Date de sortie 27/07/2018 Au cinéma
Durée (01h30)
Titre original Our House
Réalisé par Anthony Scott Burns
Avec Thomas Mann , Nicola Peltz , Kate Moyer , Percy Hynes White , Christine Horne , John Ralston …
Genre Drame, Horreur, Thriller
Nationalité Canada
Musique Mark Korven

 

La maison aux esprits

 

 

Synopsis

Un jeune génie invente accidentellement un appareil qui amplifie les activités paranormales dans la maison familiale. L’appareil lui permettra de ramener les esprits d’êtres chers, mais aussi de libérer des esprits malveillants.

Avant Come True, cette année, il eut en 2018 Our House le premier film d’Anthony Scott Burns. J’avais été très séduit par la réalisation Come True, et donc je me devais de découvrir son premier film disponible sur Amazon Prime Vidéo. En seulement deux films, le réalisateur sait instaurer des climats angoissants. Le film aborde le deuil, au sein d’une famille de frère et sœur qui doivent surmonter, la mort de leurs parents. Sauf que ces frères et sœurs, sont hantés par des esprits malveillants, à cause d’une machine conçue par l’aîné. Le trio des jeunes comédiens est remarquable, particulièrement Thomas Mann. Anthony Scott Burns, prouve avec ce premier film qu’il a certains talents qu’il ne peut que continuer d’exploiter.

Ethan est à la fac, avec sa petite amie Hannah, ils fabriquent une machine capable de générer de l’électricité sans fil, mais cette dernière est loin d’être au point. Alors qu’il est chez ses parents, il doit quitter la maison familiale, car il doit encore travailler sur sa machine avec Hannah. Puis dans la nuit, ils entrent par effraction dans l’établissement de la fac, afin de tester la machine dans le labo, mais ça sera un nouvel échec. Ils doivent quitter les lieux rapidement avant d’être repéré, mais Ethan est frustré par ce nouvel échec. Le lendemain matin, il reçoit un coup de film, lui annonçant la mort de ses parents dans un accident de voiture, Ethan est effondré. Trois mois plus tard, Ethan a quitté la fac afin de s’occuper de son frère un ado Matt et sa petite sœur Becca, puis il travail dans une boutique pour pouvoir les nourrir. Puis un jour, il reçoit une pièce, qu’il avait commandée pour la machine, il décide alors de ressortir la machine, afin de voir si cette dernière fonctionne. Mais la machine consomme énormément d’électricité, ce qui provoque des coupures de courant, en économisant du courant, il arrive à la faire fonctionner, mais pas comme il veut. C’est alors que des phénomènes inexpliqués se déroulent dans la maison, la jeune Becca arrive même a communiquer avec ses défunts parents, et une certaine Alice qui lui dit être sa meilleure amie. Mais bientôt, c’est encore plus d’esprit qui s’invite, au sein de la maison et ils sont mal attentionnés, puisqu’ils leur veulent du mal, le seul moyen et de détruire la machine. Anthony Scott Burns offre une première mise en scène, ou il instaure un climat angoissant. Il y a des scènes efficaces, comme l’apparition des fantômes qui fait son effet. Les effets visuels sont d’ailleurs très réussis, le réalisateur met du temps, à mettre tout en place, mais c’est ce qui fait que cela fonctionne. Au début, ce sont les défunts parents, qui rendent visite, mais l’angoisse s’installe rapidement quand des esprits plus agressifs investissent les lieux. Anthony Scott Burns a bien compris, qu’il n’y a pas besoin de jump-scare, pour qu’un film d’épouvante fonctionne, ici juste l’ambiance fait le travail pour rendre le tout immersif.

Au scénario, il s’agit de Nathan Parker, scénariste sur les films : Equals, Blitz ou encore Moon. Le concept est déjà un bon point, ou le point de départ et cette machine qui génère de l’électricité sans fil. Mais c’est une machine qui pompe énormément d’énergie, si bien que cette dernière a la possibilité d’ouvrir un portail vers d’autres dimensions comme celle qui permet aux esprits de venir, dans le monde des vivants. Un concept intéressant, qui aurait mérité un peu plus de développement tout de même. En ce qui concerne les personnages, ils possèdent un bon développement qui les rend intéressants notamment, Ethan. Le jeune homme qui est l’aîné, a dû laisser la fac pour s’occuper de son frère et de sa sœur, et en plus, il doit surmonter la mort de ses parents. Puis il a du mal à communiquer, avec Matt son frère ce dernier tiens Ethan pour responsable de la mort des parents. Le deuil est abordé d’une manière importante, car il a un impact sur ces trois enfants qui doivent faire à la mort de leurs parents. Pensant ne pouvoir communiquer qu’avec leurs parents, le danger et bien plus grand, car Ethan ne connaît pas les capacités de sa machine. Thomas Mann interprète Ethan, l’aîné de la famille. Percy Hynes-White joue Matt, le jeune frère d’Ethan. Our House est un film qui explore les peurs humaines, et les conséquences qu’elles ont, et elle sont très bien retranscrite. Anthony Scott Burns maîtrise son film de bout en bout, et inscrit sa patte dans le cinéma de genre.

 

Bande annonce


Article précédentLa brigade du suicide d’Anthony Mann
Article suivantRobin des Bois (1973) de Wolfgang Reitherman
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire