Parasite de Bong Joon Ho

Date de sortie 5 juin 2019 (2h 12min)
De Bong Joon Ho
Avec Song Kang-Ho, Lee Sun-kyun, Cho Yeo-jeong, Choi woo-Sik, Park So-Dam, Lee Jeong-eun…
Genre Thriller
Nationalité Sud-Coréen
Musique Jaeil Jung

 

 

Synopsis

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

 J’aime profondément Bong Joon Ho, je le considère comme étant un des réalisateurs les plus important de notre siècle. Et le fait de le voir recevoir cette Palme d’Or au Festival de Cannes ne pouvait que renforcer mon impatience concernant l’arrivée de son prochain long métrage, Parasite !

    Et forcé de constater que ce Parasite est encore une fois une pierre angulaire du cinéma ! Bong Joon Ho livre  à l’instar du reste de sa filmographie une œuvre d’une pertinence assez folle ! Sans trop en dévoiler Parasite est un film qui revient sur la rencontre entre deux familles Sud-Coréennes, l’une est riche, l’autre est pauvre. Ces deux familles vont entrer en relation pour finalement déboucher sur un conflit que je ne révélerais pas. Sachez simplement que le film illustre parfaitement l’enjeu des relations entre les différentes classes sociales de nos jours.

 

 Bong Joon Ho, par l’intermédiaire de sa mise en scène, arrive a illustrer la complexité de la lutte des classes et son inévitable échec. Il se permet d’avoir, comme dans tout ses films, une approche purement sociologique qui est toujours liée à ses études dans une faculté de sociologie. Cette approche rappelle sans aucun doute les travaux de Pierre Bourdieu, je pense notamment à l’évocation de ce qu’avait développé le sociologue dans son livre La Distinction, avec des scènes mettant en confrontation les goûts des pauvres et des riches.

 

   

 Le réalisateur choisit avec ce film de ne pas tomber dans un manichéisme facile et s’affranchit de la critique facile, il évoque l’existence de plusieurs types de classes sociales qui se bouffent et prouve encore une fois que la vie est tellement plus complexe.

    Au final, Bong Joon Ho se permet de continuer sa filmographie de manière logique et jamais lassante. Il livre une œuvre jouissive, terrifiante et juste qui en fait un réalisateur philosophe, un véritable penseur ! Et il est indéniable qu’après avoir vu ce film on peut se dire que chaque personne est le parasite d’une autre !

 

 

Bande annonce

Nicolas Perreau

Le cinéma c'est ma vie !! J'aime beaucoup de réalisateurs, Ridley Scott, David Lynch, Bong Joo Ho, Hayao Miyazaki etc... Et mon film ultime c'est Blade Runner ! Bonne lectures de mes modestes articles !

5 pensées sur “Parasite de Bong Joon Ho

  • juin 7, 2019 à 12 h 27 min
    Permalink

    Connivence entre les 2 familles ?? Je reste perplexe… Le fossé est immense..

    Répondre
    • juin 7, 2019 à 12 h 38 min
      Permalink

      Alors si au tout début, mais je ne peut le révéler ( j’ai voulu utiliser ce terme abstrait pour ps trop en révéler )

      Répondre
    • juin 7, 2019 à 12 h 40 min
      Permalink

      mais tu as raison je vais remplacer par autre chose de plus clair pour les lecteurs 😉

      Répondre
      • juin 11, 2019 à 15 h 24 min
        Permalink

        Merci ! Excellent film qui donne longtemps à réfléchir car il faut aussi retenir ce magnifique soutien de la famille « pauvre ». Trinquer, souder, rires et aller au bout de leurs idées ensemble.. une claque pour le « chacun pour soi »
        Belle reflréfle. A voir absolument !

        Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :