Réalisation : Jean-Paul Lilienfeld
Date de sortie : 6 août 1997
Genre : Comédie
Durée : 90 minutes
Origine : France
Distribution : Olivier Brocheriou, Stéphan Guérin-Tillet, Olivier Sitruk, Éric Berger, Thierry Lhermitte, Roland Giraud, Patrick Sébastien, Virginie Cohen, Amélie Pick…

Les années 90 ont été un âge d’or pour la comédie française. En effet, certaines des meilleures comédies, devenues cultes pour toute une génération sont sorties pendant cette décennie. Des films vraiment drôles, intelligents et originaux tels que : La cité de la peur, Les trois frères, Les visiteurs, Un air de famille, Un indien dans la ville ou encore Le dîner de cons, entre autres.

Le film que nous allons aborder aujourd’hui est peut-être un peu plus méconnu que ses illustres collègues, il n’en est pas moins aussi culte et surtout, surtout extrêmement drôle. L’une des meilleures comédies françaises, que votre humble serviteur avait découvert totalement par hasard, en la louant par mégarde en VHS dans le Spar local, et qui est entrée depuis (à l’aise) dans le top 5 de ses comédies préférées.

Si vous connaissez déjà le film, vous savez de quoi je parle.

Si vous ne le connaissez pas, je vais essayer de vous donner envie de vous précipiter le plus rapidement possible devant cette comédie jubilatoire.

Quatre garçons pleins d’avenir nous présente donc l’histoire d’Arnaud, jeune homme en surpoids, dont la colocataire nymphomane l’ignore et dont le voisin ancien légionnaire le martyrise, qui vient de rater pour la troisième fois son examen de droit. Ses trois meilleurs amis, Axel, Johan et Julien dit « Breitling » decident donc de lui remonter le moral en lui proposant une soirée inoubliable. Mais, en adéquation avec la bonne vieille loi empirique de Murphy, tout ce qui peut mal se passer, va mal se passer.

Ce film est hilarant de bout en bout. Chaque dialogue, chaque scène est potentiellement culte. Les acteurs principaux sont tour à tour tête à claques et attachants et on entre en empathie totale avec eux, surtout dans leurs défauts, tellement humain. Et que dire des seconds rôles tous impériaux de Thierry Lhermitte en flic ripoux à Roland Giraud en examinateur traumatisé, tous sont impeccables, mention spéciale à Patrick Sébastien (je déconne pas !) en voisin brutal et alcoolique.

Si la première partie va à fond la caisse, posant des bases très drôle et se suffisant à elle-même, elle peut sembler un peu décousue. Et pourtant… Dans la deuxième partie du film, en effet, après moult déboires, les amis d’Arnaud decident de trafiquer les résultats des examens pour lui permettre d’accéder aux épreuves orales. Le rythme se calme alors un peu, le film se posant dans une mission infiltration prend une dimension plus posée, bien que toujours extrêmement drôle. Mais surtout, les miettes semées dans la première partie trouvent ici leurs dénouements, démontrant une intelligence dans l’écriture et surtout une excellente cohérence de l’univers traité.

Bref, je vous conseille plus que vivement ce film, qui est clairement l’une des meilleures comédies françaises, et une des meilleures comédies tout court. Sur les musiques de Billy the kick, l’odyssée de notre quatre garçons sympathiques donne une sacrée patate. À voir sans modération.


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici