Phil Tippett : des rêves et des monstres de Gilles Penso et Alexandre Poncet

Pays : France

Année : 2020

Genre : Documentaire

Carlotta nous partage ce portrait de deux passionnés d’une figure importante des effets spéciaux d’œuvres importantes de la pop culture.

Animateur de stop motion, designer et réalisateur, Phil Tippett a donné naissance à quelques créatures légendaires, de Jabba le Hutt aux insectes géants de Starship Troopers. Mais derrière ce brillant technicien hollywoodien, récompensé aux Oscars pour Le Retour du Jedi et Jurassic Park, il y a un artiste fou, qui passe ses journées à expérimenter dans son atelier avec tout ce qui lui passe sous la main. Bénéficiant d’un accès illimité aux collections et aux archives de Tippett Studio, ce documentaire étudie l’héritage de Phil Tippett, depuis sa collaboration avec George Lucas jusqu’à des œuvres plus personnelles

Dire que Gilles Penso et Alexandre Poncet sont des passionnés d’effets spéciaux serait sous-évaluer leur amour pour ce domaine. Outre leurs écrits dans leurs médias respectifs, ils sont en effet reconnus pour leurs documentaires « Ray Harryhausen, le titan des effets spéciaux » et « Le complexe de Frankenstein », déjà chroniqué auparavant. On ne pouvait dès lors qu’attendre de voir la manière dont ils allaient établir le profil de Phil Tippett, véritable sommité dans le milieu.

Ses créations sont alors sublimées par le regard des réalisateurs, replacées dans leur contexte par le biais de ses titres les plus reconnus tels que « Jurassic Park » , « Robocop » ou « Star Wars ». Les interventions d’esprits tout aussi créatifs comme Joe Dante ou Paul Verhoeven permettent de croquer cet artiste avec un amour sincère pour son travail.

C’est bien simple : toute personne curieuse de découvrir les coulisses de certains gros morceaux de la pop culture ne pourra être que ravie devant les images dévoilées ici, en plus d’autres inédites et aidant à développer toute la personnalité de Tippett par le biais d’un travail légendaire. S’il n’y a qu’un défaut à lui trouver, c’est sa durée qui rend le visionnage trop rapide, sans doute « dû » à la passion se dégageant de l’écran et faisant oublier la sensation que 80 minutes sont passées à la vitesse de l’éclair.

Encore une fois, Carlotta offre une édition de qualité avec divers suppléments comme un commentaire audio, les coulisses du documentaire se dressant pendant 1h40, 8 scènes coupées/alternatives ainsi que la galerie photo et une piste musicale isolée.

La passion transmise par Gilles Penso et Alexandre Poncet dans ce « Phil Tippett : des rêves et des monstres »  traverse l’écran et nous permet de profiter au mieux de ce très bon documentaire, qui devrait permettre de partager les rêves qu’aura permis de construire Phil Tippett tout au long de sa carrière…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :