Aller à la barre d’outils

Paddington 2 de Paul King

Pays : Grande-Bretagne, France
Année : 2017
Casting : Ben Whishaw, Hugh Grant, Sally Hawkins, …
Genre : Comédie familiale

Quand l’adorable ourson à chapeau revient, c’est pour nous offrir une suite encore plus colorée et adorable qu’on ne pouvait l’imaginer.

Paddington veut trouver un cadeau d’anniversaire pour sa Tante Lucie. Mais tandis qu’il pense avoir trouvé le présent idéal sous la forme d’un livre d’images, celui-ci se voit dérobé…

Le premier « Paddington » dégageait une candeur et une innocence rafraîchissante qui touchait petits et grands. Cette suite place la barre encore plus haut avec une mise en scène inventive et poétique. Il suffit d’une balade en plan séquence dans un livre d’images pour se retrouver transporté dans un film que ne renierait pas Wes Anderson de par sa photographie élégante et lumineuse. C’est un véritable festin artistique pour les yeux des plus petits comme des plus grands. On notera en passant que l’animation de Paddington est toujours aussi réussie et arrive à s’intégrer dans un Londres filmé avec autant d’amour que l’on ne peut s’empêcher de vouloir (re)visiter la ville.

L’intrigue, simple au départ, se suit avec le plus grand des amusements et fonctionne autant dans son orientation humoristique que dramatique. Tout en appelant à une plus grande tolérance et compréhension envers les gens, le film accumule des instants hilarants le tout sans appui forcé tel que certaines personnes aiment le faire dans des films familiaux à la qualité aussi basse que leur ambition. Le tout profite d’un premier degré assumé dans l’écriture de ses personnages, sur le fil de la parodie mais ne l’atteignant jamais, faisant marcher au mieux leurs interactions. Ce choix de direction d’acteur se retrouve en Hugh Grant, que l’on n’avait plus vu aussi dynamique et drôle depuis un moment, toujours proche du surjeu mais conférant assez d’épaisseur à son rôle pour éviter de tomber dans la bouffonerie de bas étage.

Nouvelle preuve du merveilleux que peuvent atteindre les productions familiales, « Paddington 2 » est une sucrerie british qu’il est impossible de ne pas aimer. Encore plus qualitative que son prédécesseur, cette suite fait partie de ces longs-métrages qui donnent le sourire et l’envie de les revoir encore et encore sans en être fatigué. À découvrir absolument avec un regard d’enfant pour retrouver une candeur nécessaire en ces temps de cynisme et de défaitisme social permanent…

Liam Debruel

Amoureux du cinéma. À la recherche de films de qualités en tout genre,qu'importe la catégorie dans laquelle il faut le ranger. Le cinéma est selon moi un art qui peut changer notre vision du monde ou du moins nous faire voyager quelques heures. Fan notamment de JJ Abrams,Christopher Nolan, Edgar Wright,Fabrice Du Welz,Denis Villeneuve, Steven Spielberg,Alfred Hitchcock,Pascal Laugier, Brad Bird ,Guillermo Del Toro, Tim Burton,Quentin Tarantino et Alexandre Bustillo et julien Maury notamment.Écrit aussi pour les sites Church of nowhere et Le quotidien du cinéma. Je m'occupe également des Sinistres Purges où j'essaie d'aborder avec humour un film que je trouve personnellement mauvais tout en essayant de rester le plus objectif possible :)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :