crimson-peak-poster

Interdit aux moins de 12 ans

Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse « imagination », Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

Après une bande annonce plus qu’alléchante sur le nouveau Del Toro qui revient à son univers dark gothique non sans rappeler son Labyrinthe de Pan, nous emmène dans son style sans jamais nous en décrocher. Avec son univers bien à lui, riche en détail et des clins d’oeil à ses anciens films Del Toro réussit à donner un charme à toute son oeuvre. Ici la beautée se trouve dans les ténèbres. Le manoir et les costumes ont été créés de toutes pièces pour plus d’authenticité dans leur jeu ce qui donne encore plus de profondeur au tout.

Guillermo-Del-Toro-Retrying-Mountains-of-MadnessBeaucoup pensent avoir affaire à un film d’horreur cela n’en est rien, c’est un film d’amour gothique, la grande différence entre les deux est dîtes par monsieur Guillermo Del Toro en personne:  » la différence est qu’un film de manoir hanté présente le manoir comme maléfique alors qu’un film d’amour gothique présente le manoir comme une illustration de la folie ou déchéance des personnages. Le mariage parfait du genre doit se trouver entre l’amour et la mort avec l’idée que les histoire d’amour ont une part de ténèbres et la mort une part de romance.

J’ai beaucoup étudié d’articles sur son oeuvre pendant tournage, alors je vous ressors quelques morceaux d’interviews de moments qui m’ont paru important et décrire à merveille l’essence même de son film.

Ce qui résume bien pour moi ce genre c’est la passion, la sexualité dans un univers fait de violence. Guillermo ne cherche pas à faire un film original dans son écriture elle est au contraire très classique. C’est ce qu’il apporte esthétiquement qui le rend réellement bluffant. Avec un casting comprenant mon actrice favorite Jessica Chastain (Three of life) ainsi que le grand Tom Hiddleston (Thor)

NEW YORK, NY - JANUARY 06:  Actress Jessica Chastain attends the 2014 National Board of Review Gala at Cipriani 42nd Street on January 6, 2015 in New York City.  (Photo by Dimitrios Kambouris/Getty Images)

6e14d388jw1elm3nvd5gjj222m2s0x6p

qui aurait normalement du être joué par l’un de mes favoris Benedict Cumberbath (Sherlock) tumblr_nc428xAYN81rnwoh4o1_500

Je ne peux imaginer quel personnage extraordinaire il aurait pu être c’est un acteur ténébreux et fascinant que Tom Hiddleston n’égale pas pour autant qu’il soit très bon et que la ressemblance physique soit frappante. Nous avons également notre principale Mia Wasikowska vu dans Alice aux pays des merveilles de Tim Burton. Armé de son univers fascinant, grandiose et frissonnant rendant hommage aux anciens films du genre et porté par ce divin casting.Ce film sans être révolutionnaire nous éblouis et s’annonce comme une véritable réussite qu’il vous serait regrettable de louper.


Article précédentEn 2020 Godzilla vs King Kong
Article suivantPocahontas, de Mike Gabriel et Eric Goldberg
Une passion depuis tout petit, qui a grandi avec les films de De Funès et Bourvil que ma grand-mère me faisait découvrir. J’ai toujours aimé cet univers... Leonardo Dicaprio ou Tom Hanks ont contribué à me faire rêver année après année. J’ai écrit au lycée un court-métrage dans le cadre de l'option "audio-visuel", puis on s’est attelé à le réaliser. Je suis passé par la caméra - devant ou derrière, du casque-son à la perche. Toutes les étapes étaient plaisantes à faire et cela a confirmé que je voulais continuer dans cet univers car c’est le mien tout simplement, c’est la ou je me sens bien. Le futur je ne le vois que dans le cinéma. J’ai toujours voulu être acteur, quand je vois un film, il y a toujours un rôle ou je me dis : "tiens, j’aurais aimé être ce personnage !" Ce sont bizarrement rarement les 1er rôles que je trouve les plus intéressants. J’ai écris un scénario pour un jour, si je perce, pouvoir le réaliser... après avoir passé quelques années à apprendre avant bien évidement ! J'ai tourné dans un court métrage du réalisateur Florian Hessique qui avait pour titre "je ne dirai plus jamais je t'aime" dont la photo est d'ailleurs tirée. J'ai figuré dans la web série"Germains germaines" dont les réalisateurs sont maintenant des amis... Et je suis preneur de tous projets ! Le cinéma, il n’y a pas une journée sans que j’en parle ; ça fait tout simplement partie de moi ! une citation de Marin Scorcese m'aide à avancer chaque jour "Je faisais mon chemin mais le cinéma était une obsession".

Laisser un commentaire