Beginners de Mike Mills

Sortie 15 juin 2011
Durée 1h 44min
Genre Comédie dramatique
De Mike Mills
Avec Ewan McGregor, Mélanie Laurent, Christopher Plummer, Goran Visnjic, Kai Lennox…
Nationalité Américain
Musique Brian Reitzell, Dave Palmer et Roger Neill

 

L’amour et la mort…Mais surtout l’amour…

Synopsis

Oliver, illustrateur a Los Angeles, collectionne les ex et les déceptions amoureuses. Quand son père, Hal, tire sa révérence après avoir fait son coming-out a 75 ans et rejoint avec entrain la communauté homosexuelle, Oliver se penche sur ses relations familiales et ses échecs sentimentaux. Et il hérite d’un chien philosophe et bavard. La dépression guette. Jusqu’au jour où il rencontre Anna…

Mike Mills est peu connu dans le cinéma indépendant, peut-être parce qu’il a très peu de films à son actif mais parce que’aussi ses films sont peu distribués. Dans Beginners il dirige Ewan McGregor, où il livre l’un de ses rôles les plus touchants. Le film de Mike Mills, aborde l’amour, le deuil deux thèmes importants. Car le film raconte l’histoire d’Oliver, un illustrateur à Los Angeles son père vient de mourir et traverse une épreuve difficile et doit s’occuper de tout. Oliver est un homme qui collectionne les déceptions amoureuses, il fait alors la rencontre d’Anna une jeune actrice française. Malgré l’épreuve du deuil de son père, il commence à ressentir des sentiments pour Anna. Beginners est un film qui touche avec les thèmes qu’il aborde, mais aussi, le film dispose d’un traitement des personnages très bien écrit c’est d’ailleurs surtout pour cette raison que le film est aussi réussi.

Oliver vit à Los-Angles, il est illustrateur puis après quatre relations sérieuses il est de nouveau seul. Son père vient de décéder, étant fils unique il doit s’occuper de tout puis étant proche de son père ces dernières années l’épreuve est difficile. Après la mort de sa mère, son père avait fait son coming-out étant resté 44 ans mariés à sa mère puis il a trouvé un copain dont il était amoureux. Lors d’une soirée déguisée organisée, par son meilleur ami il fait la rencontre d’Anna une jeune actrice française, elle passe la nuit chez lui sans couché ensemble. Quand la jeune femme doit partir, ils promettent de se revoir, après quelques semaines ils se revoient. Puis il passe de plus en plus, de temps ensemble et malgré le deuil de son père il commence à avoir des sentiments pour Anna, mais il a cette peur de l’engagement. Anna va l’aider à traverser, cette épreuve et cette dernière sera peut-être la bonne. À travers des flash-back, le film revient sur des passages de l’enfance à Oliver, avec sa mère dont il était très proche son père était souvent absent. C’est en devenant adulte et à la mort de sa mère, qu’il est devenu plus proche de son père. La réalisation de Mike Mills se focalise sur Oliver, et sur sa rencontre avec Anna avec qui il entame une relation amoureuse. Mais entre le deuil de son père, et des éléments de son passé sa relation avec la jeune femme se fragilise et il pourrait encore tout gâcher avec elle. Dans sa mise en scène Mike Mills, prend son temps il s’attarde sur ses personnages avec des plans qui permettent de bien les observer. Car si Oliver cache sa tristesse, elle est pourtant bien présente et lui pèse. C’est une réalisation touchante, que signe Mike Mills car à partir de ces thèmes il parvient à émouvoir et l’on se sent proche des personnages.

Le travail dans l’écriture du film, est de Mike Mills et c’est remarquable. Ses personnages sont traités, avec un grand intérêt Oliver est un personnage touchant qui a peur de l’engagement, mais aussi difficile pour lui dans la période qu’il traverse. Sa rencontre avec Anna, aussi est bien écrite l’évolution de leur relation surtout qui prend une grande place dans le récit. La relation père-fils à travers des flash-back est aussi abordée, et prend aussi une place importante. Ewan McGregor est fabuleux, dans son rôle, Mélanie Laurent est touchante et adorable. Christopher Plummer interprète, le père d’Oliver qu’on découvre à travers des flash-back. Mike Mills signe un film exemplaire, en matière de narration surtout. Il aborde habilement les sujets, qui y sont proposés le deuil et l’amour principalement ce qui en fait un film passionnant.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :