99 Homes de Ramin Bahrani

Sortie 18 mars 2016 directement à la télévision
Durée 1h 47min
Genre Drame
De Ramin Bahrani
Avec Andrew Garfield, Michael Shannon, Laura Dern, Tim Guinee, J.D Evermore, Juan Gaspard, Nicole Barré…
Musique Antony Partos et Mattéo Zingales

 

Des maisons en Floride

Synopsis

Rick Carver, homme d’affaires à la fois impitoyable et charismatique, fait fortune dans la saisie de biens immobiliers. Lorsqu’il met à la porte Dennis Nash, père célibataire vivant avec sa mère et son fils, il lui propose un marché. Pour récupérer sa maison, sur les ordres de Carver, Dennis doit à son tour expulser des familles entières de chez elles.

Ramin Bahrani n’a pu beaucoup sortir de ses films dans les salles obscures, il y avait eu Fahrenheit 451 qui était un remake ce dernier avait connu une sortie directement a la télévision sur HBO. Pour 99 Homes sorti en 2016, ce fut la même chose une sortie directement a la télévision puis en support physique quand même. Le film s’inspire de la crise immobilière qui avait sévi en Floride en 2008, après le krach boursier. Le réalisateur iranien met en scène dans ce film Andrew Garfield et Michael Shannon, dans ce thriller ou le comédien Michael Shannon interprète un agent immobilier sans scrupules prêt a tout pour toucher des commissions sur les maisons qu’il acquiert. Un film bouleversant également où l’on voit des honnêtes gens, perdre leur logement alors que ces derniers ont en plus des enfants pour certains. Le réalisateur Ramin Bahrani avait présenté son film au festival du film international de Venise en 2014, ce qui avait permis au film d’avoir un peu de notoriété, c’est aussi pour ça que le film reste aussi l’un des plus connus du réalisateur. Jamais vous n’aurez autant détesté Michael Shannon que dans ce rôle, il est absolument détestable. En s’inspirant de faits-réel Ramin Bahrani, fait de 99 Homes un film important.

Dennis Nash vit avec sa mère et son fils, sa mère coiffeuse reçoit ses clients à domicile quant à Dennis, il travaille de temps en temps dans le bâtiment. Nous sommes en Floride, et après le krach boursier la crise immobilière profite à des agents immobiliers comme Rick Carver de saisir leur domicile a des pauvres gens, puis ensuite, c’est à un juge de décider si ces derniers garde la maison ou non. Rick Carver pour possédé le plus de maison possible, falsifie des documents qu’il remet au juge, ce qui est évidemment illégal, mais il pense avoir tous les droits. Puis un jour Carver se rend chez Dennis, pour saisir sa maison et doit quitter les lieux le plus rapidement possible, n’ayant d’autres choix Dennis, sa mère et son fils se rendent dans un motel pour y vivre quelques temps. C’est en voulant récupéré des outils qu’un des employés de Carver a volé à Dennis, que Carver fini par proposer du boulot a Dennis. Ce dernier, ayant vraiment besoin d’argent, accepte avec regret, il retape les maisons saisi par Carver, mais l’agent immobilier voit du potentiel en Dennis et lui propose un job plus important. En effet Carver, propose à Dennis de saisir les maisons des habitants pour lui, en échange, il touchera de grosses sommes d’argent. Dennis commence à faire ce job, avec culpabilité, mais s’y habitue vite et touche des sommes d’argent importante, sa mère commence à se poser des questions surtout quand le jeune homme, a la possibilité de récupérer leur maison. Mais au fur et à mesure, ce que ressentira Dennis sera bien pire que la culpabilité. C’est un sentiment d’injustice que l’on ressent dès les premières minutes du film, de Ramin Bahrani et il y a de quoi cet homme sans scrupules qui saisit les maisons des habitants de Floride, on ne peut que le haïr. La mise en scène est grandiose, car elle met parfaitement en avant les méthodes de Carver, ainsi tout le long du film. On voit que Dennis est facilement influencable, car il a besoin d’agent, et que pour cela, il accepte de collaborer avec Carver et ainsi devient aussi détestable que Carver. C’est une réalisation vraiment brillante, que livre Ramin Bahrani et on ne peut rester insensible.

Le réalisateur Ramin Bahrani est à l’écriture du long-métrage ainsi que Amir Naderi et Bahareh Azimi, une belle maîtrise de l’écriture, c’est aussi ce que l’on pourra retenir. Le traitement des personnages, est vraiment bien géré que ce soit le personnage de Rick Carver, un agent immobilier sans scrupules et ripou, entraînant avec lui Dennis un jeune homme qui fut une des victimes. On découvre une culpabilité qui ronge le jeune homme, quand il saisit les maisons des personnes, mais que malgré tout, il le fait pour sortir de sa galère. Ce film aussi pose des questions sur la nature humaine, sur le fait que le personnage de Dennis fait subir ce qu’il a subi à d’autres personnes pour l’argent, mais cela peut aussi avoir des conséquences sur son entourage. Le personnage de Rick Carver est détestable, prêt a tout pour obtenir ce qu’il veut même jusqu’à falsifié des dossiers pour le juge pour que ce dernier refuse que les familles restent dans leur logement. Encore une image de l’Amérique peu reluisante, et qui démontre bien ce dont l’homme est capable pour parvenir a ses fins. Andrew Garfield interprète Dennis Nash, mais il officie aussi en tant que producteur du film. Michael Shannon interprète Rick Carver, que Ramin Bahrani avait déjà dirigé dans Farahneit 451, le comédien est tellement convaincant qu’il en est détestable. Laura Dern joue Lynn Nash, la mère de Dennis, la comédienne est fabuleuse. Bien trop rare Ramin Bahrani, signe œuvre très importante et dénonciatrice sur les méthodes grotesque et honteuse des agents immobiliers.

Bande annonce

 

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :