The Green Knight de David Lowery

Date de sortie 03 janvier 2022 sur Amazon Prime (02h05)
Titre original The Green Knight
Réalisé par David Lowery
Avec Dev Patel , Alicia Vikander , Joel Edgerton , Sarita Choudhury , Sean Harris , Kate Dickie , Barry Keoghan , Erin Kellyman …
Genre Fantastique, Aventure
Nationalité États-Unis
Musique David Hart

 

En quête de la mort

 

Synopsis

À travers cette aventure fantastique et épique basée sur la légende arthurienne intemporelle, The Green Knight raconte l’histoire de Sir Gauvain, le neveu téméraire et têtu du roi Arthur, qui se lance dans une quête audacieuse pour affronter le chevalier vert éponyme, un gigantesque étranger à la peau émeraude qui met à l’épreuve le courage des hommes. Gawain doit ainsi affronter des fantômes, des géants, des voleurs et des comploteurs qui feront de son voyage une quête d’identité lui permettant de prouver sa valeur aux yeux de sa famille et de son royaume en affrontant son plus grand adversaire.

David Lowery est surtout un cinéaste, qui fait du cinéma d’auteur, on le remarque dans ses premiers longs-métrages. En 2016, il se détache un peu du cinéma d’auteur pour Peter et Elliott le dragon, qui reste surtout un film de commande surtout quand on commence à connaître le réalisateur. En 2017 il dirigeait Rooney Mara et Casey Affleck, dans A ghost story, film qui avait divisé la critique. Cependant, le film reste une œuvre extrêmement touchante, puis distribuée seulement l’année dernière, le film : The Old Man and The Gun avec Robert Redford. Puis vient alors The Green Knight, un projet qui eut beaucoup de mal à voir le jour et la pandémie n’y est pas pour rien. Une fois de plus, le réalisateur David Lowery s’associe avec A24, le studio avec qui il avait déjà travaillé sur A ghost story par exemple. Sortie aux Etats-Unis en 2021 dans quelques salles, sinon ça sera en support physique ou en VOD. David Lowery s’empare de la légende Arthurienne, un conte fantastique qui suit, Sir Gauvain, le neveu du roi Arthur, qui se met en quête d’un long voyage, qui le conduira probablement a une mort certaine. The Green Knight est un film particulier, qui certes ne parlera pas a tout le monde, car c’est tout un mélange de poésie, sur la vie ou la mort. Disposant d’un casting exceptionnel, The Green Knight a tout, d’un grand film.

Le jeune Sir Gauvain vit avec sa mère, son oncle n’est autre que le roi Arthur. Lors d’une grande réunion, le roi fait savoir à son neveu qu’il désire mieux le connaître, car étant son oncle, il se doit d’avoir des liens plus proches. C’est alors qu’entre, dans la grande salle, un homme monté sur un cheval puis il se révèle que ce n’est pas un homme, mais tout autre. Il s’agit du chevalier vert, créature qui semble née parmi les arbres, par son apparence. Ce chevalier, ayant fait un long voyage, désire défier un homme, qui se trouve dans la salle. Personne n’ose l’affronter sauf Gauvain, qui le souhaite pour avoir des choses à raconter. S’il se bat avec ce dernier, et lui coupe la tête alors il gagnera sauf s’il se relève, il devra alors aller à sa rencontre, dans un an jour de Noël et devra se laisser couper la tête. Gauvain s’engage dans un combat, contre le chevalier vert, puis fini par lui couper la tête. Le corps du légendaire chevalier, tombe lourdement au sol séparé de sa tête. Gauvain est persuadé d’avoir remporté la victoire, mais le chevalier vert se relève à la grande surprise de Gauvain, le chevalier ramasse sa tête et rappelle à Gauvain que ce dernier dans un an devra venir à sa rencontre, pour se faire couper la tête. Après une année passée, à l’approche de Noël, le jeune Gauvain doit prendre la route afin de rencontrer à nouveau le chevalier vert, le voyage sera long et pas sans embûche. Sur sa route, il tombe sur un jeune homme Scavenger accompagné de ses amis, qui agresse Gauvain et lui vole ses affaires dont l’arme du Chevalier vert, qu’il avait laissé à Gauvain lors de sa défaite. Lors de son voyage, il croisera un fantôme, un seigneur dont une femme qui ressemble a celle qui l’attend chez lui. The Green Knight nous laisse découvrir des contrées magnifiques, la photographie est splendide. Beaucoup de plans contemplatif, mais de la part de David Lowery ce n’est pas étonnant, car le réalisateur aime raconter des histoires par le contemplatif. Le réalisateur s’inspire de la légende arthurienne, pour son long-métrage en construisant une histoire pleine de poésie ou la mort n’est jamais bien loin. La mise en scène est toujours maîtrisée, le réalisateur ne cesse de surprendre et en s’emparant de la légende arthurienne, il rend tout ça magnifique.

 

Cette aventure onirique, qui ressemble parfois à une gigantesque fresque, surprend par tous les plans. L’écriture du scénario est de David Lowery, qui puise son inspiration d’après le roman « Sir Gauvain et le chevalier vert « , c’est donc une sorte d’adaptation libre que le réalisateur livre. Parmi les thèmes qu’il aborde, on peut y voir : la mort et la peur de mourir précisément qui se traduit par le personnage de Gauvain, qui d’ailleurs le démontre très bien dans la dernière partie du long-métrage. Pendant une année, entière, il avait une confiance en lui sans penser aux conséquences. Si la mort est l’un des thèmes aborder, on peut y voir aussi « la vie » tout simplement, car dans toutes les épreuves que Gauvain traverse malgré tout, il s’en sort, car il y a cette volonté d’accomplir sa quête, puis il persuadé de pouvoir rentrer chez lui après ça. Si l’aventure semble onirique, c’est que le film aborde les rêves d’une très belle manière, comme la scène avec les géants qui laisse perplexe.

Le traitement du personnage de Gauvain est aussi intéressant, on voit qu’il n’ose s’approcher de la femme qu’il aime, d’ailleurs, on ne sait pas vraiment s’il lui porte de l’amour, car il est très distant avec elle. C’est un personnage compliqué, qu’il est difficile à cerner, mais au développement très intéressant. Dev Patel, qui avait commencer sa carrière dans la série Skins, a fait un long chemin vers le cinéma depuis, ici, il tient le rôle principal et ce n’est pas la première fois. C’est un rôle cependant important, dans la carrière du comédien, car il joue Sir Gauvain un personnage évoluant dans un récit onirique tout en nous entraînant dans diverses contrées. Alicia Vikander magnifique, joue deux personnages bien différents. Joel Edgerton interprète Lord, un homme qui chasse et accueil chez lui Gauvain, qui a une attirance pour sa femme. Sarita Choudhury joue la mère de Gauvain, une femme mystérieuse. Sean Harris joue le roi, la reine est interprété par Kate Dickie. L’acteur Ralph Ineson joue le chevalier vert, il est méconnaissable évidemment. Des prestations honorables, pour l’ensemble du casting où l’on suit avec intérêt cette grande aventure. David Lowery sublime son long-métrage, dans son visuel, mais aussi avec les thèmes qu’il aborde. Un grand film ou la musique de David Hart, y joue un grand rôle. The Green Knight est une œuvre sublime, il est difficile de la classer dans un genre spécifique, car c’est un film si particulier mais tellement passionnant, et même plus que ça.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :