American Nightmare 3 : Elections de James DeMonaco

American Nightmare 3 : Elections de James DeMonaco avec : Frank Grillo, Elizabeth Mitchell, Mykelti Williamson, Joseph Julian Soria, Betty Gabriel, Terry Serpico, Edwin Hodge, Kyle Secor …

bien

Une Amérique toujours aussi belle

Synopsis

En 2025, la tradition américaine, la Purge, prend des proportions inégalées lorsque des touristes viennent d’autres pays pour participer à la Purge. Prenant une ampleur considérable, la Sénatrice Charlene Roan demande au gouvernement conservateur d’abolir la Purge. Provoquant un scandale auprès de ces derniers et craignant pour sa sécurité, la Sénatrice se voit protégée par l’ancien officier de police Leo Barnes (Grillo) qui est promu chef de la sécurité. Alors que la Sénatrice est à la tête de la prochaine élection présidentielle en raison de son souhait d’éliminer la Purge, le gouvernement tentera de s’en débarrasser. Pendant la nuit qui devrait être la dernière Purge, une trahison au sein du gouvernement oblige Barnes et Roan à se mettre à découvert en pleine rue durant la nuit, où ils devront se battre pour leur survie face aux américains et aux touristes qui souhaitent libérer leurs pulsions les plus meurtrières.

Purge, The, Election Year (2016) 109658-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est reparti pour un troisième volet, avec toujours James DeMonaco à la réalisation, cette fois-ci ce sont les élections américaines qui approchent à grand pas, mais ici Trump et Clinton ne sont pas dans la course. Ici on a un révérend et une sénatrice qui sont deux candidats, que l’Amérique doit élire. La purge, elle, débute dans deux jours, et la sénatrice est en grands dangers car comme elle veut retirer la purge, si elle est élue, les américains ne pourront plus assouvir leurs pulsions meurtrières. Dans ce nouvel opus, Léo le flic est de retour, et il est chargé de protéger la sénatrice. Le film ne reprend pas les éléments du deuxième film, donc l’anarchiste n’est pas de la partie. Ce nouvel épisode est plus inventif, et l’idée de mettre les élections en toile de fond du film est très intéressante. Après le huis-clos dans le premier film et Los-Angeles dans le deuxième, le terrain de jeu est Washington, la ville des élections.

284669-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx 285607-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans cette nouvelle purge, il y a du tourisme criminel : des personnes venue du monde entier qui viennent participer à la purge pour assouvir leurs pulsions. Et les politiciens n’ont pas d’immunité, ils peuvent désormais être tué. Le plus grand souhait de la sénatrice est d’abolir la purge, si cette dernière est élue. Pour les pères fondateurs, ce n’est pas bon, donc ils montent un plan alors pour l’éliminer à son domicile. Des mercenaires engagés par le gouvernement sont chargés de se débarrasser d’elle. Léo, trahi par ses collègues, fuit quand les mercenaires pénètrent chez la sénatrice. Il fuit dans la nuit alors que la purge bat son plein. Sur leur route ils croisent Joe et Marcos, qui vont les aider lorsque que ces derniers sont attaqués par des purgeurs. Dans la réalisation de James DeMonaco le même problème réside : il ose certes un peu plus mais pas assez. Des images choc, mais pas assez : le réalisateur se concentre vraiment sur le sujet des élections et il gère cela plutôt bien. La mise en scène reste tout de même impressionnante, James DeMonaco prend de l’assurance, offrant un spectacle jouissif. Grâce à une réalisation maîtrisé, on ressent le chaos qui règne à Washington et comme à chaque Purge la folie humaine n’a plus de limites. On sent aussi que avec ce troisième opus, James DeMonaco veut en finir avec la purge et clôturer la franchise avant de nous livrer un préquel.

286232-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx 286701-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme les films précédents James DeMonaco, signe le scénario, il inclut pas mal de nouveaux personnages comme à chaque films hormis Frank Grillo qui reprend le rôle de Léo. Un personnage très important fait son entrée : Charlène Roan, sénatrice en course pour les élections présidentielles, prête à tout pour abolir la purge, une détermination qui va la mettre en danger. Un personnage bien développé, mais pas assez cependant car on n’aurait quand même en savoir plus sur elle. Aussi les personnages de Joe et Marcos intègrent l’histoire, ils tiennent un magasin en ville, mais ces derniers seront menacé par des jeunes purgeuses. Puis le personnage de Laney, une femme forte qui sait comment se défendre contre les purgeurs : elle aide comme elle le peut les personnes qui ont besoin d’aide. Des personnages intéressants, que le réalisateur gère dans son ensemble. Au casting Frank Grillo donc reprend son rôle de Léo, c’est Elizabeth Mitchelle dans le rôle de la sénatrice, Mykelti Williamson dans le rôle de Joe. Egalement à l’écran Joseph Julian Soria jouant Marcos et Betty Gabriel dans le rôle de Laney, des prestations plus qu’honorables pour l’ensemble de la distribution. Alors certes, ça ne sera pas le film de l’année, mais il reste un très bon film avec toujours les mêmes défauts et ses qualités.

Relecture : David

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :