A Scanner darkly, pour les fans de SF (2006)

Sortie le 13 septembre 2006 – Durée : 1h40 – Film d’animation/SF américain

Réalisé par Richard Linklater

Avec Keanu Reeves, Winona Ryder, Robert Downey Jr., Woody Harrelson

A scanner darkly 3

Amis cinéphiles, quel est le point commun entre Blade Runner, Minority Report, Total Recall, l’Agence et Paycheck ? Cinq bons films qui associent science-fiction et réflexion. Mais surtout, cinq adaptations de l’un des maîtres de la science-fiction du XXème siècle : Philip K. Dick. Cet écrivain prolifique a laissé une œuvre considérable dans laquelle il nous interroge autour de deux questions centrales : Qu’est-ce que l’être humain ? Qu’est-ce que le réel ?

A scanner darkly 2

Avec « A darkly scanner », on peut ajouter un nouveau film à cette liste d’adaptations (« Substance mort », écrit en 1977). Pour réussir ce projet longtemps réputé infaisable (Terry Gilliam – Brazil, l’Armée des 12 singes – s’y était intéressé), Richard Linklater (le réalisateur du récent et très bon Boyhood où il filme un enfant grandir pendant… douze ans !) utilise une technique particulière d’animation : il tourne avec de vrais acteurs filmés au format numérique, travail repris par des artistes pour créer un film d’animation étonnant.

A scanner darkly 1

Et l’on peut dire que ce projet a attiré du joli monde puisque les personnages principaux – totalement reconnaissables pour notre plus grand plaisir – se nomment Robert Downey Jr., Keanu Reeves, Winona Ryder, Woody Harrelson ! Le pitch ? Un flic spécialiste des missions d’infiltration est contraint d’infiltrer son propre groupe d’amis. Alors que personne ne connait sa vraie identité, il finit par recevoir l’ordre de s’espionner lui-même… Entre la paranoïa et la Substance M, on se demande qui fait le plus de ravages !

Philip K. Dick
         Philip K. Dick

Le dispositif utilisé sert ici complètement le propos du film : on entre dans un monde à la fois psychédélique et étrange, mais qui sonne tellement vrai. L’humour, omniprésent, donne une touche de fraicheur à une œuvre qui fait vraiment réfléchir. Qui suis-je ? A quel point suis-je manipulé ? Est-ce pour mon propre bien-être ou pour l’intérêt de la société ? Pour les amateurs de science-fiction, pour les cinéphiles, pour ceux qui aiment s’interroger… Un bien bel OVNI cinématographique qui donnera envie de se plonger dans les romans et les nouvelles de Philip K. Dick !

City Zen

Nicolas, 37 ans, du Nord de la France. Professeur des écoles. Je suis un cinéphile éclectique qui peut alterner entre blockbusters, films d’auteur, films français, américains, petits films étrangers, classiques du cinéma. J’aime quand les films ont de la matière : matière à discussion, à interprétation, à observation, à réflexion… Quelques films que j’adore pour cerner un peu mes goûts : Matrix, Mommy, Timbuktu, la Cité de la Peur, Mission Cléopâtre, Ennemy, Seven, Fight Club, Usual Suspect, Truman Show, Demain, Big fish, La Haine, La Vie est belle, Django, Rubber, Shutter Island...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :