ANTIGANG-Affiche-France

 

De: Benjamin Rocher

Avec: Jean Reno, Thierry le Neuvic, Alban Lenoir, Caterina Murino.. Genre: Action Durée: 1h30.

Serge Buren est un flic de légende, entouré d’une bande de jeunes flics aux méthodes peu conventionnelles.
Qu’importe qu’ils utilisent des battes de baseball ou « oublient » le règlement au cours d’arrestations spectaculaires, les résultats sont au rendez-vous !
C’est alors qu’un groupe de braqueurs meurtriers entre en scène, dévalisant avec une facilité déconcertante banques et bijouteries de la capitale, à coup d’armes de guerre et de scénarios imparables.
Face à tant d’ingéniosité et de brutalité, Buren et son unité se retrouvent confrontés à une situation délicate :leurs méthodes expéditives suffiront-elles à arrêter ces criminels autrement plus machiavéliques ? 

Courte critique car au final peu de choses à dire alors allons à l’essentiel Antigang c’est le genre de film que l’on attendait pas, que je n’attendais pas et qui surprend de la meilleure manière que ce soit . Antigang c’est un film d’action bourré de testostérones, en France, parler de « film d’action » est un peu considéré comme une insulte ce n’est pas un genre adhéré, là on a une histoire qui tient debout avec de bons acteurs notamment un que j’adore c’est Thierry Le Neuvic je le trouve très charimatique, une voix qui porte et beaucoup de talent ainsi qu’un Jean Reno en chef de bande barbu, la grande classe quoi. Un acteur qui m’a fait sensation également dû à son personnage totalement loufoque dans le film c’est Alban Lenoir qui démonte la plupart de ses ennemis à coup de batte de baseball.

485975_31
Thierry Le Neuvic
Alban Lenoir
Alban Lenoir

 

 

C’est un film qui mise beaucoup sur le second degré et qui se veut décomplexé mais ça ce n’est pas tout au long du film c’est là le bémol que je trouverai à ce film qu’il ne l’assume pas de tout son long évidement c’est dû à des péripéties mais j’aurai aimé qu’ils restent de tout leur long dans un autre univers le leur et pas revenir au genre policier qui nous aient plus classique, connu, familier. Le début du film est dingue et m’a fait jubiler on est directement plonger dans l’ambiance, c’est un réel plaisir, ça fait du bien. Ne loupez pas ce film français qui essaie un peu de « moderniser » le genre, en tout cas avec ce film vous ressortirez avec la patate.


Article précédentEverest
Article suivantL’Arme Fatale 3 de Richard Donner
Une passion depuis tout petit, qui a grandi avec les films de De Funès et Bourvil que ma grand-mère me faisait découvrir. J’ai toujours aimé cet univers... Leonardo Dicaprio ou Tom Hanks ont contribué à me faire rêver année après année. J’ai écrit au lycée un court-métrage dans le cadre de l'option "audio-visuel", puis on s’est attelé à le réaliser. Je suis passé par la caméra - devant ou derrière, du casque-son à la perche. Toutes les étapes étaient plaisantes à faire et cela a confirmé que je voulais continuer dans cet univers car c’est le mien tout simplement, c’est la ou je me sens bien. Le futur je ne le vois que dans le cinéma. J’ai toujours voulu être acteur, quand je vois un film, il y a toujours un rôle ou je me dis : "tiens, j’aurais aimé être ce personnage !" Ce sont bizarrement rarement les 1er rôles que je trouve les plus intéressants. J’ai écris un scénario pour un jour, si je perce, pouvoir le réaliser... après avoir passé quelques années à apprendre avant bien évidement ! J'ai tourné dans un court métrage du réalisateur Florian Hessique qui avait pour titre "je ne dirai plus jamais je t'aime" dont la photo est d'ailleurs tirée. J'ai figuré dans la web série"Germains germaines" dont les réalisateurs sont maintenant des amis... Et je suis preneur de tous projets ! Le cinéma, il n’y a pas une journée sans que j’en parle ; ça fait tout simplement partie de moi ! une citation de Marin Scorcese m'aide à avancer chaque jour "Je faisais mon chemin mais le cinéma était une obsession".

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici