Date de sortie 07/10/2020 Au cinéma
Durée (01h29)
Titre original Relic
Réalisé par Natalie Erika James
Avec Robyn Nevin , Emily Mortimer , Bella Heathcote , Chris Bunton , Steve Rodgers , Catherine Glavicic , I Jeremy Stanford , Christina O’Neill , John Browning , Robin Northover
Genre Horreur
Nationalité États-Unis, Australie
Musique Brian Reitzell

 

C’est pas drôle d’être vieux

 

Synopsis

Lorsqu’Edna, la matriarche et veuve de la famille, disparaît, sa fille Kay et sa petite-fille Sam se rendent dans leur maison familiale isolée pour la retrouver. Peu après le retour d’Edna, et alors que son comportement devient de plus en plus instable et troublant, les deux femmes commencent à sentir qu’une présence insidieuse dans la maison. Edna refuse de dire où elle était, mais le sait-elle vraiment…

Peu remarqué à sa sortie Relic, se classe dans le cinéma de genre, et mérite qu’on s’y intéresse, car il possède des choses vraiment intéressantes. À la réalisation Natalie Erika James, qui en est à son premier long-métrage on l’on remarque déjà un certain talent. Une réalisatrice qui va devoir s’imposer, pour se faire un nom dans le cinéma de genre, elle marque déjà le film avec son ambiance qui fait froid dans le dos. Les femmes sont mises en avant dans ce film, la comédienne Emily Mortimer et la jeune Bella Heathcote. Une mère de famille et sa fille, sont à la recherche d’Edna la mère de Kay introuvable, elle réapparaît soudain, mais elle a changé et son comportement est inquiétant. Relic est un film d’horreur, avec des images malsaine par moment. À la production du film, on y retrouve Jake Gyllenhaal, mais aussi moins reluisant Joe et Anthony Russo. Mais tout ça n’empêche en rien d’avoir un long-métrage horrifique très appréciable, ou le mot horreur prend tout son sens.

Le shérif de la petite ou vit Edna contact Kay, la fille de cette dernière car elle a disparu de chez elle et n’y a aucune trace. Kay et sa fille se rendent alors sur les lieux afin d’avoir des réponses sur sa disparition. Quand elles arrivent dans la maison, le silence y règne la mère et la fille cherchent à savoir, ou est Edna. Une recherche est organisée dans les bois, pour la retrouver, mais n’y a aucune trace. C’est un matin que la vieille dame réapparaît, comme si de rien n’était et elle ne dira rien sur son absence. Un médecin l’examine, à part un bleu sur la poitrine elle ne présente aucun autre signe anormal. Kay et Sam restent encore à ses côtés, afin de surveiller son comportement. Mais depuis son retour, des phénomènes étranges se déroulent dans la maison. Le comportement d’Edna est inquiétant, et quelques fois elle parle a une présence que Kay et Sam ne voient pas. Kay pense même à lui trouver, une maison de retraite, car elle s’inquiète trop pour sa mère. Mais peu à peu, Kay et Sam vont s’apercevoir qu’un étau se referme sur elles et que cette maison n’est plus ce qu’elle fut dans le passé, et qu’Edna n’est plus la femme qu’elle fut autrefois. On ne pas dire que Relic, est un film pour mettre à l’aise bien au contraire. Il possède une ambiance extrêmement pesante, qui met mal à l’aise. Même avant qu’Edna réapparaisse, la maison est inquiétante il y a vraiment un climat spécial. Natalie Erika James a vraiment quelque chose, dans sa mise en scène, elle sait nous mettre mal à l’aise. Quelques fois, elle pose sa caméra, dans la pénombre et on distinguera alors une présence. Il y a des bruits inquiétant dans les murs, de la maison et que cache ces murs ?

Sam fera une découverte, sur la maison intéressante, mais aussi terrifiante. Christian White et Natalie Erika James, sont a l’écriture du long-métrage. En ce qui concerne le développement des personnages, on pourra retenir des choses intéressantes. Il y a Edna et Kay, qui ont du mal, a communiqué, et le comportement d’Edna n’arrange en rien leur relation. Le personnage d’Edna est très énigmatique, on ne sait où cette dernière se trouvait avant de réapparaître. La peur est un des thèmes abordé, mais c’est surtout la peur de vieillir. Il y a vraiment des séquences choc, avec la représentation de l’horreur pure. La peur de vieillir se traduit avec plusieurs séquences comme la solitude, mais quand on voit Edna se décomposer d’elle-même. Quelques éléments restent encore énigmatiques, dans ce long-métrage, mais les peurs des personnages sont tellement bien retranscrite, car l’écriture est appliquée. Emily Mortimer joue Kay la mère d’Edna, elle y livre une très bonne prestation. Bella Heathcote joue Sam, la fille de Kay, qui était proche de sa grand-mère qui a changé désormais. Robyn Nevin est saisissante, dans le rôle d’Edna. Relic est avant tout un film, qui parle du fait de vieillir, de la peur de vieillir plus précisément et dans toute son horreur.

 

Bande annonce


Article précédentYakuza : Les papas de la saga quittent SEGA
Article suivantSCREAM – Bande-annonce VOST
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici