Date de sortie 08/09/2023 Au cinéma
Durée(01h36)
Titre original Manodrome
Réalisé par John Trengove
Avec Jesse Eisenberg , Adrien Brody , Odessa Young , Sallieu Sesay , Philip Ettinger , Ethan Suplee , Caleb Eberhardt , Lamar Johnson , Brian Anthony Wilson , Adam Wade McLaughlin , Jonah Wharton , Matthew Lamb , Evan Jonigkeit , Gheorghe Muresan , Zia Anger , Garrett Richmond
Genre Drame, Thriller
Nationalité États-Unis
Musique

 

Synopsis

Ral­phie essaye de s’en sor­tir en tra­vaillant comme chauf­feur Uber mais sa petite-amie attend un bébé et son futur semble incer­tain. Il va perdre peu à peu son emprise sur la réa­li­té lorsque qu’il ren­contre le lea­der cha­ris­ma­tique d’un mys­té­rieux groupe d’hommes…

Le réalisateur sud-africain John Trengrove signe son deuxième long-métrage après Les initiés, dans son nouveau long-métrage, il dirige Jesse Eisenberg qui livre une prestation saisissante dans probablement l’un de ses rôles les plus marquants. La noirceur que dégage le film, est l’une des grandes qualités de ce film ce qui ne met pas forcément à l’aise. John Trengrove a du talent, c’est certain, même si ce n’est pas toujours parfait, il réalise un film puissant oU l’on suit l’évolution d’un homme dans une descente aux enfers. La représentation de la masculinité par son acteur est parfaite, il est difficile de cerner de plus le personnage de Ralphie, car il est complexe et assez imprévisible dans ses actions. Manodrome est un film choc, bouleversant et un film disposant d’idées de mise en scène fabuleuse.


Ralphie va bientôt être papa, pour essayer de s’en sortir financièrement il est chauffeur Uber, mais ce n’est pas tous les jours faciles. Il fréquente aussi régulièrement une salle de sport, ou il s’entraîne durement. Durant les séances il aperçoit un homme qui fréquente cette même salle de sport, Ralphie semble être intrigué par cet homme et l’observe. Une forme de jalousie ou une attirance pour cet homme semble s’éprendre de Ralphie. Lui comme sa petite amie ont connu une enfance difficile, lui a été abandonné très jeune par son père et ne l’a plus jamais revue. La vie de Ralphie change le jour où il rencontre Dan, un homme influent chef d’une sorte de confrérie d’homme célibataire au fil des jours Ralphie s’éloigne de plus en plus de sa petite amie et intègre la confrérie du père Dan comme les autres le surnomment, les autres ont aussi d’ailleurs le mot « père » qui précède leur prénom. De son esprit déjà fragilisé par le passé, Ralphie s’éloigne peu a peu de la réalité. L’obsession pour Ahmet l’homme a la salle de sport, lui occupe l’esprit et il n’est pas sûr d’être a sa place auprès du père Dan et ses hommes.

 

Tout s’accumule rapidement si bien que Ralphie perd le contrôle, de la réalité jusqu’à commettre l’irréparable. Manodrome est une expérience cinématographique parfois dure mais juste, la mise en scène de John Trengrove dégage une noirceur au film, on remarque que bien avant que Ralphie rencontre Dan il avait déjà un esprit fragile ou une certaine forme violence ne demande qu’à s’extirper de lui. Ralphie vit avec Sal, sa petite amie qui est enceinte mais il n’est que très peu avec elle, d’ailleurs elle le lui reproche à un moment car ce dernier est plus souvent dans sa voiture et la salle de sport. Ralphie est quelqu’un qui a besoin de se sentir fort et on le voit dans les scènes à la salle de sport. Le père Dan et ses hommes influenceront ce dernier à se séparer de sa petite amie, mais Ralphie est perdu et il ne sait plus où il doit aller, suivre Dan ou prendre ses responsabilités. C’est surtout dans la prestation de Jesse Eisenberg que tout repose, car l’évolution de son personnage et ce qui donne tant d’importance a ce film.

 

C’est John Trengrove le réalisateur lui-même qui est au scénario du film, ou il s’intéresse à la masculinité de Ralphie on voit l’évolution d’un homme fragile après sa rencontre avec Dan. Qui est vraiment Dan ? Le film restera discret sur cet homme, on sait que c’est quelqu’un qui a de l’influence sur les hommes, il parlera vaguement de son passé. Il vit avec des hommes dans une grande maison, il s’agit d’une sorte de confrérie pour des hommes qui ont voulu devenir célibataires et se sont séparer de leur bien-aimé. Ralphie semble avoir trouvé sa place au début, pour prouver son intégration dans cette confrérie portant le nom de Manodrome il se fait marquer au fer rouge. Cette rencontre avec Dan libère une colère qu’il avait enfouie au plus profond de lui. Cette haine le pousse à s’éloigner de sa petite amie, le film de John Trengrove brille beaucoup dans l’écriture surtout dans le traitement de son personnage principal ou le développement est important. On retiendra aussi comment le film aborde ses thèmes, comme la masculinité traduite par la violence de son personnage. La fin du film est impressionnante car elle montre bien la descente aux enfers du personnage de Ralphie. Jesse Einsenberg livre une impressionnante prestation, Odessa Young joue Sal la petite amie de Ralphie. Adrien Brody peu présent sur les écrans joue le père Dan, Ethan Suplee interprète Leo quant à Sallieu Sesay il joue Ahmet. John Trengrove maîtrise son film, que ce soit dans sa réalisation et son écriture, un film marquant et saisissant porté par un casting flamboyant.

Bande annonce


Article précédent[Sortie Blu-ray/DVD] Los Angeles Plays Itself de Thom Andersen
Article suivantTropic d’Edouard Salier
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici