• Maximum Overdrive de Stephen King

          0
          Date de sortie 2 décembre 1999 en DVD (1h 37min) De Stephen King Avec Emilio Estevez, Pat Hingle, Laura Harrington, Yeardley Smith, John Short, J.C Quinn... Genres...
        • Night Swim de Bryce McGuire

          Spawn de Mark Dippé

          Miami Vice de Michael Mann

        • Monarch : Legacy of Monsters Bilan de la première saison

          0
          Titre original Monarch : Legacy of Monsters Nationalité États-Unis Sur Apple TV+ (2023) Genre Catastrophe, Fantastique Avec Anna Sawai , Kiersey Clemons , Joe Tippett , Elisa Lasowski...
        • En février sur Netflix

          0
          Les Séries : One Pièce: Arc Egghead : 01/02 Dr House, l'intégrale de la série : 01/02 Let's Talk About CHU : 02/02 Love Never Lies Poland: Season...
        • Diabolo Menthe, de Diane Kurys

          0
          Date de sortie : 14 décembre 1977 (1h 40min) Réalisatrice : Diane Kurys Acteurs principaux : Éléonore Klarwein, Odile Michel, Anouk Ferjac, Michel Puterflam, Yves Rénier,...
        • Dredge de Black Salt Games

          0
          Développeur : Black Salt Games Éditeur : Team 17 Genre : Simulation / Horreur Support : Tous support Date de sortie : 30 Mars 2023 En 2023, parmi l’offre...
        • L’œuvre de Daryl Delight (spécial Halloween)

          0
          Et si pour Halloween, on parlait un peu de littérature horrifique ? Et si au lieu de parler de H.P Lovecraft, Stephen King ou...
Home Auteurs Publication de Jules Acchiardi

Jules Acchiardi

3 PUBLICATION 0 COMMENTAIRES

Aya et la sorcière de Goro Miyazaki

0

 

Date de sortie : Encore inconnue (1h22min)

Réalisateur : Goro Miyazaki

Nationalité : Japonais

 

Le nouveau film du grand studio Ghibli, une annonce peu rassurante quand on voit la nouvelle animation totalement 3D et des images légitimant la peur. Alors que donne ce film réalisé par Gorō Miyazaki le fils du maître de l’animation japonaise ?

-Parlons de suite de l’animation et je ne vais pas passer par quatre Chemins… On n’a pas l’habitud

e et ça déstabilise. C’est même une animation dérangeante car le 3D ne se marie pas vraiment au style de dessin japonais… On en arrive même à avoir du mal à voir la touche Ghibli dans cette animation. Comme beaucoup craignaient… Avec l’animation 3D on perd tout le charme du dessin japonais classique. J’ai donc pour ma part eu du mal. Au début j’ai vraiment, mais vraiment pas accroché et dégouté mais on s’y fait et au fil du film ça ne dérange plus. Il ne faut pas oublier que c’est une animation très peu utilisée au Japon donc encore peu exploitée, expérimentée. Mais j’espère sincèrement qu’ils ne vont pas investir trop sur cette animation qui détruit l’âme du cinéma animé Japonais…

Mais le film n’est pas mauvais !

-Certes cette animation peu déranger et décevoir (Comme ce fut en partie mon cas) mais il reste les autres aspects du film.

-D’abord les décors. C’est quelque chose que l’on n’a pas l’habitude de voir dans un animé : Des décors plutôt britanniques. Dans l’architecture des bâtiments, les paysages, et franchement c’est sympa, ça fait de la fraîcheur dans les animés. De plus on retrouve la conception des décors, bâtiments en 3D ce qui passe pour le coup plutôt bien !

-L’histoire, elle n’est ni extra, ni mauvaise. J’ai bien accroché, c’est une jolie histoire mais on reste sur notre faim à la fin du film. Je ne dévoilerai rien mais ce n’est pas un point qui pêche au contraire. Pas de lenteur, une histoire bien construite qui garde à l’haleine le spectateur durant les 1h30. C’est une histoire qui va convenir au petit comme au grand et c’est un très bon point ! Cette histoire comporte un autre point super que je veux évoquer ;

-Les personnages, qu’est-ce que je les ai aimés ! Alors l’animation encore une fois est discutable mais je me suis grave attaché à Aya ! Une petite fille qui au premier abord peut être vu comme, il faut se le dire, chiante mais qui devient adorable et attachante. Il n’y a pas qu’elle, et l’ensemble des personnages sont bien écrit permettant de se faire un avis sur chacun d’entre eux

-Donc sans trop dévoiler d’information sur le film je peux vous dire qu’il est bon et vaut largement le visionnage. Si l’on aime les belles histoires et l’animation on ne devrait pas être déçu. L’animation va en décevoir plus d’un mais on sait à quoi s’attendre… On s’y fait, même si ce n’est pas forcement simple.

-Ghibli sans produire son meilleur film, ne se rate pas et propose un bon moment en compagnie de cette petite Aya !

 

Last Vegas de Jon Turteltaub

0


Date de sortie : 27 novembre 2013 (1h45min)
Réalisateur : Jon Turteltaub
Acteurs principaux : Michael Douglas, Robert De Niro, Morgan Freeman et Kevin Kline
Genre : Comédie
Nationalité : Américain

 

 

 

 

Le Very Bad Trip des vieux 

 

-Aujourd’hui quand on pense Las Vegas on pense inévitablement au fameux Very Bad Trip incontournable des comédies américaines. Mais en 2013 un film est sorti « Last Vegas » une comédie aussi à Las Vegas. La question c’est, est-ce qu’il vaut un bon Very Bad Trip ?

 

-Quatre potes d’enfance se retrouvent tous ensembles malgré l’éloignement à Las Vegas pour le mariage de Billy avec une fille très jeune. Un enterrement de vie de garçon s’annonce alors dans la ville où tout ce qui s’y passe y reste ! Ils vont chacun se lâcher et s’amuser comme ils peuvent outre quelques problèmes. Des problèmes qui au fil du film s’arrangent d’une jolie façon. Le scénario classique et parfois prévisible fait dans l’ensemble l’affaire et joue quelques fois sur nos émotions. Un scénario reflétant plutôt bien l’aspect général du film. Une comédie plaisante qui s’en être extraordinaire nous fait passer un bon moment.

 

Morgan Freeman en mode joueur de Blackjack ça vaut le détour !

 

-On prend du plaisir à suivre les aventures de ce groupe de potes de sexagénaire. C’est parfois drôle et encore le film à souvent du mal à provoquer un rire. Outre l’aspect comédie qui n’est pas une très grande réussite (Même si on rigole quelques fois il faut l’avouer), l’histoire elle est belle. Elle est simple au possible mais touchante et sans prise de tête on se prend bien à leur aventure.

-Si je devais retenir une séquence du film ce serait tout simplement la fête. La situation est classique comme le reste du film mais on se prend dans l’ambiance et les histoires ayant lieu durant celle-ci. Avec en bonus de bonne musique (du Earth Wide and Fire c’est un gage de qualité).

 

Comme au bon vieux temps

-Le casting quant à lui, à de quoi nous faire Rêver. Un casting magique mais dans lequel aucuns ne brillent réellement à l’écran. Ils jouent sans crever à l’écran, ils font le taff sans exceller. Même si je dois dire que voir Kevin Kine, Micheal Douglas, Robert De Niro et Morgan Freeman dans le même projet est un plaisir. Un plaisir auquel on n’aurait pas pensé mais qui étant-là ne se refuse pas ! 

-À part les quatre vedettes du film aucun autres acteurs n’est à souligner comme dans une grande partie des comédies américaines. Mais l’intervention des Guests Redfoo de LMFAO et 50 Cent est assez surprenante et drôle ! Ils ne sont là que pour être là mais ça marche et c’est cool de les voir passer dans ce genre de comédie.

 

-On peut aussi évoquer de beaux plans sur Las Vegas éparpillés dans le film. Une visite de la ville avec des séquences présentant différents lieux et aspects de la capitale du jeu. Mais cette visite n’a rien de spéciale, simplement évoquer cet aspect plaisant de voir la ville de Vegas au côté de ces quatre potes passant du bon temps ! Surtout quand on voit le casting.

-Vous l’aurez compris, Last Vegas ne propose rien de très original mais fait ce qu’il y a, à faire dans ce qu’il a, à nous proposer. Sans exigence en se lançant dans le film, on se prend facilement dans l’histoire et la collaboration de ces légendes du cinéma pour notre plus grand plaisir n’est pas à jeter ! 

Donc pour en finir, ça ne vaut pas le très bon Very Bad Trip mais si tu aimes les comédies américaines n’hésite pas à y jeter un coup d’œil !

 

There’s Only One Jimmy Grimble de John Hay

0

 

 

Date de sortie : 6 juin 2001 (1h46min)
Réalisateur : John Hay
Acteurs principaux : Robert Carlyle, Jane Lapotaire, Gina McKee, Ben Miller, Ciaran Griffiths, Lewis Mckenzie
Genre : Sport, Comédie, Drame
Nationalité : Anglais

 

 

 

 

-Synopsis : Jimmy c’est un gamin de Manchester, vivant avec sa mère dans un petit appartement. Son truc à Jimmy c’est le football. Il est fou de Football, plus particulièrement de Manchester City. Il rêve de briller dans ce sport mais son problème c’est qu’il n’a aucune confiance en lui… Il est constamment harcelé à l’école, n’a pas beaucoup d’ami et aucune fille s’intéresse à lui. Mais une équipe se forme dans son école et il décide de se lancer. Le jeune Jimmy n’arrive pas à s’imposer dans l’équipe mais une rencontre avec une vieille dame va tout changer.

Des débuts peu enviable…
Des débuts peu enviable…

 

– Un film anglais sur le football que mon père m’a montré alors que j’étais très jeune. Je l’ai revu à l’occasion il y a peu, autant vous dire que j’ai pris le même plaisir que lors de mon premier visionnage ! Pour moi Jimmy Grimble est une super découverte qui mérite de la reconnaissance pour le petit film qu’il est.

– En effet « Jimmy Grimble » c’est le film sympathique à voir, plusieurs éléments marchent dans ce film. Rien n’est extraordinaire mais tout marche. Tout d’abord l’histoire qui est certes classique mais ça marche, je vais tout de suite vous le dire : Jimmy Grimble c’est un conte de fée autour du football. Une magnifique histoire imaginaire où l’on suit un gamin qui n’arrivant à rien se surpasse et réussi à vaincre ses problèmes. On s’identifie facilement aux différents personnages attachants de ces quartiers populaires anglais. Lewis Mckenzie sans transcender l’écran nous offre une belle performance dans le rôle principal, épaulé par le super robert Carlyle (dont mon amour est indescriptible !). L’ensemble du casting est convenable, même si certains ne sont pas très bon… Aucune performance ne gêne réellement et la prestation générale est plaisante !

Les deux acteurs marquants du film

 

– Ajoutons à cela l’ambiance très milieu populaire, industriel anglais bien reconstitué. Avec l’idée des quartiers de Manchester chacun marqués par une identité footballistique unique.

Les milieux populaires anglais souvent représentés dans le cinéma britannique, Jimmy Grimble n’échappe pas à cette représentation réussite.
Les milieux populaires anglais souvent représentés dans le cinéma britannique, Jimmy Grimble n’échappe pas à cette représentation réussite.

 

– Une histoire merveilleuse, des acteurs et une mise en scène appréciable, il me reste un élément à évoquer qui est primordial dans le film.

– C’est le son et plus particulièrement la musique, dans Jimmy Grimble la B.O est super. Accompagnant l’histoire poignante du jeune Jimmy les musiques de Fatboy Slim, The Charlatans et j’en passe permettent une super immersion. Le côté très English se retrouve beaucoup dans cette B.O. Cette sélection musicale du film est un réel coup de cœur qui m’a permis de découvrir des musiques que j’écoute encore aujourd’hui avec grand plaisir.

 

– Alors oui Jimmy Grimble n’est pas l’un de ces grands films incontournables qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie. Mais il reste un bon petit film méconnu du cinéma anglais qui mérite le détour. Un film comme les anglais savent si bien faire avec une dose de foot, d’émotion et d’espoir. Ce film fait partie des pépites britanniques méconnues qui mériterai un coup de projecteur.

Tout ce que j’ai à dire c’est, amis amoureux du ballon rond ou pas n’hésitez pas à lâcher un coup d’œil à ce conte de fée qui vous rendra assurément heureux !