Date de sortie 03/08/2022 Au cinéma
Durée(01h27)
Titre original L’Année du requin
Réalisé par Ludovic Boukherma , Zoran Boukherma
Avec Marina Foïs , Kad Merad , Jean-Pascal Zadi , Christine Gautier , Ludovic Torrent , Philippe Prévost , Jean Boronat , Jean-Jacques Bernede , Patrice Séraphine , Anwar el Kadi , Joël Artigues …
Genre Comédie
Nationalité France

 

Gare au requin !

Synopsis

Maja, gendarme maritime dans les Landes, voit se réaliser son pire cauchemar : prendre sa retraite anticipée ! Thierry, son mari, a déjà prévu la place de camping et le mobil home. Mais la disparition d’un vacancier met toute la côte en alerte : un requin rôde dans la baie ! Aidée de ses jeunes collègues Eugénie et Blaise, elle saute sur l’occasion pour s’offrir une dernière mission.

Les frères Boukherma, avec Teddy avaient revisité en 2021 le mythe du loup-garou, et c’était une réussite savoureuse un mélange comédie et cinéma de genre. C’est cette année qu’ils nous reviennent avec l’année du requin, un hommage au célèbre film de Steven Spielberg, mais une comédie aussi. L’année du requin est une comédie certes, mais aussi, il revisite à sa manière le film de requin avec Marina Fois, dans le rôle principal. Tout comme dans Teddy, dans la première partie du film, nous sommes dans une comédie pour avoir un aspect plus dramatique dans sa deuxième partie. Le film se déroule à La Pointe en Gironde, ou Maja une policière doit partir en retraite, mais un requin dévorant des baigneurs va retarder sa retraite. L’année du requin est la surprise cinématographique de cet été, et sera sans doute l’un des films français de l’année.

La pointe est une petite ville, au bord de la mer, c’est bientôt la fin de l’été et Maja une policière, qui aime beaucoup son métier, s’en va en retraite et ses collègues lui préparent une petite fête pour son départ. Mais quand les reste d’un baigneur sont retrouvé, Maja s’occupe de l’enquête avec deux de ses collègues Blaise et Eugénie. Après analyse d’un légiste, il s’avère qu’il s’agit d’un requin, car ce n’est pas le seul incident qui s’est produit, car le bateau de touristes a été attaqué, et le bateau de patrouille de Maja aussi quelques jours avant. Maja et le maire de la ville décident de fermer les plages, ce qui met en colère les habitants de la ville, même si quelques baigneurs imprudents s’y risquent. Afin de rouvrir les plages au plus vite, Maja part le chasser avec Blaise et Eugénie. Après une longue traque en pleine mer, ou Eugénie manque de se faire dévorer en tombant à l’eau, Maja arrive à lui tirer dessus avec un tranquillisant. Le requin est enfermé alors dans un grand caisson, et sera relâché plus tard dans l’océan Indien. Maja peut enfin partir en retraite, car cette dernière aurait dû partir avant, mais l’enquête du requin, avait rallongé son travail au sein de la gendarmerie.

Ses collègues lui font donc une fête pour son départ, et elle quitte la gendarmerie la tête haute. Plus tard, alors qu’elle est à la plage avec son mari, un accident grave se produit un requin dévore un baigneur qui s’était un peu trop éloigner et seul son nez est retrouvé. C’est la panique ! Le requin s’est échappé de son caisson, tout de suite Maja sais ce qu’elle doit faire : c’est repartir à la chasse au requin. Seulement ça ne sera pas chose facile cette fois, car les habitants de la pointe en veulent à Maja qu’ils tiennent pour responsable de la mort du baigneur. Elle est traitée de meurtrière et se retrouve même agressée, et le danger pour elle sont les habitants de la ville qui ont trouvé Maja comme responsable de tout. En découvrant l’année du requin, il fallait se douter que le film ne serait pas une comédie comme les autres, surtout quand on a vu Teddy. Car l’année du requin est un film comique et dès les premières minutes, c’est de l’humour léger et on ne rit pas au éclat, mais on est heureux de voir ce que les frères Boukherma vont pouvoir nous livrer cette fois-ci. On aura le droit déjà en scène d’ouverture, une attaque de requin, on ne le verra pas, on verra juste le pauvre gars disparaître dans une eau de sang. Les frères Boukherma savent y faire dans leur mise en scène, et il y mélange très bien les deux genres.

Ludovic et Zoran Boukherma sont au scénario de leur film, on y reconnaît leur style et leur humour bien à eux. Bien évidemment, l’hommage aux dents de la mer est bien présent, d’ailleurs, le personnage de Blaise à la fin du film sortira une réplique bien connue du film de Steven Spielberg. Un film de requin a la Française, ça n’avait jamais été fait et pour ça, il fallait les frères Boukherma. Dans la première partie du film, la comédie est bien présente, elle reste discrète n’est jamais lourdingue grâce à des personnages écrit tout en finesse. Il faudra bien noter que le traitement du personnage de Maja qui est intéressant, c’est une femme réservée et qui aime son métier, malgré le fait qu’il ne se passe pas grand-chose à la pointe, cette attaque de requin est une occasion de finir sa carrière en beauté. La deuxième partie du film se révèle plus dramatique, car Maja est tenue responsable de mort d’un baigneur et sa vie est menacée, elle finit par fondre en larmes lors d’une séquence car elle a peur. Cet aspect dramatique, donne du crédit au long-métrage et le film renvoie une image de notre société où il doit toujours y avoir un responsable. Cette société qui pense toujours que la violence est l’issue, pour punir quelqu’un qui en plus dans ce contexte n’est pas fautif, elle est même traitée d’assassin. Son mari Thierry est compréhensif, mais ne sait pas trop comment l’aider. Puis la musique apporte aussi beaucoup aussi, cette dernière est composé par Amaury Chabauty elle a un impact vraiment important lors de nombreuses séquences dont les attaques du requin. On ne pourra pas, ne pas remarquer ces nombreux hommages au film de Steven Spielberg, c’est un film précurseur du genre qui inspire beaucoup aujourd’hui. Le cinéma de genre est d’ailleurs est un peu représenté dans le film des Boukherma, car on a le droit à quelques scènes gore, puis le requin a de la gueule. Jean-Pascal Zadi joue Blaise, un collègue à Maja, Christine Gautier, qu’on a, avait pu voir dans Teddy interprète Eugénie une policière débutante et timide. Kad Merad est Thierry le mari de Maja, il en livre un personnage attachant, qui tente de faire ce qu’il peut pour apporter son aide à Maja. L’année du requin est un film français, qui réussit avec brio a mélangé comédie et film de requin, une chose bien rare dans le cinéma français.

 

Bande annonce


Article précédentJeune Wayne : « La chevauchée solitaire », « La rivière écarlate » et « La frontière impitoyable »
Article suivantNope de Jordan Peele
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire