Mortal Kombat Legends Battle of the Realms, d’Ethan Spaulding

 

Date de sortie : 30 août 2021 (Royaume-Uni), 15 septembre 2021 (France)
Réalisateur : Ethan Spaulding
Doubleurs VO : Jordan Rodrigues, Dave B. Mitchell, Fred Tatasciore, Bayardo De Murguia
Genre : Animation, combat
Nationalité : Américain
Compositeurs : John Jennings Boyd et Eric V. Hachikian

On ne change pas une équipe qui gagne !

Suite directe de Mortal Kombat Legends Scorpion’s Revenge, Battle of the Realms se base en toute cohérence sur les scénarios de Mortal Kombat II et Mortal Kombat 3, avec un deuxième tournoi décisif suite à la défaite de Shang Tsung. C’est ainsi que l’on retrouve Liu Kang, Johnny Cage, Sonya et Jax aux côtés de Raiden, auxquels s’ajoutent Stryker et Kung Lao pour en découvre face à Shao Kahn. Ce dernier est également bien armé avec l’imposant Kintaro, Jade et Kitana, dont le rôle gagne fortement en importance. Il est aussi accompagné de Reiko, Li Mei et D’Vorah, issus de Mortal Kombat plus récents.

Shao Kahn, l’Empereur d’Outremonde.
Un combat un tantinet rapide, dommage pour une telle icône.

Parallèlement au tournoi, le scénario s’émancipe grâce au clan des Lin Kuei, au sein duquel Kuai Liang, devenu le nouveau Sub-Zero, s’entraîne avec son ami Smoke. L’heure de la robotisation des ninjas arrive alors, avec Cyrax et Sektor en têtes d’affiche. Afin de lutter contre cette nouvelle menace et préserver son humanité, Kuai Liang doit mettre de côté sa vengeance et faire équipe avec Scorpion, laissant place à un des meilleurs duos du long métrage. Ces différents éléments de background sont au final reliés par la volonté de Shinnok, qui cherche à réunir toutes les pièces du mystérieux Kamidogu afin de prendre le pouvoir sur Terre.

Une association bienvenue qui a tout à fait sa place dans le scénario.
Une anticipation qui pourrait indiquer qu’aucune autre suite n’est prévue. À moins que…

Toujours aussi soutenu, le rythme est largement tourné vers les combats, qui s’enchaînent parfois bien trop rapidement. La direction artistique reste tout aussi efficace que la fluidité de l’action, valorisée par de jolis décors de fond. Plus présente que jamais, la violence multiplie les giclées de sang, les arrachages de membres et autres détails radiographiques des os qui se brisent. /!\ SPOILERS /!\ Outre les clins d’œil à la saga, le scénario se tourne déjà la métamorphose de Shinnok en l’Être Unique et la fusion des royaumes. Un final assez surréaliste qui voit Liu Kang devenir une sorte de dieu du feu avant de se transformer en dragon, de manière bien plus propre que dans Mortal Kombat Destruction Finale. Dans la droite lignée de son prédécesseur, Mortal Kombat Legends Battle of the Realms se veut moins surprenant mais parvient à maintenir une certaine qualité dans sa narration des événements du jeu vidéo en dessin animé.

Emmanuel Delextrat

Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :