Circle d’Aaron Hann et Mario Miscione

Pays : États-Unis
Année : 2015
Casting : Michael Nardelli, Allegra Masters, Molly Jackson, …
Genre : Thriller, Science-fiction

Est-ce que Circle arrive à transcender son high concept ? Rien n’est moins sûr…

Cinquante personnes se réveillent en cercle dans une pièce sans aucun souvenir. Elles comprennent bien vite qu’elles doivent voter à intervalle régulier pour savoir qui doit mourir.

Il existe de ces concepts à l’apparence simple qui nous intriguent assez vite, surtout quand on est le vendredi soir, à la recherche d’un petit film à regarder sur Netflix. Certaines idées scénaristiques peuvent d’ailleurs amener encore plus loin que l’idée maligne mais finalement banale sur la longueur. Malheureusement, si « Circle » prend certaines orientations intéressantes, il finit par tourner en boucle et ne suscite que rarement la surprise.

Le point de départ permettait en effet de théoriser par la présence d’un large spectre de population, brassant dans tous les sens pour partir d’une population test diversifiée. Cela permet notamment de dresser des interrogations par rapport à certains préjugés sexistes ou racistes mais il semble que le film ne va jamais totalement dans cette direction, préférant miser sur le suspense que sur la véritable interrogation sociétale. Pas de problème si le tout ne subissait pas l’effet de répétition du principe de départ. La compréhension tardive de certaines règles et des guerres de clans ne donnent qu’une sensation de soubresaut scénaristique plus que d’avancement de l’histoire tout en balançant à nouveau des pistes narratives qui ne seront jamais abouties. La mise en scène d’Hann et Miscione reste assez simple pour privilégier la nature du vote ainsi que les questionnements à haute voix de certains protagonistes dont l’esquisse rapide n’aide pas à l’empathie. Ce dernier point semble du moins plus volontaire que d’autres, amenant le spectateur à se positionner face à des inconnus qui ne seront jamais totalement appréhendés et dont la mort ne s’applique que par le regard extérieur basé sur des théories, jamais des faits.

Si « Circle » amène des idées intéressantes, on a l’impression que tout cela reste au stade de pistes uniquement. Cela en fait quand même un petit film qui mérite le visionnage mais qui ne risque pas de marquer plus que ça la mémoire du spectateur, en dépit de quelques réflexions sous-jacentes.

Liam Debruel
Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire