Aller à la barre d’outils

Les anges de l’Enfer d’Howard Hugues

Pays États-Unis
Année 1930
Casting Ben Lyon, James Hall, Jean Harlow, …
Genre Drame, Guerre

Parmi les nombreux films de guerre récemment sortis par Elephant, comment ne pas parler de ce titre culte d’Howard Hugues ?

Trois amis, deux frères américains et un allemand, se sont rencontrés lors de leurs études. Mais quand éclate la Première Guerre Mondiale, ils se retrouvent dans des camps opposés…

Les anges de l’enfer, c’est un titre de légende dans le domaine du film de guerre par ses proportions grandioses à l’époque. En effet, entre ses scènes couleurs et les séquences aériennes, Howard Hugues envoie du sensationnel pour les yeux. Difficile de ne pas trouver spectaculaire ces moments d’action et ce même si l’on sent que l’on ne fait pas face au dernier blockbuster en date. On sent que Hugues cherchait à agrandir les pupilles de son public et il y arrive, ne serait-ce qu’avec cette scène de bataille entre avions valant à elle seule le visionnage de ce long-métrage.

Mais il n’y a pas que du divertissement à l’écran mais également le face à face entre l’être humain et la guerre, en particulier les conflits moraux amenés par les belligérants. Comment réagir face à des ordres destructeurs pour un pays pouvant être considéré comme une seconde maison ? Comment faire face à la mort ? Chacun s’étouffe et prend des décisions voulant être héroïques, avec les conséquences que cela amène inévitablement.

La guerre fait mal, les morts se ressentent au gré de séquences tombant par instants dans l’oraison funèbre, tels ces soldats se jetant de leur dirigeable. Chacun cherche à vivre le peu de temps dont il dispose au vu de la menace permanente sur leur existence, se résignant ou s’y confrontant, au gré des deux heures d’un métrage qui, s’il est virtuose dans ses séquences grandiloquentes, sait amener le destin de ses protagonistes vers des dimensions tragiques.

En ce sens, on recommande donc cette édition proposée par Elephant Films, portant un film de qualité qui amène déjà des questions sur les réactions individuelles face à une catastrophe de groupe. 90 ans après sa sortie, Les anges de l’Enfer reste un classique du film de guerre, tour à tour spectaculaire et amer, mais toujours avec réussite.

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :