La Maison de la mort de James Whale

Réalisé par James Whale

Sorti en 1932

Avec : Boris Karloff, Melvyn Douglas, Charles Laughton

Genre : Epouvante-horreur

 

 

James Whale est un cinéaste emblématique puisqu’il est à l’origine du Frankenstein de 1931. Avec La Maison de la mort, il s’aventure encore une fois vers le cinéma d’épouvante pour livrer un film assez singulier.

M et Mme Waverton et leur ami Philip traversent en voiture le Pays de Galles. Ils sont alors pris dans une terrible tempête et sont obligés de se réfugier dans une étrange maison habitée par une famille qui cache de terribles secrets.

 

 

La Maison de la mort est un film d’épouvante qui s’affranchit des poncifs habituels de la maison hanté pour traiter de l’humain. Ainsi, l’horreur découle à la fois de la maison qui agit ici comme un véritable personnage et du secret que dissimule la famille propriétaire de la maison.

 

La maison agit comme un personnage puisque Whale multiplie des plans fixes qui scrutent les personnages, comme si le lieu lui-même observait leurs actions et les dangers qui les attendent.
La maison est pourtant qu’un simple décorum horrifique pour dévoiler la véritable peur qui se cache au fond des ténèbres, l’humain.

Whale construit un film qui dévoile son intrigue par étapes. L’horreur se dévoile au fur et à mesure de la découverte de la maison. Le principal vecteur horrifique se construit à partir du personnage de Morgan, le valet de la famille magnifiquement incarné par Boris Karloff, qui par sa figure difforme est un véhicule d’étrangeté et d’effroi.

 

 

Cependant, Morgan n’est pas le monstre du film, mais un autre personnage dissimulé dans la maison qui incarne le chaos. Une figure abstraite, mais bien présente qui terrorise tout le monde. L’acteur qui incarne ce personnage est d’ailleurs dénué de maquillage, mais son visage provoque tout de suite l’effroi.

Pour construire l’ambiance de son film, Whale joue avec la lumière pour sculpter des ombres terrifiantes. La magnifique photographie du film apparaît comme étant un mélange d’expressionnisme et de gothique.

 

 

D’ailleurs, le sujet de La Maison de la mort pourrait rappeler celui d’un immense film d’horreur qui se fera bien plus tard, Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper.
Cette famille dominée par la folie et ostracisée rappel sans aucun doute le film d’Hooper.

Carlotta a ressorti le film dans une magnifique version restaurée le 27 janvier 2021. Il est disponible en Dvd/Blue-ray accompagné d’un entretien avec Sara Karloff, la fille du célèbre acteur Boris Karloff et d’un bonus sur la restauration du film.

Si vous aimez le cinéma d’épouvante et appréciez le cinéma de Whale, il faut absolument se procurer ce petit film qui est très étonnant dans sa façon de construire la peur.

Nicolas Perreau

Le cinéma c'est ma vie !! J'aime beaucoup de réalisateurs, Ridley Scott, David Lynch, Bong Joo Ho, Hayao Miyazaki etc... Et mon film ultime c'est Blade Runner ! Bonne lectures de mes modestes articles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :