Rocky 2: La revanche, de Sylvester Stallone

rocky 2 afficheRésumé du film

Après son match contre le champion du monde Apollo Creed, Rocky a sur se forger une belle réputation et a prouvé au monde entier qu’il n’était pas un simple boxeur minable. Après avoir épousé Adrian et construit son petit nid familial, Rocky abandonne la boxe pour sa femme et reprend sa vie en faisant des petits jobs. Pendant ce temps, Apollo Creed propose une revanche à Rocky pour prouver que celui-ci a eu un coup de chance en lui tenant tête au dernier combat.

Infos sur le film

Réalisé par Sylvester Stallone

Avec: Rocky Balboa : Sylvester Stallone
Adrian : Talia Shire
Mickey : Burgess Meredith
Paulie : Burt Young
Apollo Creed : Carl Weathers

Genre : Action, Drame
Film Américain

Durée : 2heures environ

Récompenses

American Movie Award du meilleur film

People’s choice awards du film favori du public

Qu’est ce qu’il se passe pratiquement toujours lorsqu’un film est un succès critique et succès au box office? On nous offre une suite bien entendu, voir plusieurs. Même si avec Rocky 2, la revanche, nous avons quelques éléments similaires vus déjà dans le premier, il est bien question de la suite, la vie de Rocky et Adrian après son combat contre Apollo Creed. Maintenant que nous connaissons les personnages, il est temps de voir comment ils évolueront par rapport aux évènements du premier opus. Et c’est ce qui fera une nouvelle fois la force de cette suite, quelque peu différente mais toujours aussi passionnante. Au programme, de la joie, de la tragédie, de l’humour, un entrainement bien plus intensif que son prédécesseur, un match de boxe revanche, mais surtout l’amour, plus fort que jamais. Même si ce deuxième épisode ne connaitra pas le même succès et que la critique se désintéressera quelque peu de cette suite, Rocky 2 garde sa force et son émotion qui avait fait le charme du premier. Nous repartons donc pour une revanche, toujours pour le titre de champion du monde de poids lourd. Alors, coup de chance comme la dernière fois pour Rocky qui pourrait cette fois être couronné nouveau champion?

Chamboulement dans la vie de Rocky et Adrian

vlcsnap-2016-01-08-15h41m03s083
Notre histoire recommence là où elle c’était arrêtée. Rocky n’a pas remporté le match contre Apollo Creed mais il a au moins prouvé à cet homme et au monde entier de quoi il était capable. Après le match, Rocky et Apollo, qui sont tous deux salement amoché, sont emmenés chacun, accompagnés de leur femme respective, à l’hôpital. Le soir même, pendant une interview, Rocky annonce aux journalistes qu’il prend sa retraite de boxeur « oui, celle là vous l’entendrez souvent dans les Rocky ».

vlcsnap-2016-01-08-15h42m34s138

Seulement Apollo, qui n’a pas digéré le fait d’être malmené par un boxeur qu’il disait minable, compte bien avoir sa revanche. Mais, ca ne sera pas pour tout de suite. Avant, il est temps pour Rocky et Adrian de voir leur vie complètement bouleversée. Sitôt sortit de l’hôpital, Rocky touche ses gains du combat contre Apollo »une forte somme » et, par la même occasion, demande la main d’Adrian. Avec tout l’argent qu’il a gagné, Rocky compte bien offrir à sa future femme une vie plus aisée. C’est là que la réplique « j’ai dépensé sans compter » du milliardaire John Hammond dans Jurassic Park prend tout son sens mais pas dans la direction que l’on pense.

vlcsnap-2016-01-08-15h42m47s806

En effet, Rocky achète une jolie maison, des vêtements luxueux mais jugés inutiles par Adrian, une voiture « alors qu’il ne sait pas conduire ». Au fur et à mesure, l’argent se fait de plus en plus rare. Le problème c’est que Rocky a décidé de ne plus boxer afin de ne pas risquer de perdre la vue « son œil droit ayant été quelque peu endommagé lors de son combat avec Apollo ». Il doit donc chercher un emploi mais cette fois-ci, un emploi correct, loin de ce qu’il faisait avant. Il accepte d’abord de participer au tournage d’une publicité pour de l’après rasage. Vous le verrez, Rocky est un peu long à la comprenette et illettré, ce qui fera enragé le réalisateur donnera lieu au départ une touche plutôt humoristique. Mais petit à petit, on aura de l’empathie pour notre personnage.

vlcsnap-2016-01-08-15h43m13s659

Rocky comprend qu’il n’a pas sa place et surtout, qui ne veut pas se ridiculiser. Il tentera alors de chercher un autre emploi. Néanmoins, il s’apercevra que la boxe lui manque et qu’il n’est bon qu’à ça.

Dans la continuité du premier

Rocky 2 est une suite vraiment bien réussie, dans la lignée du premier. En tout cas, il suit presque le même cheminement. Un début plutôt calme et une dernière demi-heure qui donnera donc lieu au match revanche.

Nous continuons, presque de la même manière que dans le premier à suivre le parcours de Rocky, ici ayant pris plus d’assurance et ayant évolué. La différence c’est que cette fois, il ne sera pas totalement seul puisqu’Adrian prendra plus d’importance que dans le film précédent. La jeune femme continuera à encourager son mari dans ce qu’il entreprend mais devra aussi gérer une nouvelle situation dans sa vie de couple.

vlcsnap-2016-01-08-15h44m55s280

La première demi-heure se passe presque comme un conte de fée mais on retombe très vite dans la dure réalité de la vie. L’argent, ca va, ca vient. Rocky ne pouvant plus boxer, il lui faudra bien gagner sa vie et subvenir aux besoins de sa femme. Mickey, son entraineur, sera mit plus ou moins de coté mais reviendra très vite lorsque Rocky aura le feu vert de sa femme pour remettre les gants mais avant de remonter sur le ring, s’entrainer de manière intensive.

vlcsnap-2016-01-08-15h45m22s198

Contrairement à Rocky 1, l’entrainement sera plus long, avec des exercices un peu plus originaux comme une course pour attraper une poule afin de travailler sa vitesse. Moment inoubliable. Le tout sera encore une fois accompagné du thème principal et motivant. La différence c’est que cette séquence sera accompagnée d’un vent de solidarité par rapport à Rocky. Ayant surpris le monde entier à la fin de son combat contre Apollo, Rocky est devenu une sorte de symbole, le symbole de l’espoir, de la réussite. Rocky est une source d’inspiration pour les plus jeunes. Tant et si bien que même s’il est fictif, chacun s’identifie au personnage et le prend pour exemple.

Faire face aux épreuves

Ce sera le thème et message de notre deuxième film. Faire face aux épreuves, ne pas laisser tomber et si c’est le cas, toujours se relever. Qu’il soit sur le ring ou hors du ring, Rocky doit constamment se battre contre un destin qui ne lui fera pas de cadeau. Le sort s’acharnera sur lui, surtout dans cette suite. Ce qui fera que notre amour pour le personnage s’agrandira de films en films. L’essence même d’un Rocky.

vlcsnap-2016-01-08-15h48m00s052

Une fois encore, un sans fautes pour Sylvester Stallone toujours aussi attachant dans son rôle sincère de Rocky Balboa et qui n’hésite pas à plusieurs moment dans le film, à se moquer gentiment de l’intellect de son personnage. Même s’il ne change pas vraiment, Rocky garde cette insouciance, son comportement infantile en refusant les opportunités que son nouveau statut lui offre. Il ne cherche pas à être célèbre, juste à couler des jours heureux avec sa femme. Ce n’est plus un renégat, pas non plus un héros, mais les gens ont fait de lui un symbole.

vlcsnap-2016-01-08-15h47m05s451

Rocky a prouvé ce qu’il était capable de faire, il ne cherchait rien de plus et ne pense qu’à la retraite. Mais des évènements feront qu’il retombera dans la réalité. On lui coupera ce beau rêve paisible. Stallone nous montrera le coté dramatique de son personnage qui souhaiterait subvenir aux besoins de sa femme et lui offrir une belle vie. Seulement il n’est bon qu’à une chose : boxer. Doit-il revenir sur sa promesse faite à sa femme ? Peut-elle accepter qu’il reprenne les gants ?

On retrouve avec grand plaisir les protagonistes du premier Rocky avec Mickey, Paulie, Adrian, Apollo. Même Tony Gazzo, l’usurier pour qui Rocky travaillait, fait une apparition dans notre suite. Cette suite sera également l’occasion d’approfondir les relations entres Rocky et son entraineur Mickey, mais aussi sa relation avec son beau frère, Paulie, un personnage indispensable dans la saga.

Pour conclure

rocky apollo 1

Le film à quelques similitudes par rapport au premier opus mais les évènements du début feront que nous irons un peu plus loin dans la psychologie de notre personnage qui se montrera encore plus humain et devra faire face aux aléas de la vie. Une fois de plus, les dialogues et répliques, le jeu d’acteur, le lieu de l’intrigue, l’alchimie entre les personnages principaux, la musique et le nouveau message que l’on veut nous délivrer rendent ce nouvel opus aussi passionnant que ne l’étant son prédécesseur. Le combat qui opposera une nouvelle fois Rocky à un Apollo encore plus remonté, poussera le réalisme de cette séquence encore plus loin. Résultat, un combat dantesque qui a stupéfait bon nombre de fans. John G.Avildsen laisse les clés de la réalisation à Sylvester Stallone qui les gardera jusqu’au retour de son prédécesseur dans Rocky 5 « le moins bon de la saga ». Nous avons donc un Stallone sur tous les fronts « scénariste, acteur principal et réalisateur ». Il se débrouille comme un chef en faisant aussi bien que le réalisateur qui le précédait. L’ambiance du premier Rocky, un quasi-documentaire nous montrant les quartiers défavorisés de Philadelphie est plus ou moins retrouvée dans ce nouvel épisode. La différence c’est que cette fois, Rocky passe de la classe moyenne à la classe supérieure « même si elle atteindra son sommet dans Rocky 3 ». Une fois de plus, l’histoire de Rocky force l’admiration du spectateur envers ce personnage qui connaitra des hauts et des bas mais se relèvera à chacune de ces chutes.

Jeremie ziza

Jérémie Ziza (Rédacteur le coin des critiques ciné) Salut à tous, moi c’est Jérémie. Ayant terminé récemment mes études de littérature, je suis actuellement en recherche d’emploi. Je vais innover moi aussi : je suis passionné par le cinéma. Et cette passion, je l’a doit aussi à mon père qui m’a fait découvrir beaucoup de petits bijoux à l’âge d’à peine 7 ans. J’ai commencé par les films avec Arnold Schwarzenegger , Jackie Chan, Sylvester Stallone et puis ca c’est étendu en allant en direction des films du genre fantastique et de science fiction. Tout y est passé : E.T, Jurassic Park, Indiana Jones et aussi mais surtout Star Wars. Les années ont passées, j’ai étendu mon registre en regardant des films de tout genre « films indépendant, comédie, horreur, romance, thriller, biopic, animation » . Tout y est passé. On peut dire que j’ai des gouts diverses et variés, du moment que ca m’émeut. Quand je suis face à un film où les personnages sont attachants, où l’histoire est bien travaillée et aussi mais surtout que la musique me fait vibrer, le film a déjà gagné mon cœur. Du Coté des réalisateurs que j’aime le plus, je citerais déjà trois réalisateurs qui ont enchantés mon enfance : Steven Spielberg, James Cameron et George Lucas. Coté Français, Luc Besson a lui aussi réussi à me faire ressentir des tonnes d’émotions, que ce soit avec « Léon ou bien Le cinquième élément » . Du coté des mes acteurs préférés, j’en ai beaucoup mais celui qui est plus ou moins la pièce maitresse de ma pyramide des acteurs que j’affectionne, c’est Arnold Schwarzenegger. J’ai grandi avec ses films, je continue encore à les regarder même si en toute objectivité et en ayant l’œil critique, certains ne volent pas haut du coté scénario. Pour les autres, je suis un très grand fan de Sylvester Stallone, Jackie Chan, Tom Cruise, Jean Reno, Mel Gibson, Harrison Ford, Johnny Depp, Jim Carrey, Ben Stiller, Robert Downey Jr et bien d’autres. Du coté actrice, j’ai un très grand penchant pour Sandra Bullock, Charlize Theron, Nathalie Portman, Shailene Woodley, Keira Knightley, Ellen Page. Pour terminer j’ai aussi des films que j’appelle « mes films de chevets et dont je ne pourrai jamais me séparer » : Terminator 2, Les Indiana Jones, Les Star Wars, la trilogie de Retour vers le futur, Gremlins, Edward aux mains d’argent, Forrest Gump, Dark Knight « j’ai oublié de vous dire, j’adore les films de super héros », The Crow, Hook, la saga des Rocky. Je préfère m’arrêter là, on y passerait la journée. En attendant de peut être un jour devenir critique de films, je me joins à l’équipe de Le Coin des Critiques Ciné et en vous donnant une analyse des films que j’ai pu voir, mais aussi mon témoignage, mon ressentit et en parsemant tout cela de photos. Salut à tous et n’oubliez pas d’aller au ciné !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :