X-Men : Days of Future Past The Rogue Cut de Bryan Singer

Date de sortie 21/05/2014 Au cinéma
Durée (02h11)
Titre original X-Men: Days of Future Past
Réalisé par Bryan Singer
Avec Hugh Jackman , James McAvoy , Michael Fassbender , Jennifer Lawrence , Halle Berry , Anna Paquin , Elliot Page , Peter Dinklage , Ian McKellen , Patrick Stewart , Nicholas Hoult , Kelsey Grammer , Shawn Ashmore , Omar Sy …
Genre Science-fiction, Action, Fantastique, Marvel
Nationalité États-Unis, Royaume-Uni
Musique John Ottman

 

 

Retour vers le passé

 

Synopsis

Dans un futur proche, les mutants et les humains ont été décimés par les Sentinelles, des robots biologiques capables de copier les pouvoirs des mutants. Seuls quelques mutants, dont Kitty Pride, Iceman, Storm et Bishop, résistent encore. Le Professeur X et Magneto décident d’envoyer Logan dans le passé afin d’empêcher le meurtre de Bolivar Trask, un scientifique américain responsable du programme d’armement dont la mort déclenchera le programme des Sentinelles. Wolverine arrive donc en 1973 afin de convaincre Charles Xavier et Erik Lehnsherr de stopper Mystique dans sa mission, une tâche qu’ils devront accomplir avec l’aide de Beast et de Quicksilver.

Après le très réussi X-Men First Class, de Matthew Vaughn, qui remonter aux origines des X-Men en se concentrant sur l’amitié naissante entre Charles et Erik, c’est Bryan Singer qui revient aux commandes de la franchise. Days of the future past, est la suite de X-Men First Class, ou le voyage dans le temps est au centre de l’intrigue. La surprise de ce nouveau long-métrage, est de retrouver les acteurs de la saga originale réunis avec les derniers. Un film qui rend hommage à Terminator, surtout dans sa scène d’ouverture. Il n’est jamais facile d’aborder le voyage dans le temps, au cinéma, car il y a toujours des erreurs, surtout concernant la cohérence et c’est le cas avec ce film. La franchise X-Men a souvent rencontré des difficultés, avec ses récits qui sont parfois incohérents. Le film de Bryan Singer, aborde une guerre humains/mutants contre les machines, dans un futur proche, et pour sauver l’humanité Charles et Erick envoient Wolverine dans le passé. À savoir que le film existe en deux versions, la version cinéma que nous connaissons tous, puis la version longue que l’on nomme : The Rogue Cut, avec environ un peu moins de vingt minutes de scènes supplémentaires. Donc ainsi une version de 2 h 30, dans ces environs et on ne va pas cracher dessus, car c’est l’un des X-Men les plus ambitieux, qui offre une certaine nostalgie des anciens films de la franchise.

Les machines ont pris le contrôle du monde, dans un futur proche les humains et mutants sont esclaves de ces dernières et beaucoup sont morts, le monde est jonché de cadavres laissés par les machines. Au milieu de cette guerre, il y a des résistants des mutants, qui se battent contre les machines dans ce futur le voyage dans le temps est possible, mais pas sans conséquence. Charles Xavier et Erik se retrouvent afin de trouver une alternative pour combattre les machines, après des années de lutte entre eux, ils doivent unir leur force comme dans le passé. Ils envoient alors Wolverine dans le passé, en 1973 exactement ou ce dernier doit localiser Raven dit aussi Mystique, car elle projette d’assassiner Bolivar Trask. Cet homme a le projet de concevoir des machines, afin d’éliminer les mutants, et si elle tue Trask elle sera alors neutraliser et capturer et son ADN sera utiliser pour concevoir ces machines de mort ce qui déclenchera une guerre. Tout d’abord Wolverine doit retrouver Charles Xavier plus jeune, mais ce dernier vit dans un son manoir où il a cessé toute activité. De plus il boit beaucoup trop, et s’il marche à nouveau, c’est grâce à un sédatif qu’à conçu le fauve, mais ce sédatif ne dure que quelques heures, et il doit se refaire des injections.

Après une longue discussion avec Charles Xavier, Wolverine et lui demandent de l’aide à vif-argent afin de libérer Erik, enfermé dans une prison de haute sécurité, accusé d’avoir assassiné le président Kennedy. Bien que Charles en veuille à Erik, ils doivent faire équipe à nouveau, pour retrouver Raven. Cependant, Erik a d’autres plans, ou il souhaite avant tout éliminer Raven. Difficile de ne pas faire d’erreurs, quand on aborde le voyage dans le temps, au cinéma, on remarquera donc les quelques incohérences que possède le long-métrage et ce n’est pas la première fois dans la franchise. C’est donc Bryan Singer, qui reprend les rênes de la saga, après avoir laissé le premier volet de la prélogie a Matthew Vaughn, qui mieux que lui pouvait ramener les anciens dans ce film ? Une scène d’ouverture a la terminator, ou le monde fait face à des machines, ou les humains et mutants sont prit au piège, ils sont réduits à l’esclavage ou tuer. Dans sa mise en scène, Bryan Singer retranscrit parfaitement bien cette guerre, mais aborde surtout le voyage dans le temps, en envoyant Wolverine en 1973.

On retrouve à l’écriture du scénario : Simon Kinberg, Jane Goldman et Matthew Vaughn, ils y livrent une écriture ambitieuse ou nos personnages ont bien évoluer. Le Charles Xavier de 1973, a tout perdu et vit reclus dans son manoir ou le fauve lui administre un sédatif où il retrouve temporairement l’usage de ses jambes. Quant à Erik, il est dans une prison de haute sécurité accusé du meurtre de Kennedy, une fois libre Erik reprend ses droits ainsi donc le mal qui l’habite, et son désir est de tuer Raven. Le film aborde cette amitié détruite entre Charles et Erik, ou cette fois-ci, Erik a bien prit possession de sa part d’ombre. Bien que l’avenir du monde soit en péril, il est sans cesse en guerre contre ceux qui n’aiment pas les mutants et veut les tuer. On voit que Charles ne pourra rien pour lui, et qu’il ne pourra le ramener dans le droit chemin. La lutte du bien, contre le mal, est bien représentée dans le long-métrage, car elle prend plus d’ampleur, sauf qu’ici, le mal est aussi représenté par les machines, qui restent une création de l’homme. Wolverine reste le personnage le mieux développer, son voyage dans le temps font ressurgir ses traumas, puis il a la lourde tâche de raisonner un Charles Xavier jeune qui ne veut rien entendre au début.

Autant Wolverine faisait juste une apparition, dans le film précédent le voici à tenir le rôle le plus important dans la suite. Ou le film reste le plus intéressant, c’est dans sa première partie, ou il s’éloigne un peu de l’univers mutant, pour être plus proche de la guerre contre les machines. La version Rogue Cut, permet d’apprécier le film plus longtemps, déjà appréciable dans sa version cinéma. La version longue a pour but aussi de développer mieux certains points, mais des incohérences subsistent toujours. Cependant, de nombreuses séquences sont un régal, comme la scène d’ouverture, mais surtout, la scène avec vif-argent qui est d’une maîtrise a coupé le souffle. Hugh Jackman reprend son rôle de Wolverine, quant à Patrick Stewart et Ian McKellen, ils reprennent leur rôle emblématique de Magnéto et Charles Xavier. James McAvoy et Michael Fassbender reprennent les rôles, des jeunes Magnéto et Charles Xavier. Nicholas Hoult et Jennifer Lawrence, sont également a l’affiche, Peter Dinklage joue Bolivar Trask, à l’origine de la guerre contre les machines. Elliot Page, Omar Sy ou encore Anna Paquin sont également présent. On retiendra aussi Evan Peters, dans le rôle de vif-argent, même s’il a peu de scène, il marque une des meilleures scènes du film. Après un First Class très réussi, Bryan Singer reprend les commandes de la franchise dans une réalisation pas sans erreur, mais admirable.

 

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :