Pig de Michael Sarnoski

Date de sortie Prochainement
Titre original Pig
Réalisé par Michael Sarnoski
Avec Nicolas Cage , Alex Wolff , David Knell
Genre Drame, Thriller
Nationalité États-Unis
Musique Philip Klein

 

L’homme et son cochon

 

Synopsis

Un chasseur de truffes qui vit seul dans la nature sauvage de l’Oregon doit retourner à son passé à Portland à la recherche de son cochon butin bien-aimé après son enlèvement.

Voilà que Nicolas Cage, nous surprend encore cette année après le très bon Color Out of Space l’année dernière. Pig est un film de Michael Sarnoski, un jeune réalisateur qui signe ainsi son tout premier long-métrage. Les premières critiques du film, sont très enthousiastes et ce n’est pas étonnant vu la qualité du film. Car si le synopsis du film est certes court, le film est plein de bonne choses. Ne vous attendez pas à une sorte de John Wick, si c’est le cas alors passé votre chemin. Dans ce film, comme le dit le synopsis Nicolas Cage est un chasseur de truffe, accompagné comme fidèle compagnon un cochon qui lui déniche les plus belles truffes. Quand ce dernier en pleine nuit se fait voler son cochon, il décide de se rendre en ville afin de le retrouver. Dès les premières minutes film, on sait que l’on est loin d’un film d’action, Michael Sarnoski commence à nous faire suivre un personnage, qui vit dans les bois seul avec son cochon. Un film intimiste, ou en ressort beaucoup d’émotion, ou Nicolas Cage prouve qu’il n’a pas fini de nous étonner, puis on se dit que Michael Sarnoski est un réalisateur à suivre.

Rob est un homme, qui vit dans une petite maison dans les bois, il est chasseur de truffes accompagné de son cochon. De temps en temps, un jeune homme d’affaires vient chez lui chercher les truffes pour les ramener dans des restaurants et leur vendre. On voit que Rob n’apprécie que très peu ce jeune homme, avec qui il collabore depuis un certain temps. Une nuit le cochon de Rob semble agité, c’est alors que des malfaiteurs débarquent chez lui assomme Rob et embarque son cochon. Trop sonné Rob, ne pourra rien faire pour venir en aide à son animal. C’est alors que Rob ne compte pas en rester là, il décide de se rendre en ville afin d’aller chercher son cochon. Il demande à Amir, le jeune homme avec qui il fait affaire, de venir le chercher pour l’emmener en ville. Rob prend contact avec une vieille connaissance, mais ce dernier ne veut pas lui apporter son aide. On apprend que Rob, est le diminutif de Robin et son nom de famille est Feld. Il y a quinze de ça, il était un grand chef cuisinier réputé en ville, mais un drame la poussé a tout arrêter et à se retrancher dans les bois.

Cet ancien chef cuisinier fera tout, pour retrouver son cochon et il sera accompagné d’Amir. Le père du jeune homme est à la tête d’un empire, ou il dirige les plus grands chefs cuisiniers de cette ville et ce n’est pas quelqu’un de bien. Par son titre « Pig » le film ne parle pas que de cochon, c’est un homme qui cherche à le retrouver car cet animal est un être cher, c’est un compagnon de tous les jours. Rob est un homme qui renferme des blessures du passé, il y a un deuil qu’il n’a pas fait, c’est pour cette raison qu’il ne vit plus en ville. Puis il y a ce jeune homme, qui est Amir qui a plus d’intérêt qu’il n’y paraît. Si Pig laissait paraître un film d’action sur fond de vengeance, il n’en est rien c’est bien plus profond est intéressant. La mise en scène, nous prend dès le début, car Michael Sarnoski sait comment filmer avec une grande importance son personnage, il en fait ressortir beaucoup de choses. Que ce soit, dans la réalisation ou le scénario, le film est vraiment brillant de qualité.

Michael Sarnoski et Vanessa Curtis Block, sont au scénario du long-métrage. Ils y développent des personnages très intéressants, a commencé par Robin Feld un homme oublié en ville, car il était en proie à la douleur de la perte d’un être cher. Le film, ainsi, aborde la difficulté de surmonter cela, et le personnage de Rob le montre très bien à travers son personnage. Il parle peu, et ne sourit jamais, son seul compagnon est un cochon et on le lui a enlevé. Rob sera accompagné durant le récit par Amir, on pense au début que ce dernier n’a qu’un simple second rôle, alors qu’en fait, c’est loin d’être le cas. Amir vit avec les blessures du passé, concernant ses parents, il apprend à Rob lors d’une discussion que sa mère s’est suicidé, il lui apprend également que Rob a servi ses parents lorsque celui-ci était chef cuisinier. Amir entretien une relation difficile avec son père, qui est homme influent en ville, tandis que lui est un jeune homme d’affaires qui a du mal à s’affirmer. Le jeune homme découvrira, que Rob est un homme brisé et ce pourquoi son cochon a tant d’importance pour lui. Nicolas Cage livre une prestation épatante, dans ce rôle d’homme détruit. Alex Wolff, jeune comédien qui ne cesse de monter, interprète Amir personnage qui devient finalement attachant. Adam Arkin quant à lui interprète le père d’Amir, un homme influent qui malgré son statut, a les blessures du passé. Pig n’est donc pas qu’une simple histoire de cochon, c’est une histoire sur le deuil et les douleurs du passé, un film poignant à retenir cette année, car il marque un rôle important pour Nicolas Cage. Un film également qui nous permet de découvrir, le premier long-métrage de Michael Sarnoski un cinéaste à suivre avec intérêt.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :