Crépuscule par Henry Hathaway

Pays : États-Unis

Année : 1941

Casting : Gene Tierney, Bruce Cabot, Georges Sanders

Il est toujours intéressant d’analyser une œuvre selon la période où elle a été produite. On peut ainsi constater les changements dans les mœurs, les choses devenues acceptables (ou non) à l’écran ou même voir les reflets de notre histoire dans notre culture. C’est le cas de ce « Crépuscule ».

Des soldats britanniques établis près de Nairobi affrontent une tribu armée par les allemands. Ils devront compter sur l’aide d’une métisse et d’un trafiquant d’armes pour les vaincre.

Difficile de ne pas voir un côté propagande derrière « Crépuscule ». En effet, produite en pleine guerre et mettant en avant des soldats affrontant l’ennemi allemand (sans le mentionner directement), cette œuvre ne cache pas son soutien aux personnes qui se battaient au même moment (cf la fin, qui demande le soutien aux combattants de la liberté).

Mais au final, qu’est-ce que le film nous apporte sur le côté ? Un récit d’aventures disposant d’un certain charme rétro et de la beauté de Gene Tierney. On peut également déceler l’impact de la guerre sur une région du monde qui n’a normalement rien à voir avec les affres des combats de l’époque. C’est ainsi que des hommes deviennent des soldats, des femmes des veuves et des régions des endroits stratégiques. La bataille déshumanise les gens, ne les transformant qu’en pions, et détruit des êtres souffrant de décisions politiques extérieures à leurs contrées. Ce message reste universel : les guerres détruisent tout et les dommages collatéraux seront toujours élevés.

En ce qui concerne le DVD que nous a fourni Artus, si l’on entend encore quelques bruits arrières et que l’image est par moments marquée de stries, il faut reconnaître qu’un certain effort a été fourni pour guérir les affres du temps. Comme bonus, on retrouve des bandes annonces ainsi qu’une galerie entourant le film. Il faut également souligner que celui-ci n’est disponible qu’en version originale sous-titrée.

Artus fournit donc avec ce « Crépuscule » un film d’époque méritant le coup d’œil pour son message anti-guerre, influé par l’époque où il est sorti, mais qui ne sera malheureusement jamais daté…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :