• Stars at Noon de Claire Denis

          0
          Date de sortie 14/06/2023 Au cinéma Durée(02h18) Titre original Stars at Noon Réalisé par Claire Denis Avec Margaret Qualley , Joe Alwyn , Benny Safdie , Danny Ramirez...
        • Monarch : Legacy of Monsters Bilan de la première saison

          0
          Titre original Monarch : Legacy of Monsters Nationalité États-Unis Sur Apple TV+ (2023) Genre Catastrophe, Fantastique Avec Anna Sawai , Kiersey Clemons , Joe Tippett , Elisa Lasowski...
        • En mai sur Netflix

          0
          Les Films : Knock at the Cabin : 01/05 Bohemian Rhapsody : 01/05 L'un dans l'Autre: 01/05 Dans le terrier du lapin blanc : 01/05 Gianna, l'âme rebelle :...
        • En avril sur Netflix

          Spaceman de Johan Renck

          En mars sur Netflix

          En février sur Netflix

        • [Sortie Blu-ray/DVD] Tokyo Ga de Wim Wanders

          0
          Sortie : 26 avril 1984 en salle, 19 mars 2024 Durée : 1h33 Genre : Documentaire De Wim Wenders Avec Wim Wenders, Chishū Ryū, Chris Marker, Werner Herzog,...
        • Dredge de Black Salt Games

          0
          Développeur : Black Salt Games Éditeur : Team 17 Genre : Simulation / Horreur Support : Tous support Date de sortie : 30 Mars 2023 En 2023, parmi l’offre...
        • L’œuvre de Daryl Delight (spécial Halloween)

          0
          Et si pour Halloween, on parlait un peu de littérature horrifique ? Et si au lieu de parler de H.P Lovecraft, Stephen King ou...
Home Auteurs Publication de Lucas Fevin

Lucas Fevin

3 PUBLICATION 0 COMMENTAIRES

Les 8 Salopards

0

 

Titre original

The Hateful Eight

Réalisation Quentin Tarantino

Scénario :Quentin Tarantino

Musique: Ennio Morricone

Acteurs principaux

Samuel L. Jackson
Kurt Russell
Jennifer Jason Leigh
Walton Goggins
Tim Roth

Sociétés de production: The Weinstein Company

Pays d’origine: États-Unis

Genre :western

Durée :167 minutes

Sortie: 2015

Après un grand western de la part de Tarantino, il décide de continuer avec ce genre.

En tout cas selon lui, Tarantino repart à ses sources le 8 clos, mais ici avec le contexte de l’après-guerre de Sécession, Tarantino continue à utiliser la figure du chasseur de primes après Shultz et Django, nous avons affaire à 2 autres chasseurs de prime : Marquis Warren et Ruth le bourreau.

Beaucoup de rumeurs disent que le personnage était à la base Django de plus la selle de Warren serait la même que Django de plus ce film traite aussi en fond du traitement des noirs dans l’histoire de l Amérique ici après la guerre de Secession.

Mais ce film aurait ne pas voir le jour, c est e regarder des séries et surtout des épisodes spécifiques où il y avait présence de personnes infectes de vrai salopards donc il se mit à imaginer un film qu avec des salopards enfermé entre eux mais un jour lorsque le scénario fut finit, un site de rumeur diffuse le scenario et donne à Tarantino l envie de tout arrêter sur ce film mais c est en le faisant jouer au théâtre avec la plupart des acteurs que Tarantino decida de reprendre le projet et de modifier un peu le scénario.

Aussi une première dans la filmographie, ce film va avoir sa propre bande son original qui de plus est composé par Ennio Morricone mais Morricone pour la B.O du film transforma un morceau inutilisé dans The Thing de John Carpenter.

C’est un film qui mélange les références.C’est une œuvre hybride.On a l’impression d être dans du Agatha Christie, dans un Leone, dans une série B, dans un John Carpenter, dans un film historique avec un fond politique.

Ce film nous emmène chez Agatha Christie, dans une sorte de cluedo mais ici le crime n’est pas encore commis. La seule chose de criminel sont les personnages.Des chasseurs de prime, des imposteurs, des criminels.

On n’est même pas sûr qu il y ait vraiment quelqu un pour délivrer Daisy mais comme ici tous les personnages sont des gens détestables, on ne peut faire confiance à personne.

Cela rappelle un autre film où on ne peut faire confiance à personne, aussi avec du Morricone en fond, The Thing de John Carpenter dans ce film.

Nous avons des chercheurs aussi un contexte météorologique fortement enneigé, un parasite s’infiltre entre eux, et tout le monde peut être un hôte de la chose.

Dans ce film, personne peut faire confiance à personne tout comme le spectateur qui peut faire confiance à personne et c est la même chose dans les 8 salopards.

Le titre n’est pas celui-là pour rien, c’est des gens détestables, des salopards, prêt à faire des coups bas.
Mise à part ces villains personnages, nous avons un film assez politique qui suit la continuité de Django,ce film evoque l après esclavage , l après guerre de Secession, on voit encore les traces de cette guerre dans cefilm grâce à l utilisation de l espace Tarantino nous présente à travers ces personnages les relations sociales de l époque , la relation avec les afro américain  encore mis de côté, le racisme est présent et on aurait tendance de s appitoyer mais lui Tarantino nous propose un protagoniste fort, malicieux.
Samuel L Jackson, l’alter ego de Quentin Tarantino
L’homme qui comprend le délire Tarantinesque
Cet homme qui interprète à chaque fois des personnages forts chez Tarantino.
Dans ce Tarantino, nous avons un sujet très politique encore d’actualité de nos jours comme l’art de paraître, la peine de mort et le racisme.
Ce film est l’oeuvre la plus convaincante de Tarantino sur sa période engagé avec les marginaux de la société.
Ce film est sublimé dans tous ces aspects que cela soit par son fond comme sa forme.
La meilleure photographie chez Tarantino avec Robert Richardson
Une bande originale signée par le légendaire Ennio Morricone
Le casting rempli d’excellent acteur ed’ acteurs connu chez Tarantino
Et bien sûr un Tarantino très mature sur son scénario ainsi que sa mise en scène
Tarantino a montré avec ce film qu’il pouvait faire un film très mature et engagé tout en utilisant son style unique. Cette maturité qui nous a montré comme Jackie Brown, que Tarantino, c’est peut-être parfois de la violence, du sang, de la vengeance, mais surtout un cinéma engagé plus profond.

Twin Peaks Saison 1 et 2

0

Date de sortie 1990 et 1991

Titre original Twin Peaks

Autres titres
francophones Mystères à Twin Peaks

Genre Série policière,Thriller,Drame,Fantastique Création Mark Frost et David Lynch MusiqueAngelo Badalamenti Pays d’origineÉtats-Unis Chaîne d’origine ABC(saisons 1-2)

Acteurs principaux : Kyle MacLachlan,Sheryl Lee,Sherilyn Fenn

Nationalité Américaine

Musique Angelo Badalamenti

Il y a exactement 30 ans, le monde du petit écran allait se voir changé à jamais. Le monde de la série TV restera marquer par cette annee 1990 puisqu’une série allait magnifier ce format. Cette série fut reconnu par des spectateurs lambdas,néophytes, seriephiles et cinéphiles.
Cette série est Twin Peaks crée par Davin Lynch et Mark Frost
Une série qui a première abord semble être une série lambda, mais au fur à mesure sa complexité se démontre.




Twin Peaks commence par la découverte du corps d’une jeune fille âgée de 18 environ, bien connu de Twin Peaks, Lara Palmer.
Cette découverte fera venir l’agent Dale Cooper à Twin Peaks. C’est un agent du FBI élégant, altruiste, vaillant et drôle aussi, il sera secondé par le shérif de la ville et accompagné par son équipe atypique, chacun différent et intéressant. Dans cette série, on se concentre sur une multitude de personnages atypiques et uniques.On rejoint aussi le point de vue des jeunes de cette ville ayant un lien voir des secrets avec Laura Palmer
Dès son commencement, le genre du film d’enquête, du buddy movie et du teen movie sont homogènes mais le plus palpitant est le genre mystique propre à David Lynch.
L’aura de David Lynch ère sur cette œuvre.
La même année, il gagnait la palme d’or pour Sailor et Luna qui évoquait l amour passionnel.
Cet amour passionnel qui est présente aussi des Twin Peaks avec plusieurs arcs mêlant amour et danger, un amour parfois interdit.Le thème du manichéisme des personnes est aussi présent, nous avons clairement des personnes bonnes comme mauvaises, mais parfois les 2 en même temps.
Les 2 premières ont la même ambiance, mais chacune ont leurs spécificités :
la saison 1 permet de poser le contexte, nous exposer les personnages et les liens entre eux, on apprend petit à petit des secrets, on s habitue aux lieux atypiques comme le restaurant RR et le bar de motards,l hôtel et bien sûr le lieu du shérif
On ressent l atmosphère de la série pour mieux pouvoir développer les intrigues plus personnelles et faire monter les mystères de Twin Peaks à son paroxysme.
La saison 1 contient 8 épisodes et la 2e 22 épisodes
Dans la 2e saison, on peut la découper en 2 parties la première se concentrant plus sur Laura Palma et l’enquête sur son décès et que la 2e partie, souvent détestée, évoque des thèmes plus calmes plus secondaires, se concentrant sur des aventures annexes qui n’ont pas de lien avec la mort de Laura Palmer mais un lien avec les arcs avancés de certains personnages  dans les saisons. Cette 2e partie se concentre plus sur l’amour et l espoir, le danger (souvent représenter par des personnes riches dangereuses), thème aussi crucial chez David Lynch présent dans de nombreux de ces films surtout dans Blue Velvet.


Durant quelques épisodes avant le final de la saison, beaucoup de personnes pensaient que la série était tombée dans des clichés scénaristiques, or, c’est pour mieux nous surprendre en tant que spectateur.
Ces 2 saisons nous permettent de nous évader dans ce petit village, de nous le rendre convivial, mystérieux et iconique.

 


Iconique, c’est bien l’adjectif qui qualifie cette série, partout dans le monde, cette série est connue et est un phénomène :
Des nombres de spectateurs record, des produits dérivés, et même des événements à son honneur tel qu’au Japon, il y a eut un faux enterrement pour Laura Palmer
C’est de là qu’on voit la notoriété de la série.
Malgré cette notoriété, la série a su faire face à des pressions, que cela soit par la chaîne de télé ou de certains acteurs,qui a dû faire changer son scénario et donc le destin de la série.
Ce qui provoquera une baisse des audiences et l annulation d une saison 3.
Malgre cela Twin Peaks fut le précurseur des séries avec une longue intrigue dont la nécessité est de ne pas louper un épisode, il va permettre au monde de la serie à prendre de la notoriété .

 

Les aventures de Rabbi Jacob ou la comédie sociale parfaite

0

Sortie 18 octobre 1973
Durée 1h 37min
Genre Comédie
Date de reprise 10 juillet 2019
De Gérard Oury
Avec Louis de Funès, Claude Giraud, Suzy Delair
Nationalités Français, Italien
Musique Vladimir Cosma

 

 Au XXI siècle , notre siècle, nous sommes assommé de comédies françaises, quelques unes sont bonnes voir très bonnes mais la plupart sont d une qualité médiocre que cela soit sur la forme mais surtout sur le fond.Beaucoup de comédies traite de la différence, xénophobie, racisme, religion mais ces comédies traitent de cela d’une manière maladroite, les stigmatisés, les marginaux sont peints dans le ridicule, cliché et cela qui devrait être le plus critiqué est le moins ridicule.On le voit très bien avec les qu’est ce qu on fait au bon dieu, à bras ouverts.

Des films où le protagoniste est Christian Clavier.Christian Clavier qui est un acteur reconnu capable du meilleur dans le passé et malheureusement du pire dans le présent a souvent ce rôle du vilain personnage conservateur mais qui change d’avis à la fin.Cela n’est pas sans rappeler un autre grand acteur.Le plus grand acteur comique de France de tous les temps pour nombreux,le grand Louis de Funès.

    DeFunes eu beaucoup ce rôle de grincheux, de conservateur mais ces films n’étaient pas aussi dérangeant que ceux d’aujourd’hui.Le plus grand exemple et le film dont on va parler aujourd’hui montre comment les comédies sociales auraient dû rester. Ce film est les aventures de Rabbi Jacob.
 

 Un film de Gerard Oury que cela soit dans la réalisation comme au scénario avec sa 4e collaboration avec Louis DeFunes. Dans ce film, nous avons Mr Pivert, qui est un homme riche très conservateur voir raciste, il doit marier sa fille, mais une multitude de péripéties arrive. Durant ces péripéties, il va rencontrer une multitude de personnes qui vont basculer son habitude

Déjà, il se rend compte que son chauffeur est juif puis il est témoin d’une chose qu’il n’aurait pas dû voir, un règlement de compte. Il sera un otage de Slimane, ce qui forma un duo comique que tous oppose que cela soit leur but et leurs convictions.

Puis suite à un qui proquo, il prend l’identité d’un certain Rabbi Jacob qui est juif, mais quelqu’un découvre sa réelle identité, son ancien chauffeur.

Il décide de s allier et encore plein de péripéties vont arriver comme des courses-poursuites, des kidnapping jusqu’à arriver en apothéose au mariage de sa fille ou même Slimane se marie avec sa fille rousse avec l’accord de Mr Pivert qui est devenu ouvert d’esprit et à la tolérance.

  Ce film fut un grand succès en France avec plus de 7 millions d entrée mais aussi à l internationale avec notamment une nomination aux Gloden Globes pour le meilleur film étranger.
Ce film restera dans les annales, considéré par certains comme le meilleur film de Louis DeFunes.


Mais qu’est-ce qui fait la réussite de ce film comique ?Et bien déjà la prestation de Louis de Funès toujours aussi drôle et burlesque. Mais surtout ces situations comiques avec le fameux Louis.

Nous avons de nombreux qui pro quo entre les personnages entre Mr Pivert Et Rabbi Jaccob, des situations absurdes surtout dans la scène de l usine à chewing-gum qui nous fait rappeler de l humour à l Anglaise, le comique des personnages atypiques que cela soit pour les personnages principaux comme secondaires,des dialogues cultes,tout cela pour un film culte sur la tolérance  et même avant gardiste, l un des premiers films à mettre la communauté juive en avant.

Voilà ce qui manque dans nos comédies actuelles et ce qui fait de Rabbi Jacob l’un des plus films comiques sur la tolérance.