Sortie : 28 juillet 2004 , 5 septembre 2023 en Blu-Ray/DVD

Durée : 2h 49m
Genre : Documentaire
De Thom Andersen 
Avec  Thom Andersen 

 

 

 

 

Le cinéma est une affaire de regard, chaque artiste possède sa propre vision de l’espace qu’il filme. Le décor, qu’importe sa nature, est un choix qui détermine l’esthétique du film et également le rapport qu’entretien le ou la cinéaste avec lui. Ainsi, Thom Andersen questionne la représentation d’une ville, Los Angeles, dans Los Angeles Plays Itself au cinéma.

A partir d’extraits d’une multitude de films, plus ou moins connus, Andersen travaille au corps l’image et la compare à ce qu’il connaît de sa ville. Il questionne les approximations, s’amuse de voir des lieux ordinaires filmés, et replace les plans dans le contexte historique d’une ville fascinante. Grâce à cette mosaïque débordant de vie, il replace le plan, l’image cinématographique, dans le cadre du réel. C’est là tout l’intérêt du film qui retrace à la fois une géographie et évoque une manière de faire du cinéma.

 

Pour Andersen, l’image a un sens, elle raconte quelque chose de son cinéaste, de la manière qu’il a de représenter Los Angeles. Par exemple, à partir de ce qu’il expose, on se rend compte que certains cinéastes ont filmés Los Angeles sans pour autant l’apprécier. C’est le cas de Woody Allen qui ne semble pas porter la ville dans son cœur les rares fois où il la filme.

Ces images permettent à la fois de connaître le regard d’Andersen sur cette ville et également celui des ses confrères. Cela rappel qu’un film peut faire dire ce qu’il veut à ce qu’il filme.

 

Los Angeles Plays Itself est un documentaire archi complet qui propulse le spectateur dans un univers qu’il ne connaît pas à partir d’images déjà réalisées, déjà vues ou pas. Ce film touche au concret en partant d’une idée très simple, la représentation. L’image cinématographique retrouve donc son importance car elle est replacée dans un contexte historique et presque anthropologique tout en ayant une approche intimiste puisque, finalement, tout cela n’est que le regard de Thom Andersen qui se confronte au regard des autres. Un belle manière de rappeler que le cinéma est une expérience collective jusqu’à sa propre fabrication.

 

Le film est disponible chez Carlotta en DVD et Blu-ray depuis le 5 septembre 2023 accompagné d’un film réalisé par Thom Andersen, « THE TONY LONGO TRILOGY » et d’un livret exclusif de 32 pages. 

 


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici