Date de sortie 24 août 2011 (1h 57min)
De Jon Favreau
Avec Harrison Ford, Daniel Craig, Olivia Wilde, Paul Dano, Sam Rockwell…
Genres Science fiction, Western, Action, Aventure
Nationalité Américain
Musique Harry Gregson-Williams

Des hommes et des aliens

 

Synopsis

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs…

Après les deux Iron-Man, Jon Favreau s’essaie à un nouveau style le western et science-fiction. Un casting tout aussi impressionnant avec par exemple Daniel Craig et Harrison Ford. Des aliens ont décidé de venir mettre leur grain de sel, au far-west et attaquent les cowboys. Oui concept intéressant sur le papier, moins a l’écran alors ce n’est pas mauvais mais c’est mal exploité il manque des choses qui auraient pu le rendre bien meilleur. Jon Favreau n’est pas un grand réalisateur, mais arrive à divertir ses spectateurs. Après deux Iron Man réussi dans l’ensemble, Jon Favreau a tenté autre chose, c’est bien de tenter les choses mais les maîtriser jusqu’au bout c’est autre chose.

Jake Lonergan se réveille, pied nu en pleine nature du far-west a son poignet un gros bracelet qu’il ne peut retirer. Il n’a aucun souvenir, de ce pour quoi il est là, il ne se souvient même plus de son identité. Il s’aperçoit aussi qu’il a pris une balle, et qu’il doit rapidement recevoir des soins. Alors qu’il tente de retrouver ses esprits, des hommes à chevaux arrivent vers lui. Ils pensent que c’est un prisonnier échappé, et décide de le prendre mais Jake se défend et les tuent tous. Il s’empare d’une arme, et d’un cheval et va à la ville la proche Absolution. Jake se fait discret en pénétrant dans la ville, il rentre dans un bâtiment et essaie de se soigner, mais le prêtre le surprend mais ne l’attaque pas et le soigne et lui pose quelques questions. À présent guéri, Jake se fait toujours discret. Mais il ne le sera pas longtemps, car on est à sa recherche le shérif surtout, il essaye de se défendre mais se retrouve derrière les barreaux avec le fils Dolarhyde avec qui Jake a eu un différent auparavant. Alors que les deux hommes doivent être transférés en prison, Col Dolarhyde le père et ses hommes arrive mais bientôt une attaque survient. Il ne s’agit pas d’Indiens, mais quelque chose qu’il n’avait jamais vu avant. Le bracelet au poignet de Jake s’active et semble être une arme. Les attaquants possèdent des engins volants, et enlèvent des hommes et femmes et les embarque dans leurs engins. Désormais les hommes doivent se battre contre, un ennemi bien plus fort qu’eux et qui pourrait mettre fin à leur régne sur terre. Que le concept est intéressant! Des idées il y en a, et pourtant on attend bien plus que ça. déjà le fait que ce soit un western, avec un mélange S. F c’est une bonne chose l’approche rend la chose vraiment intéressante. Jon Favreau livre un film basique au final, les quelques idées sont oubliables. Nous aurons finalement que des cowboys se battant contre des Aliens, le film tente d’aborder les thèmes mais n’y arrive pas et se noie dans la simplicité pour en faire un produit basique sans originalité. La mise en scène, n’est pas mauvaise et livre de bonne scène, et la photographie tire également son épingle du jeu.

Au scénario on n’y retrouve pourtant du monde: Roberto Orci, Alex Kurtzman, Damon Lindelof, Mark Fergus, Hawk Otsby et Steve Oedekerk. Six scénaristes pour ça, c’est assez impressionnant pour quelque chose d’aussi pauvre tiré de l’oeuvre de Scott Mitchell Rosenberg. Il était donc largement possible de prendre des risques, et de faire quelque chose de bien meilleur surtout quand on est six à l’écriture du scénario. Mais au lieu de ça, ils se perdent dans une écriture tellement simple qu’on en ressort un peu déçu. Il y avait bien plus à dire, même sur les personnages qui ne sont pas si bien développer que ça. Le casting est aussi très bon, on a quand même Harisson Ford, Daniel Craig, Olivia Wilde, Paul Dano ou encore Sam Rockwell. Dans l’ensemble il se débrouille tous très bien, et gère bien leur rôle. Jon Favreau ne livre pas son meilleur film, le film est juste un divertissement mais on aurait aimé tellement qu’il ait plus.

Bande annonce


Article précédentRécap des bandes-annonces de la semaine
Article suivantLe 15h17 pour Paris de Clint Eastwood
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici