La conquête de la Lune de Robert Stone

Pays : États-Unis

Année : 2019

Genre : Documentaire

 

La lune est l’un de ces nombreux fantasmes ayant jalonné l’histoire humaine. Son inaccessibilité apparente fut le fruit de rêveries pour certains esprits artistiques tels Jules Verne ou George Méliès. Mais pour d’autres, la lune représente une expérience toute autre, marquée par la politique, la technologie ou encore le racisme. Cette soif d’exploration, cet îlot apparemment intouchable fut alors un symbole historique et l’alunissage une date essentielle, non pas seulement car l’Homme a posé un pied sur la lune mais par tout le contexte sous-jacent à ce bond de géant pour l’Humanité.

En trois épisodes d’une heure cinquante, le réalisateur Robert Stone, nominé à l’Oscar du Meilleur documentaire, dévoile l’histoire de l’alunissage américain par le biais d’images d’archives souvent inédites et d’entretiens intéressants. Il y a ainsi de quoi s’enrichir intellectuellement si l’on a envie d’en découvrir plus sur cet événement avec notamment les différents points politiques qui l’ont régi.

En effet, difficile de ne pas être passionné par les nombreux détails contextuels d’apparence qui ont eu une influence grandissante sur cette mission. Stone parvient à raconter le tout sans tomber dans le trop plein par son format et la division en trois chapitres : de 1957 à 1963, de 1964 à 1968 et enfin de 1969 à 1970. Par ces séparations temporelles, le réalisateur parvient à capter l’ampleur de son sujet avec réussite tout en gardant l’aspect humain au cœur de sa narration.

Les amoureux de l’espace seront donc ravis de découvrir les trois épisodes de « La conquête de la Lune », que ce soit à la télévision sur Arte ou dans l’édition fournie par la chaîne avec son livret de 16 pages ainsi qu’un retour de 14 minutes sur les coulisses de la série et un entretien de 11 minutes avec Robert Stone. Ce dernier est la clé de la passion que l’on ressent devant les 6 heures de sa série documentaire par sa gestion de ses archives et de ses entretiens. Bref, de quoi nous laisser par après rêvasser de cette Lune, si proche et pourtant si loin…

Liam Debruel
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire