Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards

Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards avec : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen, Forest Whitaker, Donnie Yen, Jiang Wen, Alan Tudyk, Riz Ahmed…

La guerre entre les étoiles

Synopsis

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

La critique arrive tardivement, même très tardivement ,mais n’ayant pas eu le temps avant, je la fais maintenant. J’ai vu le film, la semaine de sa sortie et donc je m’en souviens assez encore pour en parler un peu. Avec Gareth Edwards à la réalisation, on ne peut pas louper ça, mais il faut connaître le bonhomme qui ,jusque- là ,n’a que des réussites pour ma part. L’excellent Monsters ,son premier film, de la SF indé avec Scott McNairy, puis en 2014 il tourne Godzilla dont on attend la suite, qui sera réalisé par Michael Dougherty. Gareth Edwards a sa patte, et on espère que Disney ne gâche pas tout… comme ils veulent le contrôle sur tout. On a pu voir le résultat du Star Wars 7, bien qu’il ne soit pas totalement un ratage ,le film n’est pas vraiment ce que l’on aurait voulu qu’il soit. Il manque clairement beaucoup de choses, il n’est pas mauvais, mais très loin d’être parfait aussi. A savoir que Rogue One, est un spin-off ,le film se déroule entre l’épisode 3 et 4 où des rebelles ont pour mission de voler les plans de l’étoile de la mort. Des personnages inconnus ou presque, avec le rôle emblématique de Dark Vador qui ,on se doute, ne veut pas se laisser voler les plans. Mieux ou pas que l’épisode 7 au final ?

Bien qu’il s’agisse d’un spin-off, le film est ancré comme il faut dans l’univers Star Wars. Disney est donc bien décidé depuis, 2015 à nous sortir un star wars par an ,cette année sortira l’épisode 8 titré : le dernier jedi. Un épisode comme tous les autres attendu par les fans. Et pour 2018 le spin off sur Han Solo, dont le tournage vient de débuter. Alors oui Rogue One surpasse, l’épisode 7 ,on aurait pu craindre une réalisation trop Disney et pourtant non. Gareth Edwards a réussi à garder le contrôle de son film même si Disney a voulu mettre son grain de sel. Mais le réalisateur a sa patte, et elle est remarquable , on le voit clairement dans Rogue One. Le film suit Jyn Erso, une jeune femme avec un passé douloureux ,mais reste une femme forte et courageuse .Elle fait équipe avec le Capitaine Cassian Andor, ils ont pour mission de dérober les plans de l’étoile de la mort. Durant cette mission, la jeune femme, verra son passé refaire surface et devra affronter le Directeur Orson Krennic qui se mettra en travers de son chemin. Mais il n’est pas qu’un simple ennemi à abattre, puisque ce dernier retient son père depuis de nombreuses années. Bon je ne peux trop en dire sur l’intrigue, car ça serait spoiler de trop. Pas de mise en scène édulcorée en tout cas, c’est pourtant ce que l’on craignait, même un côté sombre je dirais sur certains passages. On voit donc que Gareth Edward a eu quelque liberté sur l’adaptation et a pu ainsi y mettre sa patte perso. Visuellement c’est vraiment bien, des effets spéciaux convaincants, mais c’est star wars est donc le budget reste conséquent. Puis un moment iconique avec Dark Vador, ce n’est une surprise pour personne, tout le monde avait été » teasé » de sa présence dans le film ,de bons mois avant la sortie du film. Puis sa présence est justifiable, rien qu’au moment où se déroule l’histoire…il ne pouvait pas y être…

Même si on le voit très peu à l’écran, Gareth Edward sait très bien mettre « le grand méchant « en valeur. C’est très jouissif de revoir, notre grand méchant préféré, même si on a très peu de scènes avec lui. La scène finale, elle ,ravira les nostalgiques de la saga. Le scénario est signé Chris Weitz et Tony Gilroy, avec une collaboration au scénario de Gary Whitta ,une écriture maîtrisée avec des scènes efficaces. Il est regrettable qu’ il ne s’attarde pas assez sur les personnages, même si le début du film nous montre le passé de Jyn ,mais les autres sont peu mis en avant, en ce qui concerne leur histoire. Pour ce spin-off pas de générique déroulant, comme habituellement dans Star Wars ,mais vu que ce n’est pas un épisode officiel on aura juste droit à : il était une fois dans une galaxie lointaine…très lointaine. Le film commence donc directement dans l’espace ,un peu surprenant sans avant le générique déroulant, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un spin-off. Il était d’ailleurs important, de livrer cette partie de l’histoire qui nous apprend pas mal de choses. Dans ce film pas de thème de John Williams, c’est Michael Giacchino qui empruntera le thème principal de la saga à quelques moments. Sinon dans l’ensemble, rien d’extraordinaire , Giacchino signe des scores corrects mais ça n’a rien de marquant. Au casting on retrouve Felicity Jones dans le rôle de Jyn , mais aussi Diego Luna en Capitaine Cassian Andor. Mais le casting ne s’arrête pas là , puisqu’il dispose de Forest Whitaker, Mads Mikkelsen, Donnie Yen, Ben Mendelsohn (souvent en méchant) .On retrouve Riz Ahmed, étoile montante, connu dans Nightcrawler aux côtés de Jake Gyllenhaal. On retiendra aussi Alan Tudyk en K-2SO, « le droide » du film qui s’en sort très bien. Rogue One : A star wars story est un spin-off qui a largement réussi, ce qu’il fallait pour « divertir » et nous livrer une histoire nouvelle et pas un recyclage, avec un excellent casting.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :