Polar de Jonas Åkerlund

Date de sortie 25 janvier 2019 sur Netflix
De Jonas Åkerlund
Avec Mads Mikkelsen, Vanessa Hudgens, Katheryn Winnick, Matt Lucas, Johnny Knoxville, Richard Dreyfuss…
Genres Action, Policier
Nationalités Américain, Allemand
Musique deadmau5

 

La dernière éxécution

 

Synopsis

Duncan Vizla, alias Black Kaiser, le plus grand assassin au monde, se fait peu à peu à sa vie de retraité. Mais quand son ancien employeur décrète qu’il est un frein à son business, il est contraint de reprendre du service. Bien malgré lui, il doit affronter une armée de tueurs, jeunes, dynamiques et féroces, prêts à tout pour le réduire au silence.

Le réalisateur Jonas Åkerlund, signe avec Polar un long-métrage a la violence démesurée où Mads Mikkelsen joue un tueur sans limite. Jonas Akerlund est peu connu, mais il a signé dans les plus connus Spun un film déjanté sur la drogue, ou encore Les cavaliers de l’apocalypse avec Dennis Quaid. Le reste de sa filmographie se résume aussi à filmer un concert de Madonna ou de Rammstein le groupe de métal allemand. Son nouveau film Polar est disponible sur Netflix, et on est ravi de voir Mads Mikkelsen en personnage principal. Hélas le film est loin d’être un bon cru, de la plate-forme le film possède une mise en scène qui séduit mais ce n’est pas suffisant car le reste est assez vide. On voit bien, qu’avec ce film Netflix a du mal quelques fois à produire des films de qualité et Polar en est l’exemple et le réalisateur semble plus aimé filmé de la violence et du sexe, en abondance que de vraiment se concentrer sur le scénario. Pas mauvais, mais pas bon non plus Polar est entre les deux.

Duncan Vizla qu’on nomme aussi Black Kaiser est un redoutable tueur qui ne rate jamais ses cibles, que ce soit avec des armes à feu ou le corps à corps. Mais pour Duncan, il est temps de mettre un terme à sa carrière de tueur. Cependant son ancien employeur, juge que Duncan lui doit de l’argent et qu’il est un frein à son business et veut donc l’éliminer et envoie une armée de jeunes tueurs pour le réduire au silence. Réfugié dans un chalet, loin de la ville il est pleine saison des neiges, et a comme voisine une jeune femme du nom de Camille qui semble mal dans sa peau. Quant à Duncan un cauchemar le hante, depuis des années depuis le jour où il a tué toute une famille dans une voiture sans le vouloir, car seul le père devait être exécuté et seule une gamine a survécu. Les tueurs aux trousses de Duncan, le recherchent partout et exécutent tout le monde sur leur passage. Ils finissent par trouver Duncan, une des filles le séduit pour mieux le piéger et alors qu’il couche avec elle ils commencent à attaquer Duncan qui arrive à échapper aux tires et se débarrasse des tueurs un par un. Mais l’homme plus tard apprend que Camille sa voisine, avec qui il avait fait connaissance et avec qui il semble avoir un attachement est enlevé par son ancien patron qui veut en finir. Il est temps pour Black Kaiser, de revenir mais cette fois il se fait capturé et il est torturé par son ex-patron qui lui inflige les pires sévices. Duncan est sous-estimé, car il arrivera à se libérer, et ils payeront tous le prix. Camille est retenue et une junkie, lui inejecte des fortes doses de drogue pour Black kaiser l’heure de la vengeance a sonné et il temps d’en finir une fois pour toutes. Qu’est-ce qui est bon dans le film? Sa mise en scène, c’est bien là que le film est le plus maîtrisé, avec des séquences vraiment intéressantes ou le réalisateur semble prendre vraiment du plaisir et les scènes de combat sont assez impressionnantes. La photographie est aussi intéressante, avec des couleurs donnant une ambiance particulière au long-métrage. Avec ces quelques qualités, le film n’en est pas pour autant un bon film car il en aurait fallu beaucoup plus. Le film dispose d’une ultra-violence, certes il s’agit d’un tueur mais il y a de l’exagération sur de nombreuses scènes. Les scènes sont efficaces, mais ce n’est pas ce qui pose le plus de problèmes au film, c’est son scénario.

Polar est l’adaptation, d’un roman graphique de Víctor Santos. Jayson Rothwell adapte le roman, avec un scénario au bord du néant. Les personnages sont très peu développés, on saura juste que Duncan a un passé qui le hante et qu’il a du mal à s’en débarrasser. Le film n’est qu’au final, un enchaînement de scènes violente et de scène de sexe, des scènes de sexe qui d’ailleurs n’apporte pas grand-chose au récit. Les scènes violente et de sexe, sont là pour faire du remplissage au détriment d’un scénario vide. La bande originale de deadmau5 est cependant, plutôt bonne et livre des scores intéressants. Mads Mikkelsen, même s’il livre une bonne prestation c’est loin d’être son meilleur film, il est accompagné de Vanessa Hudgens qui livre un personnage assez effacé. Polar n’est donc pas une réussite, et reste une déception de la plate-forme Netflix.

 

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire