Troll de Roar Uthaug

Date de sortie 01/12/2022 Sur Netflix
Durée(01h41)
Titre original Troll
Réalisé par Roar Uthaug
Avec Ine Marie Wilmann , Mads Sjøgård Pettersen , Gard B. Eidsvold , Kim S. Falck-Jørgensen , Pål Richard Lunderby , Pål Anders Nordvi , Eric Vorenholt …
Genre Fantastique
Nationalité Norvège
Musique Johannes Ringen

 

Des pas de géant

 

Synopsis

Une chose gigantesque se réveille après être restée piégée mille ans dans une montagne de Dovre. La créature se dirige à grands pas vers la capitale norvégienne, détruisant tout sur son passage. Mais comment arrêter ce que l’on pensait n’être qu’une légende issue du folklore norvégien ?

 

Roar Uthaug, réalisateur norvégien, est de retour cette année avec le long-métrage « Troll » où il s’intéresse a ce mythe norvégien dans un blockbuster loin d’être mauvais. Ce n’est pas le premier réalisateur à s’être intéressé au mythe du troll, puisque son confrère André Øvredal l’avait fait en 2010, il y a déjà 12 ans dans le film Troll Hunter en format found-footage, et le résultat n’était pas forcément glorieux même si certaines séquences étaient amusantes. Roar Uthaug pour son film n’utilise pas ce format, ou le rendu spectaculaire est au rendez-vous. Ce n’était pas pourtant gagné avec le réalisateur, car il avait réalisé la dernière adaptation de Tomb Raider, mais il est aussi à l’origine du très bon film catastrophe The Wave. Donc, avec Roar Uthaug, on ne sait jamais si on va tomber sur du bon ou du mauvais. Cependant, Troll reste un divertissement simple, oui, mais qui n’a rien à envier au blockbuster américain, car on passe un très bon moment. Durant le film, on suit Nina, une archéologue qui est appelée d’urgence par le gouvernement norvégien, pour comprendre ce qui est à l’origine de l’effondrement d’un tunnel en construction. Même si elle ne veut pas l’admettre, il s’agit, de ce à quoi son père n’a cesser de croire depuis de nombreuses années. Troll est une course contre la montre, pour sauver la ville d’Oslo menacé par le géant, même si le scénario manque parfois de développement il possède néanmoins des choses très intéressantes.

Durant son enfance, Nina était très proche de son père, il lui a montré ce qu’elle ne pouvait voir les années on passé et ils se sont éloigné l’un de l’autre il a même était interné pour ces croyances farfelues pour les trolls. Adulte maintenant Nina travail comme archéologue, et fouilles dans les terres norvégiennes pour trouver des choses inestimables. À quelques kilomètres de ses fouilles, un tunnel est en construction  qui se retrouve perturbée par des militants, mais ces travaux réveillent quelque chose, qui était en sommeil depuis bien longtemps provocant l’effondrement du tunnel. C’est alors que le gouvernement fait appel à Nina, ou ces derniers espèrent qu’elle apportera son aide pour identifier ce dont il s’agit.

Sur la vidéo, on peut voir vaguement une créature, ressemblant a un troll, mais le gouvernement se refuse à y croire. Mais d’autre incidents se produisent, dont la destruction d’une maison ou vivait des personnes âgées. Nina n’a d’autre choix que de revoir son père reclus, dans une vieille maison au milieu des montagnes les retrouvailles entre la fille et le père sont tendu. Ce dernier accompagne sa fille et son équipe, dans leur périple à la recherche de cette chose. Bientôt, tous auront la preuve, qu’il s’agit bien d’un troll et que ce dernier se dirige droit vers Oslo détruisant tout sur son passage. Il n’est pas déplaisant de voir les magnifiques paysages norvégiens, puis y voir parfois ce troll déambuler, ce qu’il cherche se trouve à Oslo et au final, il n’est pas si méchant. Roar Uthaug en met plein les yeux, les effets-spéciaux sont assez impressionnants et le design du troll est réussi. La réalisation est imparfaite, mais le film reste un divertissement honnête. Si le scénario reste assez simpliste, il y a un développement intéressant sur le personnage principal et la relation compliqué avec son père.

C’est d’ailleurs Roar Uthaug qui est également au scénario du long-métrage, au début du film, on nous présente le passé de Nina et son père alors que celle-ci n’était qu’une enfant, elle était proche de son père. Mais le temps les a éloignés, les croyances folles de ce dernier l’ont poussé, a se faire interné. Pourtant, les retrouvailles, vont faire évoluer leur relation, et deviendront proches à nouveau. Malgré tout finalement, le traitement des personnages reste assez bâclé, et c’est assez regrettable que Roar Uthaug, ne développe pas suffisamment le thème écologique. En effet, le réalisateur survole le thème, sans vraiment s’y intéresser, il est bien plus proche du monstre et de son approche sur Oslo. Ine Marie Wilmann interprète Nina, l’archéologue en charge d’apporter son aide. Gard B. Eidsvold joue Tobias le père de Nina. La photographie de Jallo Faber est appréciable, et c’est un des éléments du film qui est le plus plaisant. Le film n’évite pas certains clichés, et on regrette que son scénario ne développe pas suffisamment des choses pourtant importantes. Si on compare le film, avec certains blockbusters américain, le film n’a rien à leur envier rien qu’en termes d’effets-spéciaux, le troll est très bien mise en avant au milieu de paysage splendide. Un blockbuster norvégien, honnête avec de belle images.

 

Bande annonce

 

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :