Sortie : 2 avril 1985 en salles, le 16 Janvier 2024 en Blu-ray chez Carlotta
Durée : 1h58
Genre : Drame
De Fredi M Murer 
Avec Thomas Nock, Johanna Lier, Dorothea Moritz, Tilli Breidenbach, Rolf Illig

 

 

 

L’Âme Soeur de Fredi M Murer créé un choc, celui d’être confronté à un régime d’images qui dénote complètement avec ce qu’il évoque. C’est dans le calme paisible des montagnes Suisse que le dysfonctionnement familial s’exprime. C’est la famille traditionnelle qui habite le récit dont on apprend à connaître le rythme dominé par les éternelles saisons. Le Bouèbe, enfant sourd muet incarne un rouage en décalage avec la mécanique filiale. Le gamin semble totalement déconnecté et insouciant comme prisonnier d’une logique de conte. La caméra sculpte un corps innocent que l’on apprend à connaître à travers le silence qui l’habite. Il est quasiment impossible d’anticiper ses actes et c’est ainsi qu’il va faire naître le désordre.

Le Bouèbe est habité par des pulsions, son handicap le coupe du monde ou semble plutôt le mettre à l’écart de la violence humaine. Cette violence qui le rattrape très rapidement lorsqu’il détruit avec colère un outil servant à travailler la terre. C’est ainsi qu’il part en exil et se rapproche de la nature. Le cadre de Murer permet de mettre en avant la beauté de la Suisse sauvage et contrebalance avec le mutisme ambiant, peu de dialogues mais beaucoup de sons qui incarnent la parole.

Cet exil le rapproche de sa sœur qui ne cesse de le soutenir pendant tout le film mais en vient l’interdit, il commet l’irréparable, la relation instinctuelle qui enclenche le drame. Le père découvre plus tard que sa fille est enceinte et tente de tuer le fils. Il se défend et commet le parricide, la mère meurt d’un infarctus. Les parents sont enterrés dans un lit de neige fermé par une vitre permettant d’apercevoir leurs visages glacés. Le conte se referme et le cercueil de blanche attend les prochaines saisons.

 

L’Âme Sœur, de par son refus du commentaire, nous met face à une situation dérangeante qui repose sur une dramaturgie qui ne cesse de surprendre. L’issue du film est inattendue tant elle dénote avec le calme qu’installe le film à travers ses cadres poétiques mettant en scène une nature aussi attachante et mystérieuse que le Bouèbe. Ce personnage innocent aussi silencieux que la neige commet l’irréparable, l’interdit et en paye les conséquences en détruisant la cellule familiale en quelques plans. Le film de Murer surprendre avec cette dimension onirique qui habille le drame et fusionne avec la gravité. Il est alors impossible de redescendre et de digérer la rupture finale qui fait basculer le film dans des abîmes funestes.

Il est donc fortement conseillé de découvrir L’Âme Sœur dans cette nouvelle version restaurée qui permet d’appréhender la douce complexité de cette tragédie montagnarde qui lorgne du côté du conte moderne.

Le film est disponible chez Carlotta depuis le 16 Janvier 2024 en Blu-ray.

 


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici