Bad Boys de Michael Bay

Bad Boys de Michael Bay

bad_boys

Fiche Technique:

Réalisateur: Michael Bay

Casting: Will Smith, Martin Lawrence, Tchéky Karyo, Tea Leoni, Joe Pantoliano, Theresa Randle, Marg Helgenberger et Anna Thomson

Budget: 23 000 000$

Date de sortie cinéma: 3 juillet 1995

Genre: Policier, Action, Thriller

Nationalité: Américain

Durée: 1h59 min

capture3-5

Synopsis: Si Mike Lowrey est un séducteur invéteré, héritier d’une fortune et policier par passion, son collègue et ami Marcus Burnett est un homme rangé, marié et père de famille. Leur amitié ne les empêche pas d’avoir des méthodes parfaitement différentes. Mais la disparition de cent kilos d’héroine, dérobés dans les locaux mêmes de la brigade des stups, va leur faire oublier leur concept sur la façon d’exercer leur métier, pour se lancer a la poursuite des voleurs.

Bad Boys 1995 real : Michael Bay Martin Lawrence Will Smith COLLECTION CHRISTOPHEL

 

 

Points positifs +: casting très bon dans son ensemble, des scènes d’action jouissives, des personnages attachants

Points négatifs – : un antagoniste manquant cruellement de charisme, le personnage féminin assez irritant par moments

Bad Boys 1995 real : Michael Bay Tea Leoni COLLECTION CHRISTOPHEL

Avant de devenir la star des blockbusters aux budgets pharaoniques, Michael Bay a bien dû commencer quelque part. Avant de devenir metteur en scène, il se spécialise rapidement dans la vidéo avant de devenir un réalisateur populaire de clips et de spots publicitaires.

C’est le 3 juillet 1995 que le monde a fait la connaissance de Michael Bay.  Pour son premier film, Bay dispose d’un budget faible. Bad Boys marque les débuts d’un réalisateur qui a de l’ambition. S’entourant d’un casting composé d’acteurs très peu connus à l’époque, Will smith en tête, star de la série Le prince de Bel Air, il imagine un duo redorant le blason du buddy movie comme l’Arme Fatale en le modernisant à sa sauce. Martin Lawrence campe le rôle du coéquipier de Will Smith dans ce tandem parfaitement huilé accompagné de la voluptueuse  Tea Leoni, aperçue dans des seconds rôles de quelques grosses productions hollywoodiennes, qui vient apporter la caution sexy du film. Le frenchie Tchéky Karyo se mit sous les traits du bad guy du film.

Bad Boys 1995 real : Michael Bay Tcheky Karyo COLLECTION CHRISTOPHEL

Bad Boys est donc le premier long-métrage de Michael Bay et on constate que le réalisateur avait posé les bases de ce qui allait faire l’essence même de son cinéma dans les années à venir. De grosses explosions, des personnages cools, un bad guy charismatique, de l’action époustouflante et déjantée, un humour fun, une BO tendance, des belles femmes, des grosses bagnoles, de la violence et des flingues. Tout ceci rend hommage tout en y apposant sa méthode aux classiques ayant révolutionné le cinéma d’action moderne, de Die Hard avec Bruce Willis à la saga l’Arme Fatale avec Danny Glover et Mel Gibson.

Malgré son faible budget pour un film d’action des années 90, Bay va accoucher d’un film d’action aujourd’hui culte qui rend hommage aux Buddy Movies à l’ancienne, tout en y apportant son style. Une des ambitions de ce Bad Boys est de moderniser le genre. Tout ceci est rendu possible grâce au charisme des deux acteurs, qui sont en parfaite alchimie (le 2ème opus amplifie cette qualité). Will Smith et Martin Lawrence sont vraiment très drôles tout le long du film. Le fait que Marcus doive jouer le rôle de Mike, pendant le film pour une protection de témoin est plutôt drôle et fonctionne à merveille, ce qui donne lieu à des situations plus rocambolesques les uns que les autres.

Bad Boys marque l’avènement d’un cinéma modernisé pour coller aux canons d’une nouvelle génération marquée par plus d’action, plus de scènes de gunfights, des scènes plus spectaculaires et déjantées. Cela se voit aussi au niveau des véhicules utilisés. Dans les années 80, c’était les Ford qui étaient mis en avant, alors qu’au début des années 90, les voitures de marques européennes commençaient à prendre leur essor (Porsche, Lamborghini, Ferrari et bien sûr pleins d’autres grandes marques de voitures). La musique utilisée à elle aussi changée, car avant nous avions le droit au bon vieux rock, alors que les années 90 marquent l’arrivée du Hip-Hop et du Rap démocratisé par les N.W.A ou Tupac entre autres.

Comme il l’a été dit un peu plus haut, les scènes d’action sont vraiment très dynamiques et on prend du plaisir à les suivre. Tout ceci est rendu possible par une mise en scène certes classique mais qui sert très bien l’action. On voit aussi le style de Bay se développer, notamment lors de la scène d’action finale avec la grosse explosion, qui va devenir la marque de fabrique du réalisateur qui fait presque tout exploser car il adore ça. En somme, Bay est un grand enfant. Seul le personnage féminin principal est un peu irritant malgré la bonne prestation de Tea Leoni et le manque du charisme du Bad Guy vient entacher le long métrage.

 

1bf87f35b1

 

conclusion

Au final Bad Boys de Michael Bay est un film généreux qui cherche avant tout à rendre hommage au genre du Buddy Movie  » à sa manière  ». Le duo des deux flics porté par de Will Smith et Martin Lawrence dans leurs meilleurs jours, la musique très années 90 fonctionne très bien, tout comme les scènes d’action vraiment jouissives pour le coup.

 

valentin pejoux

Bonjour je me présente, je m'appelle Valentin, je suis co-rédacteur en chef sur ce site. Je suis un fan de cinéma de SF et de films de super héros. Ces deux genres ont bercé mon enfance. Avec des longs-métrages tels que les Spiderman de Sam Raimi, les X-Men de Bryan Singer, les Matrix des Wachowski et les Retour vers le futur de Zemeciks. Avant, je ne prenais le cinéma que pour me divertir, mais depuis quelques années, je me rend compte qu'il peut nous divertir autant qu'il peut nous faire réfléchir. C'est pour cela, peu importe le type de film que je regarde, j'essaye de voir si le rélisateur veut nous dire quelque chose à nous spectateur.

2 pensées sur “Bad Boys de Michael Bay

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :