L’Ami Américain

sortie en physique : 17 octobre 2023

La Trilogie de la Route

Sortie en physique : 21 Novembre 2023

Les Ailes du Désir 

Sortie en physique : 17 octobre 2023

 

 

2023 s’est terminée avec Wim Wenders, autant en terme de sortie cinéma avec Anselm et Perfect Days mais, surtout, par l’intermédiaire des ressorties. L’éditeur Carlotta propose donc 5 de ses œuvres en support physique après une ressortie au cinéma en version restaurée.

Ainsi, le 17 octobre 2023 sortent L’Ami Américain et Les Ailes du Désir ainsi que la Trilogie de la Route le 21 Novembre 2023 qui regroupe Alice dans les villes, Faux Mouvement et Au Fil du Temps. Mais, alors, par quoi commencer ? Dans un premier temps, c’est véritablement par l’intermédiaire de ces films que j’ai pu enfin comprendre Wenders et son cinéma. Mon approche s’est surtout faite par l’intermédiaire de documentaires comme Chambre 666 ou encore Nick’s Movies, ce dernier est un film étrange devenant au fur et à mesure une oraison funèbre du cinéaste Nicholas Ray basée sur un film inachevé. Mais la découverte progressive des Ailes du Désir et des autres films édités par Carlotta permet de véritablement appréhender ce cinéma qui me paraissait pourtant insaisissable au premier abord.

C’est véritablement avec Les Ailes du Désir que l’évidence se présente. Ce Film en noir et blanc, parfois habité par la couleur, et reposant sur un concept poético-abstrait, pose les bases d’un regard porté sur le monde, enfin, surtout celui de l’Allemagne d’Après Guerre. L’Ange au centre de la narration, silencieux mais parfois bavard, vivant dans un monde dénué de couleur, découvre le pays du cinéaste et prend le pouls de la reconstruction d’un espace fissuré.

 

Mais ce qui surprend est également le rapport que l’Ange entretien avec l’être humain, il semble en connexion avec tout le monde, entend les sons, les paroles, les rires, les bagarres, le mouvement des foules. Ainsi, il incarne une antenne vivante qui écoute et déambule tel un fantôme qui n’agit pas mais constate. Cependant, l’être céleste se prend d’amour pour l’humain, pour une femme et décide de s’incarner dans le réel et quitter sa solitude de serviteur de Dieu. C’est à ce moment se dévoile ce qui manquait dans ma perception du cinéaste, Wenders évoque la solitude dans l’espace. L’Ange incarne le fantastique mais surtout une matrice de la solitude. Faire le choix d’abandonner l’immortalité pour la carcasse fragile d’un être humain est un choix pas anodin. Finalement, la fragilité de l’être humain, sa finitude, sont peut être des remèdes à la solitude.

Dans Les Ailes du Désir il est également question de la mémoire de L’Allemagne détruite, celle qui porte les stigmates de la guerre, ainsi, lors d’une discussion avec un vieux monsieur, l’Ange voit les images d’archives de la ville détruite par les conflits.

 

La Trilogie de la Route se fonde également sur cette thématique en prenant constamment place dans L’Allemagne de la Guerre Froide avec la fuite périphérique de Berlin et des grandes villes. Alice dans les villes marque un retour vers l’Allemagne pour un père installé à New York qui récupère sa fille de neuf ans et l’entraîne dans un petit voyage à travers les routes de sa terre natale. Le road movie prend des airs mélancoliques chez Wenders et exprime d’une autre manière la solitude de deux personnages qui apprennent a se connaître à travers le voyage. Le duo rencontre des marginaux poètes et découvrent les paysages d’une autre terre.

 

Wenders joue avec le mouvement en se servant de la caméra comme témoin qui ne s’arrête jamais de suivre la progression des voyageurs de la route. Ce motif est d’ailleurs au centre de ses filmes et particulièrement de cette trilogie. Dans Faux mouvement, la fuite vers l’extérieur se fait avec un train, incarnation du mouvement. C’est encore une exposition plus directe de la marginalité périphérique qui s’incarne dans ce deuxième volet, Wilhelm est un aspirant écrivain qui quitte Bonn afin de connaître l’inspiration. Il fait la rencontre d’artistes fous et de fantômes de la route. Une nouvelle fois le mouvement ne quitte jamais les protagonistes qui semblent échapper à la l’immobilité du monde. Et dans Au fil du Temps c’est aussi deux fous qui arpentent la route avec poésie, un gars qui entretien des projecteurs dans des salles de cinéma et un autre qui a tenté de se tuer en voiture. La folie ne quitte jamais les personnages qui rythment La Trilogie de La Route qui devient une véritable ode à la marginalité.

Et l’autre film proposé par Carlotta, L’Ami Américain semble être un versant négatif des autres films évoqués puisqu’il parle d’un allemand expatrié aux États Unis qui va prendre part à de sales affaires liées au monde de l’art. Là encore, le film est profondément tragique puisque l’encadreur, Jonathan retourne de manière forcée en Europe pour accomplir le pire. Le retour est synonyme d’enfer puisque la seule raison du voyage de ce héros piégé est l’accomplissement d’un meurtre sordide. C’est ainsi que le mouvement sert cette fois à suivre l’allemand dans des déambulations nocturnes et urbaines angoissantes. Pour exemple, il y a cette poursuite dans le métro parisien qui provoque le malaise et la terreur en appuyant les nappes sonores caractéristiques du cet endroit que chaque résidant de la capitale emprunte quotidiennement.

 

Donc, Wim Wenders est de retour, la découverte des ses films fut un véritable bonheur et il me semble nécessaire de partager ce voyage car une chose est certaine, WW est bel et bien un moderne.

 

 

 

Les films sont édités chez Carlotta. 

 

Les Ailes du Désir est sorti en édition simple Blu-ray et 4k mais aussi en version collector accompagné du 4k.

 

 

Les bonus sont les suivants pour le blu-ray simple.

 

Le Blu-ray du film

Bonus :

Entretien avec Wim Wenders (27 mn – HD)

Scènes coupées avec accompagnement musical (7 mn)

Scènes coupées avec commentaire audio de Wim Wenders [enregistré en 2003] (32 mn)

Vol en hélicoptère au-dessus de Berlin (11 mn – HD)

Cinéma, Cinémas : Wim Wenders Berlin Janvier 1987 (10 mn)

Invitation au voyage : Berlin, Capitale du désir de Wim Wenders (15 mn – HD)

Bande-annonce de la restauration (HD)

 

Pour le collector :

 

Le Blu-ray 4K Ultra HD du film

Le Blu-ray du film

Un livre de 208 pages (Inclus 35 photos d’archives) Le ciel de Berlin : les ailes du désir de Wim Wenders

Un visuel exclusif créé par Sister Hyde

Bonus :

Entretien avec Wim Wenders (27 mn – HD)

Scènes coupées avec accompagnement musical (7 mn – HD)

Scènes coupées avec commentaire audio de Wim Wenders enregistré en 2003 (32 mn – HD)

Vol en hélicoptère au-dessus de berlin (11 mn – HD)

Cinéma, cinémas : Wim Wenders Berlin janvier 1987 (10 mn)

Invitation au voyage : Berlin, capitale du désir de Wim Wenders (15 mn – HD)

Bande-annonce de la restauration (HD)

 

Le coffret La Trilogie de La Routest disponible en blu-ray.

 

 

les bonus sont les suivants :

Bonus « Alice dans les villes » :

Entretien avec Wim Wenders (47 mn – HD)

Scènes coupées avec accompagnement musical (16 mn)

Bonus « Faux mouvement » :

Commentaire audio de Wim Wenders [Enregistré en 2002] (VOSTF)

Film Super 8 sur le tournage du film (4 mn)

2 courts-métrages de Wim Wenders restaurés en 2K : « Same Player Shoots Again » (1967 – N&B et Couleurs – 12 mn) ; « Silver City Revisited » (1968 – Couleurs – 33 mn)

Bonus « Au fil du temps » :

Entretien avec Wim Wenders (16 mn – HD)

Scènes coupées avec accompagnement musical (21 mn)

Bande-annonce originale

 

L’Ami Américain est disponible en blu-ray simple :

 

 

Un livret exclusif de 40 pages « Mes Amis Polaroid »

Bonus :

« Eine Stadt Sieht Einen Film » (3 mn – HD)

Entretien avec Wim Wenders (46 mn – HD)

Scènes coupées avec ou sans commentaire audio de Wim Wenders [Enregistré en 2001] (36 mn)

Les réalisateurs apparaissant dans « L’Ami américain » (8 mn – HD)

Bande-annonce originale


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici