Date de sortie 18/10/2023 Au cinéma
Durée(03h26)
Titre original Killers of the Flower Moon
Réalisé par Martin Scorsese
Avec Leonardo DiCaprio , Robert De Niro , Lily Gladstone , Tantoo Cardinal , Jesse Plemons , Cara Jade Myers , JaNae Collins , Jillian Dion , William Belleau , Louis Cancelmi , Tatanka Means , Michael Abbott Jr
Genre Policier, Historique
Nationalité États-Unis

 

Synopsis

Au début du XXème siècle, le pétrole a apporté la fortune au peuple Osage qui, du jour au lendemain, est devenu l’un des plus riches du monde. La richesse de ces Amérindiens attire aussitôt la convoitise de Blancs peu recommandables qui intriguent, soutirent et volent autant d’argent Osage que possible avant de recourir au meurtre…

La sortie d’un Martin Scorcese c’est toujours un évènement et encore plus quand c’est au cinéma. Son film précédant c’était The Irishman sur Netflix, ou il mettait en scène deux monstres sacré du cinéma Al Pacino et Robert De Niro et on avait même le droit à Joe Pesci. C’est une nouvelle fois que le réalisateur dirige encore Robert De Niro ainsi que Leonardo DiCaprio, mais ces deux acteurs dans le même ça c’est une première et on ne boude pas notre plaisir. Cela faisait un moment que le projet était annoncé et l’impatience se faisait ressentir, c’est bien normal. Martin Scorsese adapte l’oeuvre de David Grann, ou le film se situe au XXème siècle et s’intéresse au peuple indien les Osage un peuple qui a connu la richesse grâce aux gisements de pétrole sur leurs terres, mais très vite tout ça attire les blancs qui veulent s’en emparer. On ne va pas se mentir, c’est un réel plaisir de découvrir à nouveau un long-métrage de Martin Scorsese au cinéma, car on avait peur que ce dernier ne finisse sur Apple TV qui produit le film, mais finalement il aura eu sa place au cinéma et c’est un évènement. Une durée conséquente de 3h26 oui mais nécessaire, car le film a des choses à dire… beaucoup même. Que ce soit sur ces indiens, ou les personnages détestables que campe Dicaprio et DeNiro le réalisateur ne met aucun de ses personnages de côté, une fois de plus c’est un grand moment de cinéma.

Nous sommes au début du XXème siècle Ernest Buckhart revient aux pays après avoir été au combat, il se rend chez son oncle William Hale un homme très influent sur le peuple indien osage. Ce peuple est devenu subitement riche grâce au gisement de pétrole qu’il y a sur leurs terres, mais tout ça attire la convoitise des blancs dont l’oncle de d’Ernest. Afin de se réintégrer au mieux dans son pays Ernest doit trouver du boulot et il devient donc chauffeur et c’est là qu’il fait la rencontre de Mollie Buckhart, c’est une indienne dont Ernest tombe sous le charme. Toutes les indiennes du peuple Osage dont les soeurs de Mollie sont mariées avec des blancs et ce n’est pas pour rien. Comme ces dernières détiennent la fortune, les blancs souhaitent les épouser. Ernest est réellement amoureux de Mollie et la demande en mariage et elle accepte, cependant, Mollie est malade elle est diabétique et cela s’aggrave d’année en année. Malgré ça, Ernest fonde sa famille avec elle car il l’aime. C’est alors qu’Anna la soeur de Mollie est assassiné et ce n’est pas la première indienne qui fut assassinée, il n’y a jamais eu d’enquête ou bien cela a été masqué en suicide.

Les indiennes du peuple Osage ont une durée de vie limité, car elle tombe malade rapidement et dépasse rarement la cinquantaine. Pour ce qui est du meurtre d’Anna il n’y a pas de témoins, et sa mort interroge c’est alors qu’un détective arrive en ville engagé par Mollie, ce dernier alors qu’il a à peine débuté son investigation est tué dans sa chambre d’hôtel. Il ne faut pas que cela ce sache : ces meurtres d’indiennes, on se doute bien qui se cache derrière ces meurtres. William Hale a beau joué l’homme bon auprès du peuple Osage, mais en réalité c’est lui qui est l’origine de tous ces meurtres. Ernest aussi est derrière tout ça, car il suit les ordres que lui donne son oncle. S’il y a bien un cinéma qui nous manquait c’est celui de Martin Scorcese, cette fois-ci on vit son film au cinéma et quoi de mieux ? On reconnaît sa réalisation elle est bien présente, sa mise en scène qui est bien plus que de la simple maîtrise car c’est du génie. Comme beaucoup de long-métrage du réalisateur il nous offre une fois de plus un grand film.

C’est Eric Roth et Martin Scorsese qui adaptent l’oeuvre de David Grann, le récit suit surtout le personnage d’Ernest qui suit les ordres de son oncle il assassine sans pitié sans que sa femme ne le sache. Voilà comment le massacre des indiens Osage commença et ce n’était que le début. Le film aborde la soif de l’argent des hommes prêt à tout pour obtenir ce qu’ils veulent et William Hale représente très bien ces hommes dangereux et influents capables de tout qui entraîne son neveu, dans ses projets. L’évolution du personnage d’Ernest est intéressante, on y voit sa relation avec Mollie évoluer et au fil du temps l’étau se resserre pour lui et son Oncle, si bien que le bureau d’investigation débarque pour faire la lumière sur ces meurtres.

Cette fois ils ne peuvent se débarasser d’eux comme ils ont fait pour le détective. Ernest a peur, une part de lui regrette parce qu’il va peut-être finir en prison. Le peuple Osage souhaite que justice soit faite, car ces hommes ont profité d’eux en leur faisant fermer les yeux sur ce qu’ils faisaient. C’est un film historique sur un sujet dont on parle trop peu, il parle d’hommes et de femmes, ces femmes mariées à des hommes blancs car ces derniers profités ainsi de la fortune du peuple Osage. Ces hommes quant à eux les blancs, sont sans pitié dans une Amérique ou gangrène sans cesse la violence. Leonardo DiCaprio est surprenant, une fois de plus il joue Ernest. Lily Glastone joue Mollie, la femme d’Ernest qui est du peuple Osage. Robert De Niro joue William Hale. Jesse Plemons interprète Tom White l’agent du bureau d’investigation. John Lithgow et Brendan Fraser sont également à l’affiche. Killers Of The Flower Moon est un film qui aborde des thèmes historiques avec intérêt, ou Martin Scorsese livre un grand film qui a largement sa place au cinéma.

 

Bande annonce


Article précédentL’émission volume #3 : Man on Fire/Déjà vu
Article suivant[Sortie Blu-ray/DVD] Mad God de Phil Tippett
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici