Black Jack de Ken Loach

 

Date de sortie : 29 septembre 1979, sortie de l’édition physique : 20 avril 2021
Réalisateur : Ken Loach
Acteurs principaux :  Jean Franval, Stephen Hirst, Louise Cooper, Doreen Mantle, William Moore
Genre : Épouvante, Aventure
Nationalité : Britannique

 

 

 

 

Après avoir réveillé d’entre les morts « Black jack », un brigand, Tully entame un voyage aux côtés de ce premier. C’est alors qu’il rencontre Belle, une petite fille envoyée à l’asile par ses parents.

 

Black Jack de Ken Loach, adapté du roman du même nom de Léon Garfield, est un film précieux tant il arrive à capter les angoisses et les questionnements d’un enfant plongé dans un monde d’adultes.

 

Tully est un jeune garçon encore imprégné par des concepts manichéens et innocents ce qui fait qu’il a du mal à comprendre le personnage de Black Jack qui apparaît comme un vulgaire brigand violent et pitoyable. Belle, quant à elle, est une jeune fille qui voit le monde comme un conte de fée.

 

 

C’est ainsi que par leur rencontre et le voyage qu’ils vont entamer, ces deux enfants vont être confronté à la dure réalité du monde.

Loach mélange de manière savante le pur conte avec la fable sociale puisqu’il s’intéresse ici aux marginaux.

 

 

Il utilise une mise en scène épurée qui permet de prendre conscience de tout ce qui se passe à l’écran. Ainsi les environnements de l’Irlande sont aussi là pour marquer une opposition entre la ville et la campagne verdoyante.

Cette dernière est tellement verte qu’elle en devient fantastique et étrange.

La ville est par contre un lieu dangereux et sombre où les enfants n’ont pas leur place.

 

Le film s’ouvre justement par cette scène située dans une pièce très peu éclairée où Tully veille aux côtés du supposé cadavre de Black Jack. L’atmosphère mortuaire y est palpable.

 

 

Black Jack n’est d’ailleurs pas un personnage principal en tant que tel. Le film se focalise au début sur sa relation avec Tully pour ensuite s’intéresser à Belle et ce dernier. Cependant, Black Jack est important puisqu’il incarne à la fois la rédemption et une figure paternelle pour Tully.

 

D’ailleurs, la séquence finale est particulièrement émouvante. Le film possède une écriture de personnage très fine qui permet facilement l’implication émotionnelle du spectateur.

 

Black Jack est donc un très beau film qui s’avère doué d’épure et de simplicité pour livrer un véritable appel à l’évasion et l’aventure. Il suffit de voir cette dernière scène avec un bateau qui vogue vers des horizons lointains.

 

Le film est réédité par Rimini en combo Blu-Ray/DVD depuis le 20 avril 2021. Il est accompagné d’une interview d’Agnès Blandeau, maître de conférences en anglais à l’université de Nantes.

 

 

Il est donc nécessaire de voir Black Jack de Ken Loach qui est un film très simple mais porté par une grande beauté !

Nicolas Perreau

Le cinéma c'est ma vie !! J'aime beaucoup de réalisateurs, Ridley Scott, David Lynch, Bong Joo Ho, Hayao Miyazaki etc... Et mon film ultime c'est Blade Runner ! Bonne lectures de mes modestes articles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :