Grace Is Gone de Jim.C.Strouse

Date de sortie 28 mai 2008 (1h 32min)
De Jim Strouse
Avec John Cusack, Alessandro Nivola, Gracie Bednarczyk, Shélan O’Keefe…
Genre Drame
Nationalité Américain
Musique Clint Eastwood

 

Un père et ses filles…

Synopsis

La vie de Stanley Phillips, père de deux petites filles, bascule lorsqu’il apprend la mort de sa femme, Grace, tuée au service en Irak. Comment annoncer à ses filles que leur mère les a quittés ? Stanley tente de repousser ce moment en conduisant les petites à un parc d’attractions en Floride, dans un voyage impromptu qui le met face à son chagrin.
La voix de sa femme sur le répondeur téléphonique lui procure un piètre réconfort tandis qu’il cherche la manière de partager la triste nouvelle avec ses enfants.

 

Le réalisateur Jim.C.Strouse, est un réalisateur peu connu, trois films à son actif seulement en VOD ou alors dernièrement pour Netflix. Grace is Gone est sa seule réalisation, qui aura connu une sortie en salles mais qui fut très mal distribuée. Il réunit un trio d’acteurs touchants pourtant, un John Cusack qui est étonnant dans l’un de ses derniers bons rôles, car désormais il n’est que l’ombre de lui-même et ne fait que des sorties VOD. Les deux jeunes filles l’accompagnant, pourtant doué, ne connaîtrons pas d’autre rôle par la suite mais aurons eu la chance d’avoir joué dans ce petit film passé inaperçu. Le film a 12 ans cette année déjà, il était donc tant d’en parler un peu pour le faire connaître, auprès du public car quelques fois c’est auprès des petits films comme celui-ci qu’on y voit une certaine forme de talent.

 

 

 

Stanley Phillips vit avec ses deux filles Heidi et Dawn la plus jeune il est chef dans un magasin tandis que sa femme est en mission en Irak. Lui fut autrefois soldat, mais du partir, car lors d’un test médical sa vue était mauvaise, et la toute première fois il avait triché pour pouvoir intégrer l’armée et c’est là-bas qu’il rencontra sa femme. Mais voilà qu’un jour deux hommes de l’armée, viennent frapper chez lui et lui annonce que sa femme Grace, a été tué en mission. Pour Stanley c’est un choc, il ne sait comment annoncer cette terrible nouvelle à ses filles, et quand ces dernières rentrent de l’école il ne sait comment réagir et décide de prendre la route. Il conduit ses filles alors dans un parc d’attractions en floride, là où la plus jeune rêve d’aller, un voyage qui sera très long. Sur le chemin il s’arrête chez sa mère qui est absente, mais son frère est présent, et il n’a pas de très bons rapports avec lui. Après avoir repris la route, Stanley s’arrête parfois, sur des aires de repos et parle sur le répondeur de sa maison ou y a la voix de Grace. Une manière pour lui de trouver du réconfort, mais tôt ou tard il devra annoncer la terrible nouvelle à ses filles. Une mise en scène simple mais où s’en dégage beaucoup d’émotion. Un film qui parle du deuil, où l’on peut voir un père désemparé qui en plus de surmonter sa douleur doit l’annoncer à ses filles. Une relation entre un père et ses deux filles, très bien abordé. Mais aussi la guerre d’irak pointé du doigt, car Strouse n’en fait pas l’apologie bien au contraire. D’ailleurs on le remarquera, aux dires de son frère qui rejette les méthodes de l’armée américaines. On aurait pu penser l’inverse au début, vu que Stanley est un ancien soldat. Donc pas de grand dialogue vendant, le bien de l’armée américaine. Puis de toute manière, c’est ce deuil qui est mise en avant et tout ça dans un road-movie offrant de belles images

.

Grace is Gone est un beau film, c’est simplement dit mais c’est pourtant le cas. On ne peut pas y voir qu’un scénario simpliste, car les thèmes abordés sont importants. Le deuil et y faire face, est très bien décrit le personnage de Stanley qui doit surmonter sa douleur et l’annoncer à ses filles mais comment? La relation entre le père et ses filles, est touchante, et Jim.C.Strouse qui est à l’origine du scénario fait ça très bien. On peut aussi percevoir, que ce dernier n’est pas un fan de l’armée américaine, on le ressent surtout dans les propos que tiens le frère de Stanley. Le film pose aussi cette question: ou comment annoncer, la mort a ses proches et de quelle façon? Au final il n’y a pas de meilleure façon, on le voit d’ailleurs dans le film. Jim.C.Strouse livre un scénario, honnête avec un traitement des personnages réussis. John Cusack livre une très bonne prestation, ainsi que les deux jeunes filles Gracie Bednarczyk et Shélan O’keefe, on ne voit que très peu Alessandro Nivola ce qui est dommage. À la musique du film, ce n’est pas n’importe qui puisque c’est quand même Clint Eastwood, qui livre des douces mélodies. Grace is gone est un road-movie, qui livre des forts moments d’émotion et qui brille beaucoup dans sa réalisation et son écriture pleine d’idées.

Bande annonce

Orel
Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire