Top Gun (1986)

Date de sortie : 12 mai 1986 (Mexique),
17 septembre 1986 (France)

Réalisateur : Tony Scott
Acteurs principaux : Tom Cruise, Kelly McGillis, Val Kilmer, Anthony Edwards
Genre : Action, romance
Nationalité : Américain
Compositeur : Harold Faltermeyer

Un plan large du plus bel effet.

Véritable phénomène culturel des années 1980, Top Gun est un film d’action saupoudré de romance connu pour avoir fait décoller la carrière de Tom Cruise (Legend, Né un 4 Juillet, Mission Impossible) à l’international grâce à son impétueux personnage de Pete « Maverick » Mitchell et à son univers bercé par l’aviation militaire américaine. Deuxième film de Tony Scott, il traite en effet de formation au combat aérien de plusieurs pilotes dans une école d’aviation pour l’élite de l’aéronavale américaine, surnommée Top Gun. Il marque aussi le premier rôle majeur de Val Kilmer (Willow, The Doors, Batman Forever), qui interprète Iceman, un rival de Maverick.

Tom Cruise à fond dans son rôle.
Une rivalité qui aurait mérité plus de panache.

Personnage central du film, Mitchell est efficacement présenté comme un aviateur effronté, poussé par la disparition de son père en plein vol durant la guerre du Vietnam et qui n’hésite pas à désobéir à sa hiérarchie pour assouvir sas ambitions. Il va même jusqu’à draguer Charlotte « Charlie » Blackwood, une astrophysicienne qui s’avère être sa supérieure sous les traits de Kelly McGillis (qui avait déjà fait ses preuves aux côtés d’Harrison Ford dans le thriller Witness). Il n’en faut pas plus pour qu’une relation s’installe entre les deux personnages, le love theme « Take My Breath Away » interprété par le groupe Berlin s’imposant rapidement comme un best-seller.

Le dragueur dans toute sa splendeur !
Albert Wesker !?

/!\ SPOILERS /!\ Tout juste correct, Top Gun reste toutefois pourvu d’une belle réalisation montrant plusieurs avions au lever du soleil, des vrilles durant les combats aériens et de vives explosions. Il comporte également une tournure dramatique avec le décès de Nick « Goose » Bradshaw en pleine mission, camarade de Maverick avec qui il chantait « Great Balls of Fire » de Jerry Lee Lewis en jouant du piano. Véritable blockbuster publicitaire, le film a largement popularisé les lunettes aviator de la marque Ray-Ban, mais aussi provoqué un sérieux engouement pour l’aéronavale américaine au point que l’US Navy a vu exploser ses demandes de recrutement. L’intensité de la bande-son n’y est sans doute pas pour rien, notamment la puissante « Mighty Wings » du groupe de rock Cheap Trick, dont la compositrice Yoko Shimomura s’est ensuite inspirée pour le thème de Ken dans le jeu vidéo Street Fighter II.

 

Top Gun Maverick (2022)

Date de sortie : 21 mai 2022 (Colombie),
25 mai 2022 (France)

Réalisateur : Joseph Kosinski
Acteurs principaux : Tom Cruise, Miles Teller, Jennifer Connely, Glen Powell
Genre : Action, romance
Nationalité : Américain
Compositeurs : Harold Faltermeyer et Hans Zimmer

 

À la mémoire de Tony Scott

« Votre instructeur est l’un des meilleurs pilotes que cette école ait formés. »

Il a fallu attendre l’année 2022 pour que Tom Cruise effectue son grand retour dans un nouveau Top Gun réalisé par Joseph Kosinski (Tron L’Héritage, Oblivion, Line of Fire). Trente-six ans plus tard, Maverick n’en finit plus de jouer les casse-cous jusqu’à provoquer l’explosion d’un prototype d’avion en le faisant accélérer à plus de Mach 10. Convoqué par ses supérieurs joués par Jon Hamm (Sucker Punch, Baby Driver, Le Cas Richard Jewell) et Ed Harris (Le Bazaar de l’Épouvante, The Truman Show, Snowpiercer), il est réclamé par son ancien camarade Iceman, devenu commandant, pour entraîner de nouveaux diplômés de Top Gun. Ils doivent en effet assurer une mission périlleuse consistant à détruire une réserve d’uranium protégée par des missiles anti-aériens dans un cratère en haute montagne.

« Mesdames et messieurs, c’est votre commandant de bord ! »

 

T’as une raison de ne pas avoir communiqué ?
Une raison présentable aux obsèques ?

« Goodness gracious, great balls of fire ! »

Très émouvant sur ses références au passé, Top Gun Maverick entame d’emblée sa dramaturgie avec la présence de Bradley « Rooster » Bradshaw, interprété par Miles Teller (Whiplash, Les Quatre Fantastiques, Line of Fire), fils de son meilleur ami mort au combat. Leur relation sulfureuse contraste d’autant plus avec la tristesse qui s’empare de Maverick alors qu’il le voit chanter la même chanson que son père au piano. Un ton grave qui prend largement le dessus sur une romance néanmoins présente avec la barmaid Penny, fille d’amiral incarnée par Jennifer Connelly (Labyrinthe, Requiem for a Dream, Line of Fire), déjà évoquée dans le premier film.

« Monsieur, y’a pas que l’avion : y’a le pilote. »

 

Là-haut, tu penses : t’es mort.
Fais-moi confiance ! 

Des retrouvailles touchantes.

Pourvue d’une réalisation épatante avec gros plans sur les cockpits, vrilles spectaculaires et musiques d’une intensité rare, le film sublime puissamment les acquis de son prédécesseur en entraînant le spectateur dans une mission complètement folle. Tom Cruise met à profit son expérience pour délivrer une des plus belles prestations de sa carrière, Val Kilmer effectue une apparition charismatique et l’équipe comporte de jeunes acteurs prometteurs, parmi lesquels Glenn Powell (The Dark Knight Rises) et Monica Barbaro. Entre humour efficace, action effrénée et émotion d’une redoutable intensité, tous les personnages sont suffisamment bien écrits pour qu’on s’y attache et craigne leur disparition. À l’instar de Mad Max Fury Road, Top Gun Maverick s’impose aisément comme un des retours de saga les plus réussis de ces dernières années.


Article précédentJurassic World : Le Monde d’après de Colin Trevorrow
Article suivantLes sorties cinéma du 08 juin
Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j’ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La Soupe aux Choux, mais avec aussi de nombreux dessins animés comme les courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo, les longs métrages Disney avec Alice au Pays des Merveilles en tête, les animés japonais comme Sailor Moon et Dragon Ball Z ainsi que d’autres séries comme Batman et Tintin. Mes années 90 ont été bercées par les comédies avec Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête) ou d’autres films que j’adore comme Les Valeurs de la Famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à Tout Prix. C’est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par Casino Royale, Et Pour Quelques Dollars de Plus, Kill Bill ou encore Rambo. Collectionneur, j’attache de l’importance au matériel et j’ai réuni trois étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Et plus on découvre de nouveaux films, plus on se rend compte qu’il nous en reste en fait énormément à voir…

Laisser un commentaire