Burning de Lee Chang-Dong

Sortie 2 juin 2018
Durée 2h 28min
Genre Drame, Thriller
De Lee Chang-Dong
Avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo, Seong-kun Mun…
Nationalité Sud-Coréen
Musique Mowg

 

Un fabuleux triangle amoureux

 

 

Synopsis

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, retrouve par hasard son ancienne voisine, Haemi, qui le séduit immédiatement. De retour d’un voyage à l’étranger, celle-ci revient cependant avec Ben, un garçon fortuné et mystérieux. Alors que s’instaure entre eux un troublant triangle amoureux, Ben révèle à Jongsu son étrange secret. Peu de temps après, Haemi disparaît…

Le cinéma Coréen cesse de surprendre, dans tous les genres. Ces dernières années, de très bons crus déboule l’année dernière Parasite qui en plus remporte la palme d’or à Cannes entièrement mérité. Burning lui n’est pas du même réalisateur, il s’agit de Lee Chang-Dong qui en est à son sixième film quand même donc loin d’être un novice. En 2018 il a même présenté son film à Cannes, dans l’espoir d’une palme d’or, hélas il repartira bredouille. Le film a pourtant beaucoup de choses pour plaire, on y voit a l’écran Steven Yeun de la série Walking Dead ou il quitte les États-Unis pour son pays le temps d’un film. Un film maîtrisé, avec forcément une brillante réalisation mais aussi des comédiens fantastiques. Un triangle amoureux surprenant, sur trois personnages habilement écrit. Le réalisateur a un talent c’est certain, a travers sa caméra intimiste on découvre ses personnages parfois énigmatiques. Burning est une adaptation du livre d’Haruki Marakami, mais ce qui est sût c’est que le film est une oeuvre qui prouve que le cinéma Coréen n’a pas fini de nous surprendre.

Jongsoo est coursier, puis alors qu’il participe à une tombola dans la rue il tombe sur Haemi, une ancienne camarade de classe. Autrefois laide, celle-ci est devenu une belle femme, qui séduit immédiatement Jongsoo qui tombe sous le charme. Il commence à la voir régulièrement, puis il finit par couché avec, elle lui annonce qu’elle doit s’absenter quelque temps et si Jongsoo pourrait nourrir son chat durant son absence. Quelques semaines plus tard, elle lui annonce son retour et il vient la chercher à l’aéroport mais elle n’est pas seule. Elle est accompagné d’un jeune homme « Ben », ce dernier est fortuné mais assez énigmatique. L’arrivée de cet homme, dans la vie de Jongsoo le dérange car il est amoureux de Haemi. C’est alors qu’un jour Haemi disparaît, le dernier contact qu’a eu Jongsoo avec elle était au téléphone et c’était assez étrange. Sa disparition inquiète beaucoup le jeune homme, mais le comportement de Ben l’amène à croire que ce dernier y est pour quelque chose dans la disparition de la jeune femme. Un soir Ben ‘invite chez lui où il organise une soirée, avec des amis une soirée ou le jeune homme va découvrir l’effroyable vérité. Pour Jongsoo il est temps, de prendre une décision ou l’issue pour l’un des deux sera la mort. Burning est certainement l’un des films Coréens les plus éblouissants de ces dernières années, une mise en scène lente mais très poétique et intimiste. Poétique dans les images que le film, renvoi mais aussi parfois contemplatif ainsi que des plans fixe qui accentue le ressenti des personnages. Le rythme lent, que dégage le film est une qualité, car on peut ainsi découvrir les personnages ainsi que leurs intentions jusqu’à un final puissant.

On doit le scénario à Lee Chang-Dong, qui est le réalisateur du film il est accompagné d’Oh Jung-Mi. On pourra vraiment saluer la maîtrise dans l’écriture, car le traitement des personnages est admirable. Ils y décrivent des personnages, qu’on suit avec plaisir. Jongsoo est un personnage timide, qui se laisse séduire par Haemi, dont il finit par tomber amoureux. C’est l’arrivée de Ben, cet homme que ramène Haemi en revenant d’un voyage qui bouscule sa vie. Il y a vraiment quelque chose de mystérieux chez cet homme, et il y est quelque chose dans la disparition étrange de Haemi. Tout est parfaitement retranscrit a l’écran, le ressenti des personnages mais aussi cette poésie qui s’en dégage quelquefois. On ne peut qu’être séduit, par tant de maîtrises. Yoo Ah-In interprète Jongsoo, Steven Yun joue Ben puis Haemi est interprété par Jeon Jong-Seo, un trio d’acteurs fantastiques dans cette histoire d’amour formant un triangle amoureux, dont l’issue est brutale. Burning aurait mérité une palme d’or, Lee Chang-Dong signe une belle oeuvre ou une certaine forme de jalousie est mise en scène, mais aussi une forme de vengeance sur la fin du long-métrage. Tout est abordé intelligement, et le long-métrage ne cesse d’être surprenant. Un film Coréen comme Burning, doit être vu car tout est parfaitement retranscrit de façon magistrale.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :