Le nouvel Halloween retrouve le Michael Myers originel

À la base, il s’agissait d’une énième suite commerciale, comme dans toute saga horrifique qui se respecte. Ou plus précisément un tout nouveau départ, tentant de remettre sur le devant de la scène le tueur Michael Myers, en mode veille depuis le second film de Rob Zombie (Halloween 2, de 2009). Le genre de projet pour lequel nous passerions à côté sans le moindre regret, histoire de ne pas entacher l’excellent film de John Carpenter (déjà parasité par 7 séquelles pour la plupart indigestes) et le très bon remake de Zombie. Mais au mois de mai 2016, le projet a pris une toute autre tournure à l’annonce de Carpenter lui-même à la production, garantissant pour les fans du serial killer masqué un nouvel opus entre de bonnes mains. Un fait qui s’est également confirmé par la présence de Jason Blum au même poste, lui qui a su offrir un franc regain d’intérêt pour le cinéma d’horreur (Insidious, Sinister et plus récemment Split, Get Out et Happy Birthdead). Dès lors, ce « onzième » long-métrage a vu sa hype grandir d’annonce en annonce, jusqu’à atteindre son paroxysme en septembre dernier, avec le retour officiel de Jamie Lee Curtis dans le rôle de Laurie Strode. Après cela, que pouvait-il arriver de plus pour emballer les fans de la première heure ?

Tout simplement cette nouvelle déclaration, qui éveillera sans aucun doute la fibre nostalgique des puristes et confirmera l’envie de ce nouveau film d’être le fils prodigue de son aîné (dont il sera la suite directe, effaçant d’une traite tous les autres opus). Celle de voir Nick Castle au générique. Si son nom et son visage ne vous disent rien pour la plupart d’entre vous, c’est normal : il s’agit du comédien ayant interprété Michael Myers dans le film original. N’ayant jamais repris son rôle dans les volets suivants et préférant les postes de scénariste (Hook) et de réalisateur (Starfighter, Denis la Malice), l’acteur renfilera pour l’occasion le masque du terrifiant psychopathe, à l’âge de 70 ans. Il sera bien évidemment secondé par un cascadeur (James Jude Courtney) pour quelques-unes de ses scènes, tout en bénéficiant du maquillage qu’apportera Christopher Allen Nelson (récemment oscarisé pour Suicide Squad). Mais sa présence renforce sans conteste l’aura de ce projet, témoignant au passage l’ambition de John Carpenter et de Jason Blum de revenir aux sources même de la franchise.

Pour rappel, ce tout nouvel Halloween sera réalisé par David Gordon Green, qui nous gratifiera de son nouveau film, Stronger, en février prochain. En attendant, il devrait commencer le tournage de ce titre horrifique courant janvier pour une sortie calée fin octobre 2018 (le 24, à réserve de modifications). Aurons-nous droit au grand retour tant espéré de Michael Myers, père de tous les grands tueurs qu’a connu le cinéma populaire (Jason Voorhees, Freddy Krueger, Ghostface, Chucky…) ? La saga Halloween retrouvera-t-elle sa prestance d’autrefois, celle d’avoir lancé le genre du slasher avant d’en devenir avec quelques films l’un de ses pires représentants ? Avec autant de noms au générique et de passion pour le long-métrage originel, tout porte à croire que cet Halloween cuvée 2018 sera un bon film d’horreur !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :