Deepwater de Peter Berg

Deepwater de Peter Berg avec : Mark Wahlberg, Dylan O’Brien, Kate Hudson, Kurt Russell, John Malkovich, Gina Rodriguez, Brad Leland, J.D. Evermore …

Un récit sur le courage …

Synopsis

D’après l’incroyable histoire vraie de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire.
La plateforme Deepwater Horizon tourne non-stop pour tirer profit des 800 millions de litres de pétrole présents dans les profondeurs du golfe du Mexique. Mike Williams, électricien sur la plateforme et père de famille, connaît les risques de son métier mais fait confiance au professionnalisme de son patron Jimmy Harrell. En revanche, tous se méfient de la société locataire de la plateforme dirigée par Donald Vidrine, qui ne pense qu’à son bénéfice. Lorsque cette société décide contre l’avis des techniciens de la déplacer trop rapidement, il sont loin de se douter que les 5 millions de barils sous leurs pieds sont prêts à exploser… Le seul courage de Mike et ses collègues suffira-t-il à limiter les dégâts et sauver ce qui peut encore l’être ?

Peter Berg peut faire de bons films comme de mauvais films. Le seul mauvais serait Battleship, une erreur dans sa filmographie, mais le reste de sa filmo reste bonne dans l’ensemble. Dans ses premiers films, « Very Bad Things » est une comédie noire réussie avec Christian Slater. Il eut aussi Friday Night Lights en 2004, tiré d’une histoire vraie, qui a connu une adaptation en série télé avec Kyle Chandler. Puis ensuite, il réalisa Le Royaume, Hancock puis juste avant Deepwater il réalisa Du sang et des larmes, avec aussi Mark Whalberg. Sans être un grand réalisateur, Peter Berg ne se prend pas pour un grand : il réalise de tout, et touche à tout. Avec Deepwater, le réalisateur s’intéresse de prêt à la plus grande catastrophe pétrolière qui a fait quand même 11 morts. Sortie en octobre dernier, le film vaut -t-il le coup d’oeil? La plateforme pétrolière Deepwater Horizon a du vécu, elle est défaillante. La société Locataire BP est VERITABLEMENT la coupable de cette catastrophe, il est intéressant de le souligner. Le dirigeant de la société BP, Donald Vidrine, sait qu’il y a des risques, après des tests qui n’etaient pas concluants. Pourtant le pompage commence tout de même, car ce dernier s’impatiente et désire que le pompage commence rapidement. Les plus courageux resteront à bord, et agissent comme de veritables héros.

Peter Berg adapte une fois de plus une histoire vraie, après Du sang et des larmes. Ce qu’on peut reprocher au réalisateur, c’est d’en faire toujours un peu trop avec les clichés, ceux sur la famille par exemple. Mais bon, c’est aussi un élément important du film, car cet homme risque sa vie tous les jours, et puis on a vu pire. Mais quand même, à force d’en faire trop, il ne faut que ça devienne trop mièvre… Ce n’est pas le cas mais c’est limite des fois. Le père de famille est Mike Williams, travaillant sur la plateforme Deepwater Horizon. Son chef Jimmy Harrell gère et connaît les risques. Mais Donald Vidrine, gérant de la société locataire, s’impatiente et veut quand même commencer le pompage. Tout va très vite dégénérer, les incidents commencent avec le pétrole qui remonte à la plateforme avec une forte pression. Puis ensuite une fuite de gaz, qui entraîne une explosion et un grand incendie sur la plateforme. Les secours avertis par un message de détresse arrivent le plus vite possible. La femme de Mike, inquiète, craint le pire. Ce qu’il est intéressant de constater, c’est que Peter Berg montre en détail l’accident, c’est à dire que la caméra se glisse dans les fonds sous-marin montrant d’où vient exactement le problème. On découvre ainsi précisément comment commence la catastrophe. Le film dispose d’effets-spéciaux admirables, et la mise en scène de Peter Berg montre parfaitement chaque personnage pris au piège dans les flammes et face aux nombreuses explosions. C’est surtout les clichés ultra-héroiques qui en font trop. Mais le film montre les véritables coupables, même si cela n’aura rien changé aux nombreuses sociétés locataires qui continuent malgré tout. Et à ce jour, cet accident est la catastrophe pétrolière la plus grave qui n’ai jamais eu lieu.

Au scénario du film, Matthew Sand, Matthew Michael Carnahan et J.C Chandor. Ce scénario retrace bien la catastrophe, en prenant bien le temps de tout nous expliquer avant l’accident. Un scénario qui nous présente bien les personnages, très bien écrits, quant au récit lors de l’accident on voit qu’il y a un travail bien fourni dans l’ensemble. Tout est assez bien retranscrit sans être parfait. Le casting est appréciable, avec Mark Whalberg dans le rôle de Mike Williams personnage principal. Kurt Russell en chef de la plateforme, ainsi que John Malkovitch détestable en dirigeant de la société locataire BP. On y retrouve également Dylan O’Brien de la saga Le Labyrinthe, Kate Hudson. Puis comme toujours Peter Berg s’entoure souvent d’ancien comédiens de la série Friday Night Lights : ici Brad Leland apparaît à l’écran. Pour conclure, sans être une réalisation parfaite, Peter Berg signe un film correct retraçant plutôt bien la catastrophe. À découvrir si on veut bien connaître cette histoire.

Relecture : David

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :