Fear Street – Partie 1 : 1994 de Leigh Janiak

Date de sortie 02/07/2021 Sur Netflix
Durée (01h45)
Titre original Fear Street Part One: 1994
Réalisé par Leigh Janiak
Avec Maya Hawke , David W. Thompson , Ashley Zukerman , Darrell Britt-Gibson , Kiana Madeira …
Genre Horreur, Thriller
Nationalité États-Unis

 

Une histoire de sorcière

 

Synopsis

Deux adolescentes homosexuelles à deux époques distinctes, l’une dans les années 1600 et l’autre au milieu des années 1990, se retrouvent confrontées aux horreurs de leur petite ville de Shadyside…

Si vous connaissez R.L Stine alors Chair de poule vous dit certainement quelque chose, une série de livres à succès pour les jeunes. Le succès des livres amena la série dans les années 90 tiré des livres, tous les livres ne furent pas adapté, mais un bon nombre quand même. Il eut même deux films bien plus tard, ça ne fait pas si longtemps même si ce n’est pas mauvais, ça reste moins intéressant que la série. Mais R.L Stine n’a pas que fait Chair de poule, il eut aussi Fear Street une autre série de livre, qui connaît une adaptation cinématographique divisée en trois films. Trois films qui se déroulent a une époque différente, les films étaient prévu l’année dernière, mais en raison de la pandémie la sortie dans les cinémas fut annulé. Netflix hérite donc des droits de diffusion des films, la trilogie sera disponible en juillet à une semaine d’intervalle chacun. Si vous apprécier les slashers, c’est une trilogie qui peut vous plaire ici on abordera donc le premier film, qui se déroule en 1994, ou un tueur terrorise une petite ville, mais tout cela est lié à une histoire de sorcière. À la réalisation, la réalisatrice Leigh Janiak, qui sera aussi a la réalisation des deux autres films. Mais cependant, que vaut ce premier film, de la trilogie ?

Deena et son frère vivent dans la ville de Shadyside, ou des drames effroyables s’y sont déroulés dans le passé. La jeune fille vient de rompre il y a peu de temps avec sa petite amie, et cette dernière s’est déjà trouvé quelqu’un d’autre un garçon qui plus est, ce qui ne plaît guère a Deena. Ayant du mal avec cette rupture, elle compte tout de même définitivement tourner la page. Mais la vie de Deena, va prendre un tournant cauchemardesque. Tout commence une nuit Heather, une jeune vendeuse travaillant dans un magasin littéraire du centre commercial est tué par un homme masqué, représentant une tête-de-mort. Nous sommes en 1994 et la ville va devoir affronté de nouveau des crimes, et cette nuit n’est que le début d’un véritable massacre par ce qui semble être un tueur en série. Mais la menace qui plane sur cette ville, existe depuis la nuit des temps et ce n’est pas qu’un simple tueur en série. La ville voisine Sunnydale, quant à elle n’a jamais connu de crimes et les gens sont des familles plus aisées, c’est là-bas que Samantha l’ex-petite amie de Deena a déménager. L’école de Deena doit se rendre là-bas un soir, pour une veillée funèbre afin de rendre hommage à Heather. Deena ne supporte pas de voir Sam, avec son nouveau petit ami et plus tard elle se dispute avec elle en lui rendant la boîte avec les affaires qui lui appartenait. C’est alors qu’une bagarre éclate entre les sportifs, puis Deena et les autres repartent en bus, mais une voiture les suit en klaxonnant, il s’agit de Peter le nouveau petit copain de Sam qui elle aussi est dans le véhicule. Pour se venger de Peter, elle ouvre la porte arrière du bus et jette un seau de glace sur la voiture qui finit sa course dans les bois. Sam et les autres s’en sortent en vie, mais Sam ressent d’étranges choses mais sans qu’elle le sache elle établi un lien avec la sorcière exécuté il y a bien longtemps et qui la vraie menace de la ville de Shadyside. Si vous êtes adeptes des slashers genre : Scream, Souviens-toi l’été dernier alors ce film est fait pour vous. C’est déjà un projet ambitieux, une adaptation d’une série de livres oui certes, mais cela reste intéressant de sortir la trilogie à une semaine d’intervalle chacun, puis les trois films ont un lien, mais ça, on le sait déjà. Les codes du slasher, sont bien présents, et les adeptes du genre y trouveront probablement leur compte. La scène d’ouverture donne déjà le ton, elle rappelle certains slashers, mais reste d’une efficacité redoutable. Ce qui est plaisant, c’est que la réalisatrice, ne bourre pas son film de Jump-scare, il n’y en même pas ce qui est agréable. En revanche on aura le droit à quelques scènes gore, surtout à la fin du film. La mise en scène reste classique, mais loin d’être désagréable, car le rendu est plutôt satisfaisant. Avec cette trilogie la réalisatrice Leigh Janiak, a des chances de se faire un nom fera-t’elle aussi bien avec les deux autres films à venir?

On doit l’écriture du scénario à la réalisatrice Leigh Janiak, accompagner de Phil Graziadei. Même si le traitement des personnages n’est pas original, il est loin d’être inintéressant. On n’y suit une ado Deena, qui vit mal sa rupture avec sa petite amie, alors que c’est elle qui a décidé de rompre parce que cette dernière déménager. Quand le massacre recommence dans la ville, elle et Sam se rapproche. Il y a Josh le frère de Deena, un geek qui a du mal à s’assumer, ou Kate une amie a Deena et Samuel un petit groupe d’amis qui vont devoir affronter une force maléfique. Car si l’écriture des personnages reste classique, mais appliquée, c’est dans son récit que le film reste intéressant dans ce qu’il aborde. Fear Street au final est une histoire de sorcière, ainsi avec ça, on peut y voir des références comme par exemple au film le projet Blair Witch. Dans le film la sorcière est bien morte, mais son esprit est vivant et possède les personnes, ce qui provoque des massacres dont la ville de Shadyside est victime. Si la scène d’ouverture fait référence a des slashers, c’est que le film l’est un peu aussi sauf qu’ici pas la peine de savoir qui se cache derrière le masque. Ce premier volet de Fear Street, fera lien avec les deux films suivants avec des comédiens différents, ou la sorcière sera toujours en toile de fond puisque c’est la réelle menace. Plus adulte que les autres adaptations de R.L. Stine, cette trilogie parlera au ados mais aussi aux adultes amateurs du genre. Puis on y voit que très peu d’adultes d’ailleurs, car les ados sont livrés a eux-mêmes leurs parents ne sont jamais à leur côté, comme ceux de Deena et Josh. Dans cette ville sans cesse face au trauma, les enfants n’ont aucun soutien pour les aider à faire face à cette menace. Les meurtres s’entassent sans que parfois personne ne s’en soucis, c’est peut-être bien d’ailleurs l’un des défauts du film. Car on s’attache à certains personnages, mais quand l’un meurt ça n’a pas vraiment d’impact sur le récit, alors qu’ils étaient quand même impliqués. Au casting Maya Hawke, ne sera finalement là, que pour la scène d’ouverture du film, Deena personnage principal du film est interprété par Kiana Madeira qui livre une bonne prestation. Samantha, l’ex-petite de Deena est interprétée par Olivia Welch. Des jeunes acteurs qui livrent des performances plutôt agréables, car si Fear Street est un slasher, c’est aussi un teen-movie horror, ou les jeunes comédiens arrive à nous convaincre. Fear Street rend hommage aux slashers, y fait même parfois référence sans exagération et ça fonctionne, que donnera la suite ? Car ce n’est pas fini …

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :