Mars Attacks! de Tim Burton

Sortie le 26 février 1997
Durée 1h 46min
Genre Fantastique, Comédie, Science fiction
De Tim Burton
Avec Jack Nicholson, Glenn Close, Pierce Brosnan, Annette Bening, Michael.J.Fox, Tom Jones, Sarah Jessica Parker…
Nationalité Américaine
Musique Danny Elfman

 

Attaque comique et cosmique

 

Synopsis

Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d’atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s’empare de l’Amerique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.

Tim Burton réalise en 1997 Mars Attacks! où l’on reconnaît le style Burtonien. Le réalisateur n’a pas toujours signé des chefs-d’oeuvre, même s’il est reconnu pour son style. Une patte visuelle indéniable, mais aussi une mise en scène particulière qui lorgne sur la folie. Pas toujours car le réalisateur et quelquefois, sur des sujets plus sérieux. Le réalisateur a connu des plantages, comme par exemple La planète des singes où l’on ne sait toujours pas pourquoi ce machin est sortie. Il signe aussi Alice au pays des merveilles, la version Live de Disney qui fut très mal reçue. Dans les années 90, ce fut une période intéressante car en 1997 il sort Mars Attacks! et le style Burton est bien présent, déjanté Tim Burton s’amuse c’est un gamin que nous avons derrière la caméra. Puis Tim Burton, met en scène un casting de fou où Jack Nicholson interprète deux rôles, rien que ça! Le film a déjà 23 ans, le style fonctionne encore très bien et cette folie de Burton aussi.

Les Martiens arrivent sur terre, leur arrivée sur terre brûle un troupeau de vaches c’est d’ailleurs comme ça que débute le film en guise de scène d’ouverture. Le président des États-Unis, regarde des clichés sur ce qui semble être des soucoupes-volantes et il se prépare lui et son équipe à accueillir les visiteurs. L’annonce de leurs arrivés sur terre provoque l’euphorie, les médias sont sur le pied de guerre une grande organisation pour l’un des évènements qui s’inscrira dans l’histoire. À leur atterrissage, il s’agit d’établir le contact avec les visiteurs à l’aide d’un appareil qui décrypte le langage des Martiens. Une colombe est lâchée, c’est alors que les Martiens perçoivent ça comme une menace et la tuent et se mettent à tirer sur tout le monde. Très vite c’est la panique, ils emportent avec eux des humains dans leur vaisseau et s’en vont. Alors que le président pense, que ces derniers on était effrayé par la colombe ils veulent tout simplement la guerre et nous exterminer jusqu’au dernier. Avec Tim Burton, derrière ce film vous n’aurez rien de sérieux et c’est tant mieux. Les Martiens sont hilarants que ce soit leur apparence ou leurs agissements, comme greffer la tête d’un chien sur le corps de sa maîtresse et vice-versa. Le langage des Martiens, bien qu’il soit incompréhensible est vraiment comique.

Les personnages apportent évidemment beaucoup au film, le président Dale a une confiance aveugle envers les Martiens ce qui causera la mort de beaucoup d’êtres humains. On suit aussi un escroc du nom d’Art land, à Las Vegas interprété par Jack Nicholson qui joue aussi le président Dale. Michael.J.Fox est un journaliste télé, il est marié à Nathalie Lake joué par Sarah Jessica Parker. Même Tom Jones joue son propre rôle, mais on y voit aussi Natalie Portman dans le rôle de la fille du président Dale. Pierce Brosnan joue un scientifique, sans oublier Danny DeVito. Avec un casting, comme celu-ci, ça ne peut que fonctionner. La mise en scène déjantée de Tim Burton, apporte une nouvelle dimension dans le film du genre d’invasion extraterrestre. Les effets spéciaux font aussi leur effet comique, ça fonctionne parfaitement. On pourra déceler, dans le long-métrage de Tim Burton un hommage à ces films du même genre. Jonathan Gems est à l’écriture du scénario, le traitement des personnages est comique en faisant du président Dale, un homme ayant une confiance aveugle aux visiteurs, mais aussi cette histoire d’amour entre Pierce Brosnan et Sarah Jessica Parker, dont sa tête a elle est greffé sur le corps de son chien. Un film bien écrit, qui décrit aussi la bêtise humaine, en livrant des scènes hilarantes. Tim Burton s’amuse à retranscrire, tout ça sur écran pour notre plus grand plaisir.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :