[Festival Gérardmer 2021] La Nuée de Just Philippot

Sortie Prochainement
Durée 1h 41min
Genre Drame, Fantastique, Epouvante-horreur
De Just Philippot
Avec Suliane Brahim, Sofian Khammes, Marie Narbonne, Raphael Romand, Vincent Deniard, Victor Bonnel, Stéphane Castang…
Nationalité Français
Musique Vincent Cahay

 

Gare aux sauterelles!

 

Synopsis

Difficile pour Virginie de concilier sa vie d’agricultrice avec celle de mère célibataire. Pour sauver sa ferme de la faillite, elle se lance à corps perdu dans le business des sauterelles comestibles. Mais peu à peu, ses enfants ne la reconnaissent plus : Virginie semble développer un étrange lien obsessionnel avec ses sauterelles…

Just Philippot signe son premier long-métrage, avec La Nuée un film de genre français ce qui est trop rare chez nous, mais par chance quelques œuvres nous parvienne et c’est tant mieux. C’est grâce à des réalisateurs comme Just Philippot que le cinéma de genre s’étend en france, et nous n’avons rien a envier aux autres pays surtout aux Etats-Unis. Dans le cadre du Festival de Gérardmer ce fut une occasion de le voir pas en salles évidemment mais grâce au festival qui a mis les films a disposition pour tous. On ignore quand le film sortira en salles, au vu de la conjoncture actuelle mais espérons pour lui qu’il bénificiera d’une sortie au cinéma. La nuée était l’une de mes grosses attentes, et je suis conquis, le film se situe en Auvergne ou une mère célibataire fait un élevage de sauterelles qui prend un tournant cauchemardesque. Si vous attendez de l’épouvante vous serez servi, mais pas seulement, car le propos écologique du film est à l’honneur, mais pas seulement. Puis c’est un film original, car des sauterelles tueuses ça n’a jamais était fait avant. Just Philippot prépare déjà son nouveau long-métrage « Acide » adaptation de l’un de ses courts-métrages. Ce que je peux dire, c’est que Just Philippot est un réalisateur prometteur qui ne peut apporter que du bon dans le cinéma français.

Virginie Hebrard est une mère célibataire, qui élève seule ses deux enfants Laura une ado et Gaston un peu plus jeune. Laura, sa fille, ne se plaît pas dans cette ferme, surtout que sa mère s’est lancée dans l’élevage de sauterelles, pour les revendre ensuite, car c’est cela qui lui permet de vivre. Mais la production se dégrade, et les acheteurs ne sont pas contents, les sauterelles se reproduisent moins. Dans la serre ou elle, élève les sauterelles, après un coup de colère, elle fait une chute violente et elle est assommée. À son réveil, quelques insectes sont sur elle, et des sauterelles se nourrissent du sang qu’elle a laissé a divers endroits. Une chute qui aura des conséquences sur les sauterelles et elle-même, car les insectes se mettent à se reproduire à une vitesse effrayante et tout ça grâce au sang de Virginie. Mais elles ne font pas que se reproduire, car elles sont carnivores et aiment la chair et le sang. Le comportement de Virginie change aussi rapidement, elle se met à monter plusieurs serres avec l’aide de son ami Karim, car avec la prolifération galopante des sauterelles elle s’inquiète du manque de place. Mais Virginie devient imprévisible, pour les sauterelles, elle commet des actes irréparables pour leur bien-être au point de laisser ses enfants de côté pour s’occuper de ses insectes. Pour tout ça, elle est prête à donner son sang, et même plus pour leur survie. Just Philippot a bien compris, ce que nous voulions dans le cinéma de genre, c’est du renouveau, et il le fait et très bien. Sa mise en scène est angoissante, ou l’épouvante prend de l’ampleur au fur et à mesure. Par sa réalisation, il nous immerge parfaitement, puis les scénaristes se penchent sur des sujets d’actualité. Après ce film, on ne verra plus les sauterelles de la même manière.

 


Les insectes ce n’est pas forcément quelque chose dont on est fan, mais au cinéma, c’est efficace cela fonctionne que ce soient les araignées ou même les moustiques ou encore les mouches. Mais les sauterelles a ma connaissance ça n’a, jamais, était fait, toujours est-il que la recette des insectes au cinéma fonctionne toujours et le film de Just Philippot en est la preuve. À l’écriture du film deux scénaristes talentueux : Jerôme Genevray et Franck Victor, une écriture ou tout est absolument maîtrisé tout d’abord dans son message écologique, ou les insectes sont les choses que nous devrons manger, car il faudra diminuer la consommation de viande. Mais l’écriture se penche aussi, sur la difficulté des agriculteurs, ou financièrement, il est difficile de s’en sortir, car ils n’ont aucune aide et cela se reflète très bien dans le film. On pourra également saluer le traitement des personnages, surtout celui de Virginie dont l’évolution est très intéressante au cours du film elle en devient effrayante et imprévisible. Ses enfants ne savent pas trop comment réagir, sa fille ira jusqu’à à avoir peur de sa propre mère. Suliane Brahim est une comédienne fantastique, elle interprète Virginie mère de famille célibataire qui va engendrer un cauchemar au sein de sa famille. Sofian Khammes joue Karim, un ami de Virginie lui aussi est producteur, mais de vin. Marie Narbonne joue Laura la fille de Virginie, elle est incroyable un vrai talent elle ira loin, elle est convaincante dans sa prestation et quand cette dernière est effrayé par sa mère elle retranscrit très bien la terreur. Raphaël Romand, un jeune acteur tout aussi talentueux interprète Gaston, le fils de Virginie. Comme tous films de genre qui se respecte, La Nuée possède quelque scène gore, mais il est aussi angoissant mais très intéressant dans son propos et ses messages. Just Philippot a compris la recette, d’un parfait film de genre, et il est le parfait exemple de ce qui doit être fait.

Bande annonce

 

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :