Kaamelott se porte bien au Box-office.

Avec la réouverture des lieux culturels du 19 mars 2021, les distributeurs et exploitants espéraient voir une reprise des activités , qui serait grandement favorisée par l’arrivée de l’été, notamment avec la promesse d’une possibilité d’accueil en salle à 100% au 30 juin pour accueillir les sorties successive de Kaamelott Premier Volet et de OSS 117 : Alerte Rouge En Afrique Noire, deux blockbusters français portés par des acteurs grandement appréciés du grand public. Cependant, la mise en place, ce 21 juillet, des nouvelles mesures sanitaires rendent l’accès à un grand nombre de lieux culturels accueillant plus de 50 personnes conditionné à la détention d’un pass sanitaire valide a fortement balayé les espoirs des exploitants de salles. En effet, depuis cette date nous avons pu observer une baisse de 70% de fréquentation pour les salles de cinéma, de quoi s’inquiéter pour le début d’exploitation du premier volet de Kaamelott, dont le succès en salle  est une condition impérative pour la mise en chantier des volumes 2 et 3 de cette trilogie devant conclure la vision de la légende du Roi Arthur selon Alexandre Astier.

Kaamelott le retour du roi

Soyons rassurés, nous avons un superbe démarrage pour Kaamelott Premier Volet qui cumule 837 592 entrées France, dont 307 899 en avant-premières, à la fin de son 1er Week-End sur 807 écrans. C’est le meilleur score pour un film français depuis 2018. Il s’agit également du deuxième meilleur premier week-end de 2021 après celui de Fast & Furious 9, vu par 1 101 038 spectateurs en cinq jours. Dans une année normale il aurait sans doute figuré dans le top 10 des meilleurs démarrages annuels de l’histoire du cinéma français. Au vu de la situation avec le pass sanitaire qui met quasiment à mort les exploitants de salles on peut applaudir et espérer que le film attendra ces objectifs pour que nous puissions voir la totalité de l’oeuvre d’Astier.

 

Brian Le Duigou

Grand passionné de Cinéma, baigné dans les oeuvres des plus grands depuis ma tendre enfance, je me bats pour inciter les gens à aller voir plus loin que les oeuvres grands publics. Vive le cinéma !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :