Sortie 26 novembre 2023 en VOD
Durée 1h 23min
Genre Thriller, Action
Titre original The Wrath of Becky
De Matt Angel, Suzanne Coote
Par Matt Angel, Suzanne Coote
Avec Lulu Wilson, Seann William Scott, Matt Angel
Nationalité Etats-Unis
Musique Nima Fakhrara

 

Synopsis

Deux ans après les événements traumatisants qu’elle a vécu, Becky se retrouve à affronter Darryl, le leader d’une organisation néo-nazie, à la veille d’une attaque organisée.

C’est une surprise de savoir que Becky est de retour, car le premier film de 2021 était vraiment bon. Le film n’avait pas connu de sortie cinéma chez nous, une sortie en VOD et pour la suite c’est la même chose mais on ne boude pas son plaisir. Dans le premier film Becky avait 13 ans et affronter des types qui avaient tué son père, alors qu’elle avait déjà perdu sa mère quelque temps auparavant. A la réalisation c’était Jonathan Milott et Cary Murnion, qui font des petits films bien appréciables toujours teinté de comédie. Pour la suite The Wrath of Becky, ils sont justes producteurs du film ainsi que la comédienne. Cette fois-ci a la réalisation deux réalisateurs Matt Angel et Suzanne Coote, qui ont travaillé toujours ensemble en réalisation et scénario. Deux films sur Netflix avant le retour de Becky le très mauvais The Open House et Hypnotique un film où ils dirigent Kate Siegel. Une suite a Becky était assez inattendue et après tout pourquoi pas ? Lulu Wilson reprend son rôle à merveille, elle a désormais 16 ans et elle a toujours la rage. La jeune fille affronte cette fois-ci un groupe néo-nazi, et ça va faire mal …très mal.

Becky se balade de famille d’accueil en famille d’accueil car elle fugue à chaque fois, elle joue la jeune fille parfaite puis fuit les lieux. En réalité elle vit dans la maison d’une vieille dame, qui lui donne à manger et la loge sans lui poser de questions elle est toujours accompagnée de son chien. La journée Becky travaille dans un restaurant un Diner, ou elle est serveuse. Un jour où elle travaille trois hommes entrent dans le restaurant , ces hommes sont membres du groupe néo-nazi « les hommes nobles » dont le responsable se nomme Darryl mais n’est pas présent. Ils demandent à la jeune fille une table, mais ils sont malpolis avec elle sauf un qui est un peu en retrait. Une fois à leur table ils s’impatientent, elle sert alors le café aux trois hommes et renverse le café exprès sur l’un des trois qui est Anthony qui semble être leur chef. Ce dernier sait que la jeune fille l’a fait exprès, il décide de la suivre jusqu’à la maison où elle réside pour lui donner une leçon. Une fois à la maison, elle entend du bruit et va voir et elle est surprise par les trois hommes qui l’agressent. Elle essaye de se défendre mais en vain, elle demande à son chien d’attaquer mais il est violemment frappé par l’un d’eux.

C’est alors qu’arrive la vieille dame armée d’une carabine afin de sauver Becky, mais hélas cela se solde par un échec car Anthony l’exécute d’une balle dans la tête. Becky horrifié tente d’attaquer mais elle est assommée, par le chef. A son réveil son chien a disparu, il est hors de question pour elle d’en rester là, elle s’arme avec ce qu’elle trouve et part les affronter et récupérer son chien. Pendant ce temps les trois hommes arrivent à la demeure de Darryl, ils décident de ne rien dire sur ce qui vient de se passer. Darryl le fondateur des hommes nobles prépare une attaque lors d’une manifestation. Sean l’un des trois ne se sent pas son aise, et Darryl sent bien que les trois hommes cachent quelque chose. Il ne faudra pas longtemps à Becky pour débarquer sur les lieux, elle dépose un téléphone au pas de la porte de chez Darryl et débute son attaque. Becky est toujours aussi enragé, ce n’est pas qu’une simple revanche car elle veut aussi mettre hors d’état de nuire ces néo-nazis qui sont un fléau. La recette fonctionne bien, même si le premier resté plus appréciable dans sa démarche. On prend plaisir tout de même, à revoir cette jeune fille car la mise en scène a son grain de folie qui fait plaisir. Les scènes gores sont présentes, ou l’un des trois hommes se retrouvera avec une grenade dans la bouche avant d’exploser. Bref ces hommes vont faire les frais, de la rage de cette jeune fille.

Ce sont Matt Angel et Suzanne Coote qui sont au scénario du long-métrage, on avait eu du plaisir à suivre le récit du premier opus. Les deux réalisateurs précédents avaient su nous convaincre, car ils ont un style qui plaît. Si le film reste plaisant dans sa suite, c’est grâce à sa comédienne qui entre dans son personnage avec beaucoup de plaisir. Elle affronte dans ce film des néo-nazis, et elle n’a pas froid aux yeux. Le développement de la jeune fille reste toujours intéressant, ou elle est toujours plus enragée que jamais. C’est amusant de voir aussi ces hommes s’en prendre plein la figure, comme ils le méritent. Car eux aussi sont plutôt bien développés, Darryl se révèle être très dangereux quant à Sean il est assez discret et il semble qu’il ne sache pas trop pourquoi il est là. The Wrath of Becky n’est pas qu’un simple revenge movie, car il aborde la violence de cette jeune fille sans limite. Lulu Wilson est brillante une fois de plus, Sean William Scott est étonnant dans le rôle de Darryl. Matt Angel qui est aussi réalisateur et scénariste joue le rôle de Sean, Michael Sirow interprète Anthony. Sans être un grand film et sans être à la hauteur du premier opus The Wrath of Becky, est un divertissement plus qu’honnête ou l’on prend beaucoup de plaisir.

Bande annonce


Article précédentThanksgiving : la semaine de l’horreur d’Eli Roth
Article suivantJURASSIC PARK : SURVIVAL Bande Annonce
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici