Spider-Man 3 de Sam Raimi

Sortie 1er mai 2007
Durée 2h 19min
Genre Fantastique, Action
De Sam Raimi
Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco, Topher Grace, Thomas Haden Church, Bryce Dallas Howard, James Comwell…
Nationalité Américain
Musique Christopher Young

 

Peter du côté obscure

 

Synopsis

Peter Parker a enfin réussi à concilier son amour pour Mary-Jane et ses devoirs de super-héros. Mais l’horizon s’obscurcit. La brutale mutation de son costume, qui devient noir, décuple ses pouvoirs et transforme également sa personnalité pour laisser ressortir l’aspect sombre et vengeur que Peter s’efforce de contrôler.
Sous l’influence de son costume, Peter devient trop sûr de lui et commence à négliger ses proches. Contraint de choisir entre le pouvoir si séduisant de ce nouveau costume et la compassion qui le caractérisait avant, Peter va faire face à ses démons lorsqu’il affrontera deux des pires méchants de l’histoire, l’Homme-sable et Vénom, dont l’extraordinaire puissance et la soif de vengeance menacent Peter et tous ceux qui lui sont chers.

Treize ans déjà que ce dernier volet de la trilogie Spider-Man est sortie, pour clôturer tout ça c’est une fois de plus Sam Raimi qui s’y remet. Après le succès du deuxième volet, il sera difficile de faire mieux, en effet ce troisième film n’eut pas le même succès que son prédécesseur. Il fut énormément critiqué, pour des raisons diverses mais pourtant il n’est pas si mauvais. Trois super-vilains, dans ce dernier volet dont un Venom rajouté, a la dernière minute. Car c’est la production qui a voulu rajouter, le vilain, Sam Raimi n’était pas vraiment pour qu’il apparaisse. Si bien qu’il le dit lui-même que ce personnage n’est pas Venom, mais pourtant ça l’est bien. D’ailleurs Venom est bien l’un des problèmes de ce film pour beaucoup, son développement mais aussi son design son remis en cause. C’est aussi son interprète Topher Grace, loin d’être un mauvais comédien et peu bankable, il n’avait pas la carrure pour un tel rôle. Surtout quand l’on sait que Venom, reste quand même l’un des plus grands méchants qu’à du affronter l’homme araignée. Cependant ce dernier opus, n’est pas si catastrophique comme on l’entend beaucoup il y a même de très bonnes choses.

 

Peter Parker est le plus heureux des hommes, il est en couple avec Mary-Jane Watson, jusqu’à ce que son meilleur ami Harry désormais le nouveau bouffon vert décide de l’éliminer car il tient Peter pour responsable de la mort de son père. Un combat s’engage entre les deux amis, lors de leur confrontation Harry fait une lourde chute il se réveille à l’hôpital et a de toute évidence perdu la mémoire. Il ne se souvient pas de s’être battu, avec Peter et a même oublié être en froid avec lui. Pour Peter c’est l’occasion de bâtir, à nouveau leur amitié. Pour Marie-Jane sa carrière ne fonctionne pas tellement, pour son dernier spectacle ils ont changé d’actrice. Quand elle parle de ses soucis à Peter, ce dernier revient toujours sur Spider-Man et la gloire qu’il connaît auprès des New-Yorkais. Marie-Jane supporte de plus en plus mal l’égoïsme, de Peter. Lors d’une balade auparavant, Peter a embarqué avec lui un symbiote, qui n’est autre qu’une substance extraterrestre cette dernière entre en contact avec son costume lui faisant subir une mutation et il devient noir. Cette mutation change le comportement de Peter, et devient quelqu’un de différent et devient même agressive. Il apprend alors que Flint Marko, est le responsable de la mort de son Oncle. Ce dernier est devenu l’homme-sable, à cause d’un accident, Peter décide de l’éliminer afin d’obtenir vengeance. Sam Raimi signe une mise en scène, pleine de virtuosité avec toujours autant de passion et cela se remarque. Même si pour le réalisateur, le tournage ne fut pas si facile à cause d’une production assez compliquée. Mettre en scène trois vilains, n’était pas forcément quelque chose de simple, surtout que Venom n’était pas prévu au départ et que Raimi a dû l’introduire. Cependant le plaisir est toujours là, et Sam Raimi nous en met encore pleins les yeux.

 

Le scénario de ce troisième opus, peut paraître parfois bancal, puis on notera le peu de présence de Venom ce qui prouve que ce dernier a était rajouté a la dernière minute. Donc un développement trop peu exploité, mais comme le symbiote était la cause de la mutation du costume de Peter la production a jugé bon, d’intégrer Venom. On aurait voulu un traitement plus travaillait sur Éddie Brock/Venom, qui est quand même un personnage qui méritait beaucoup plus de développement. On notera aussi que le traitement sur l’homme sable, est assez expéditif. La façon dont agit le symbiote sur Peter, est plutôt bien utiliser mais peu exploité hélas. L’amitié entre Peter et Harry, est au coeur du récit comme les précédents volets. Une amitié qui s’est bien entendue dégrader, car Harry tient Peter comme responsable de la mort de son père, Harry devra prendre une décision soit rompre son amitié avec Peter où lui pardonner et ainsi écouter la vérité comme quoi Peter n’est en aucun cas responsable. Pour en revenir à Venom, son design n’est pas si mal que ça, en tout cas plus réussi que le dernier avec Tom Hardy. Car même s’il manque de développement, il a quand même de la gueule même quand Éddie se transforme c’est plutôt réussi. Le développement de Peter, et aussi bien maîtrisée même si quelquefois des passages ridicules aurait pu être évité. Le scénario est d‘Alvin Sergent, Ivan Raimi et aussi Sam Raimi, car il eut quand même son mot à dire sur l’écriture même s’il n’était pas d’accord sur tout. Tobey Maguire reprend son rôle, de Peter Parker/Spider-Man, Kirsten Dunst interprète toujours Mary Jane et James Franco joue toujours Harry. Pour le rôle de Venom/Éddie Brock, il s’agit de Topher Grace il n’est certes pas mauvais mais il n’était pas le bon choix pour être Venom, un rôle important mais en plus trop peu présent. Thomas Hayden Church est convaincant en homme sable, et les scènes sont impressionnantes. Toujours visuellement spectaculaire, Sam Raimi maîtrise toujours sa franchise, où seul son scénario fait parfois défaut mais il n’en est pas vraiment fautif.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :