Bones and All de Luca Guadagnino

Date de sortie 23/11/2022 Au cinéma (02h10)
Titre original Bones and All
Réalisé par Luca Guadagnino
Avec Taylor Russell , Timothée Chalamet , Mark Rylance , Michael Stuhlbarg , Chloë Sevigny , Andre Holland , Francesca Scorsese , Jessica Harper , David Gordon Green …
Genre Drame, Horreur, Romance
Nationalité États-Unis
Musique Trent Reznor & Atticus Ro

 

Une romance dévorante

 

Synopsis

Maren et Lee, deux mystérieux marginaux, se lancent dans une odyssée de 1600 kilomètres à travers l’Amérique de Ronald Reagan. Mais lorsqu’ils découvrent qu’ils ne peuvent pas échapper à leur passé terrifiant, le couple prend une dernière décision pour déterminer si leur amour peut survivre à leur altérité.

L’année 2022 fut, une année, riche cinématographiquement, car il y a bien des œuvres à retenir des réalisateurs tel que Robert Eggers aura marqué son retour, même si le box-office ne lui a pas donné ce qu’il méritait. Luca Guadagnino, le réalisateur Italien, aura marqué son retour cette année dans le genre épouvante/horreur, mais l’horreur n’est pas ce qu’il faudra retenir principalement dans ce film, car il y a bien plus que cela. Après Call Me By Your Name et Suspiria, remake du film de Dario Argento, le réalisateur s’intéresse au cannibalisme, thème peu aborder au cinéma surtout dans cet angle puisqu’on est clairement dans un road-movie. On y suit une jeune fille Maren abandonnée par son père, qui décide de prendre la route en quête de trouvé sa mère, sur sa route elle rencontrera l’étrange Sully, mais surtout Lee ou un amour sauvage va naître en eux. Bones and All est une romance sauvage teintée de poésie, un road-movie suivant deux être à la recherche d’eux même. Un récit touchant, mais aussi saisissant dans beaucoup de séquences, ou le réalisateur sait filmer l’horreur sans en faire trop. Le duo de comédiens, est surprenant avec un Timothée Chalamet qu’on ne présente plus surtout chez ce réalisateur, puis la révélation Taylor Russell est d’une justesse incroyable. Bones and All est une œuvre marquante, du réalisateur pour cette année, et on ne peut passer à côté.

 

Maren est une lycéenne, mais elle est différente, mais ses amies ne connaissent pas son secret. Quand une amie lui demande de la rejoindre à une soirée, Maren fait le mur et la rejoint, mais la soirée dérape et la jeune fille se met à lui dévorer le doigt et son amie se met a hurler. Maren fuit les lieux, et alerte son père qui connaît son secret, ils doivent fuir avant que la police n’arrive. Depuis de nombreuses années, son père tente de la protéger, c’est un matin en se réveillant ailleurs que son père est parti, la laissant avec une cassette a écouté. Perdue, la jeune fille, sait qu’elle doit partir et décide de partir à la recherche de sa mère, elle prend un bus et a son arrêt est a bien des kilomètres d’où elle vivait elle fait alors la rencontre de Sully un homme étrange. Ce dernier invite Maren chez lui, et prépare à manger, mais a l’étage, il y a un autre repas qui n’est autre que sa femme, cette dernière vit ses derniers instants et fera le festin de son mari et de Maren. Après avoir partagé ce repas humain, Maren quitte la demeure de Sully par peur, car il n’est guère rassurant. Elle prend à nouveau le bus, écoutant dans son Walkman la cassette, que lui a laissé son père, elle finit par arriver dans une petite ville et entre dans un magasin. Elle aperçoit un jeune homme mystérieux, en quittant le magasin, elle retrouve ce dernier qui sort d’un vieux bâtiment, il est couvert de sang et vient de dévorer quelqu’un. Maren l’aborde et demande, si elle peut l’accompagner à bord de son pick-up, il accepte et ils commencent un long périple, il s’appelle Lee, et lui aussi est avide de chair humaine.

Lors d’une fête foraine, Lee piège un jeune forain qui tient un stand et le tue et le dévore avec Maren. La jeune fille sait que tout ça doit cesser, et qu’elle doit continuer a rechercher sa mère. La route les mènera à se parler, se découvrir sur leur passé, douloureux que ce soit elle ou lui. Bones and All est une romance dévorante, c’est une rencontre entre deux jeunes gens qui vont se découvrir, ayant la même addiction pour la chair humaine. Le long-métrage commencera à nous faire découvrir tout d’abord Maren, une jeune fille qui devra fuir sa ville, elle est différente, elle aime la chair humaine. Cette addiction bien qu’elle soit étrange, n’en fait pas une mauvaise personne. Luca Guadagnino surprend dans sa mise en scène, dans de nombreuses séquences et quand Maren dévore le doigt de son amie, on sais qu’elle est différente. Le réalisateur traite du cannibalisme oui, mais il a une approche intéressante de ses personnages, car Maren et Lee sont des jeunes gens, avec de profondes blessures du passé qui les hante.

Le film ne se déroule pas à notre époque, mais dans les années 80 ou Maren et Lee traversent l’Amérique à la recherche de qui ils sont surtout pour Maren. Bones and All est l’adaptation de l’œuvre Camille DeAngelis, que le scénariste David Kajganich adapte pour le réalisateur Luca Guadagnino si le cannibalisme est l’un des thèmes aborder, il reste discret et reste concentré sur la romance entre Lee et Maren. Un vagabond cannibale, qui rencontre Maren qui a les mêmes envies que lui. Le traitement des personnages reste extrêmement maîtrisé, que ce soit dans celui de Maren ou de Lee, elle est à la recherche de sa mère, et elle trouvera des réponses durant son périple, mais ça ne la rendra pas plus heureuse.

Lee son passé reste assez discret, même si on sait qu’il fut difficile, il finira par tout raconter à Maren dans une scène très touchante. Ce voyage au final est très important, pour tous les deux, car il leur permettra d’ouvrir les yeux sur certaines choses. L’évolution de leur histoire d’amour, est aussi très bien mise en avant, si au début, il reste discret, celle-ci devient plus passionnelle et fusionnelle. C’est donc cette romance, qui prend beaucoup de place dans le récit, car le cannibalisme au final, n’est qu’une toile de fond. Néanmoins, quand le réalisateur aborde l’horreur, il le fait parfaitement bien, puis il y livre, des séquences choc ! Dont une à la fin du film particulièrement. La fin du long-métrage, pourra en frustré certains, mais elle ouvre plusieurs fins possibles pour nos deux protagonistes, et c’est intéressant. Timothée Chalamet et Taylor Russell livrent un duo très touchant, on pourra saluer également la prestation de Mark Rylance qui joue Sully un personnage plutôt inquiétant. Bones and All avec son sujet arrive à être poétique en livrant une belle histoire d’amour, sans doute le plus beau film de l’année.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :