How It Ends de David.M.Rosenthal

Date de sortie 13 juillet 2018 sur Netflix (1h 53min)
De David M. Rosenthal
Avec Theo James, Forest Whitaker, Kat Graham, Kerry Bishe, Mark O’Brien…
Genres Thriller, Action
Nationalité Américain
Musique Alti Örvarsson

Juste la fin du monde

 

Synopsis

Une mystérieuse apocalypse déclenche une vague de désinformation et un déluge de violence. Un homme, accompagné d’un beau-père dont il n’est pas proche, prend la route et affronte le chaos pour sauver sa femme enceinte à l’autre bout du pays.

Peu de films, mais aussi peu de succès le réalisateur David.M.Rosenthal s’attèle avec How it ends à un film catastrophe. Un film sur la fin du monde, plus exactement un sujet maintes fois vu au cinéma de manière différente mais aussi similaire et sans imagination. How it Ends et un film original Netflix, ce n’est pas folichon mais ça reste distrayant. On voit que le réalisateur se contente du strict minimum, le récit raconte l’histoire d’une étrange apocalypse, ou un homme tente de retrouver sa fiancée accompagnée de son beau-père. Captivant mais c’est loin d’être extraordinaire, où les personnages ne se révèlent pas très intéressants, néanmoins le film est sauvé par quelques bonnes scènes et le mystère qu’entretien le film par rapport à cette apocalypse étrange. Ce n’est pas mauvais, mais comme on aurait pu s’y attendre le film ne renouvelle pas le genre et tente des choses mais ne les exploite pas comme il faut. Au final How it Ends vaut-il le coup d’oeil?

Will est un avocat, et il en couple avec Sam qui est enceinte. Il à du mal à s’entendre avec le père de cette dernière, alors qu’il doit dîner avec les parents de sa petite amie. Le dîner d’ailleurs se passe plutôt mal, tandis que sa petite amie est à l’autre bout du pays. Plus tard il est en communication avec elle, et soudain lors de la conversation la jeune femme semble paniquée, puis il y a des bruits étranges de l’autre côté du téléphone et la liaison est coupée. Will essaie de rappeler mais, c’est sans succès. Will va à l’aéroport, mais tous les vols sont annulés, puis les informations font part d’étranges évènements puis l’électricité se coupe plongeant le monde dans le chaos. Will retourne alors chez ses beaux-parents, qui sont tout aussi inquiet, pour leur fille. Tom le père de Sam, décide de partir à la recherche de sa fille, avec Will. Les deux entames, un long périple à travers les États-Unis à la recherche de la jeune fille, espérant que cette dernière soit encore en vie. Durant leur trajet, il risque leur vie car ils sont attaqué par des humains devenus violent et prêt a tout pour survivre. Tom avec son passé de militaire, sera aussi un atout durant leur trajet. Un film Netflix divertissant, qui offre des plans plutôt pas mal avec des effets spéciaux qui fonctionne. La mise en scène, se révèle donc assez efficace, avec des efforts là-dessus c’est d’ailleurs là qu’on retiendra le plus dans ce long-métrage. Quant au reste du film, David.M.Rosenthal ne renouvelle rien dans le genre, en livrant un lot de scène clichés, mais aussi prévisible. La réalisation est basique, sans grande surprise ou le réalisateur, ne se contente que de filmer un road-movie, post-apocaplyptique sans se soucier du reste.

Le principal souci, reste dans le scénario de Brooks McLaren assez vide finalement. le développement des personnages, reçoit le minimum d’efforts ce qui nous permet d’avoir un peu d’attachement pour eux. Quant à la catastrophe, elle est laissé de côté et l’écriture ne révèle rien de son origine. On ressent dans cette écriture si faiblarde, l’envie de ne pas en faire plus et ne pas s’embêter avec cet élément. Pourtant même si certains films, laisse le mystère en suspens, ici ça ne fonctionne pas. On voudrait vraiment connaître la raison, mais rien ne sera dit et le final nous laisse sur notre faim. Il ne restera qu’un film, sur deux hommes, parcourant le monde il sera tout de même intéressant de retenir, et de voir le comportement des hommes et ce qu’ils sont prêts à faire pour survivre. À l’affiche Theo James, joue du rôle de Will, et Forest Whitaker celui de Tom, des prestations qui s’en sortent bien. How it ends est un film catastrophe, basique dans son ensemble mais qui reste divertissant et efficace, mais pas sans défaut.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire