Date de sortie : 15 novembre 2023 (2h 37min)
Réalisateur : Francis Lawrence
Acteurs principaux : Tom Blyth, Rachel Zegler, Josh Andres Rivera, Hunter Schafer, Fionnula Flanagan, Jason Schwartzman, Peter Dinklage, Ashley Liao
Genre : Science-fiction, action
Nationalité : Américain
Compositeur : James Newton Howard
Scénariste : Michael Arndt
Sociétés de production : Color Force, Good Universe et Lionsgate Films
Budget : 100 millions de dollars

Un rapprochement perceptible dès les premiers instants.

Huit ans après une tétralogie à la qualité des plus discutables, la saga créée par Suzanne Collins refait surface au cinéma dans un préquel intitulé Hunger Games La Ballade du Serpent et de l’Oiseau Chanteur. Réalisé par Francis Lawrence (Constantine, Je suis une Légende, Red Sparrow), il effectue un bond de soixante-quatre ans en arrière pour se concentrer sur la jeunesse de Coriolanus Snow avant qu’il ne devienne le président tyrannique de la république de Panem. Premier rôle majeur de Tom Blyth, il se retrouve alors au Capitole comme mentor du District 12 durant la dixième édition des Hunger Games, créés pour punir la population de leur révolte passée.

Un cadre post-apocalyptique toujours aussi efficace.
Volumina Gaul, une alliée terrifiante.

Riche parmi les plus aisés, il est alors chargé d’encadrer Lucy Gray Baird, incarnée par Rachel Zegler (West Side Story, Shazam La Rage des Dieux), dont le caractère s’oppose à celui de Katniss Everdeen pour son utilisation de la ruse au combat et sa manière de manipuler les foules. Sous la direction du président Casca Highbottom joué par Peter Dinklage (Game of Thrones, Pixels, Avengers Infinity War), les Hunger Games sont alors supervisés par le docteur Volumina Gaul sous les traits de Viola Davis (Prisoners, Suicide Squad, Fences) et présentés par Lucretius Flickerman, interprété par Jason Schwartzman (Scott Pilgrim, Dans l’Ombre de Mary, Big Eyes).

Un clin d’œil fortement symbolique.
Une romance émouvante amenant à une fin des plus ambiguës.

Bien mieux réalisé que ses prédécesseurs, Hunger Games La Ballade du Serpent et de l’Oiseau Chanteur profite aussi d’une écriture plus aboutie pour relancer l’intérêt d’un scénario dévoilant Coriolanus Snow sous un tout autre jour, Tom Blyth et Rachel Zegler se montrant tous deux très convaincants. Cette dernière effectue d’ailleurs des clins d’œil appréciables à Katniss avec sa révérence, sa mention du geai moqueur et sa chanson « The Hanging Tree » qui traverse les âges tout en complétant les compositions entraînantes de James Newton Howard (Incassable, Batman Begins, Maléfique). Un préquel réussi grâce à des acteurs impliqués et à un scénario proposant une problématique pertinente sur la relation entre les pauvres et les privilégiés.


Article précédentDumb Money de Craig Gillespie
Article suivant[Sortie Blu-ray/DVD] Chili 1976 de Manuela Martelli
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici